7 raisons qui décident de créer votre propre entreprise

VIE DE BUREAU – J’ai commencé en 2011. J’ai quitté mon emploi, j’étais au chômage, et j’ai commencé à bloguer, avec l’idée folle de créer une entreprise autour. Aujourd’hui, je ne perçois pas 100% des revenus de mon blog, loin de là, je suis également designer indépendant à côté de ce blog. Mais j’ai créé la vie que je voulais. Une vie indépendante, où je fais des affaires avec qui je veux. Ça commence vraiment à ressembler à la liberté…

Démarrer une entreprise est épuisant, cela demande beaucoup de temps et d’énergie. C’est pourquoi je pense qu’un entrepreneur indépendant doit allier entreprenariat (produits longs à développer) et émancipation (services pouvant être rendus immédiatement).

Il y a ceux qui ne feront rien. Et il y a ceux qui vont y croire, devenir un peu fous, et le pratiquer, et ceux qui dans quelques mois, ou années, se retrouveront dans leur métier, et la liberté de vivre comme ils l’entendent.

« Je ne sais pas comment », « Je n’ai pas assez d’argent », « Je n’ai pas le temps », ces excuses, je les entends constamment. Ce sont des excuses pour vivre une vie médiocre, incomplète, médiocre depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, le moment présent, est le meilleur moment pour quiconque de démarrer sa propre entreprise. Voici 7 bonnes raisons pour lesquelles démarrer votre propre entreprise n’est pas aussi difficile ou effrayant que vous le pensez.

Depuis presque 4 ans maintenant, il n’y a pas un seul jour où je m’ennuie. Je ris un peu parce que parfois je m’en prenais trop à la figure, oui, vraiment, je n’avais pas le temps de m’ennuyer. Pensez à la concurrence pour les clients, seules les factures sont payées… Mais il y a aussi tous les bons côtés.

Avant d’être recruté, de 22-23 à 30 ans. Je m’ennuie à mourir. Littéralement. Il n’y a rien d’amusant à être derrière un bureau pendant 20, 30, 40 ans de votre vie.

Être entrepreneur permet de porter plusieurs casquettes. Vous pouvez être un manager, un marketeur, un designer, un manager, un comptable, un SEO, un vendeur, un créateur de produit, etc.

Mais bien sûr, la plupart des gens diront « Mais je ne sais pas toucher au code HTML… » Ce n’est pas la mort, ça s’apprend…

Avant, pour développer sa carrière, pour s’élever, il y avait toujours des tuteurs importants sur le chemin. Qui peut refuser, parce qu’il n’aimait pas votre visage. Les médias sociaux n’existaient pas alors. Il n’y a pas de blogs

À l’ère numérique, les principaux organismes de surveillance ont perdu leur pouvoir. Vous pouvez communiquer directement avec les clients : ceux qui comptent vraiment les scores.

Et si vous avez accès à des clients et qu’ils aiment ce que vous faites, vous devenez pertinent. C’est ainsi que le Salon des Micro-Entreprises m’a choisi (avec d’autres blogueurs) pour parrainer leur salon, et me développer un peu en cours de route.

Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a plus rien qui vous oblige à faire leur chemin. Au 21e siècle, vous pouvez le faire à votre façon.

Qu’attendez-vous pour créer vos connexions, votre réseau ?

Votre travail n’est pas aussi sûr que vous le pensez. Bon sauf si vous êtes fonctionnaire (et encore, elle peut décider de démissionner un jour pas si loin).

Le monde du travail change beaucoup aujourd’hui. Vous pouvez être licencié, l’entreprise qui vous emploie peut faire faillite.

En matière d’entrepreneuriat, votre sécurité vient du fait que vous êtes votre propre patron, vous êtes responsable. Personne n’est meilleur que toi. Cependant, si vous avez l’envie d’entreprendre, vous ne serez jamais heureux de travailler pour quelqu’un d’autre.

L’innovation n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui. Franchement, qu’est-ce qui te manque ? Bon, d’accord, le temps. Même ainsi, parce que l’expérience et les compétences en affaires que vous avez développées sont un atout considérable pour la suite de votre carrière. Alors qu’y a-t-il à perdre, de l’argent ? Pas même.

Si vous souhaitez créer une startup, ou une entreprise solo, de quoi avez-vous besoin ? Un bon site web (argent bien investi), un hébergement toute l’année, et… pour commencer, ça suffit.

Les barrières à l’entrée sont faibles et les coûts de démarrage sont faibles, déclare Marc Simoncini.

Aujourd’hui, la plupart des gens peuvent démarrer une entreprise, ce qui n’était pas possible il y a 15 ans. Avec les progrès de la technologie mobile, les médias sociaux ont vraiment amélioré le jeu.

A mon avis, démarrer un business en ligne ne demande que quelques « gros » frais : un graphiste pour les logos et les cartes de visite (peut-être 300 euros), un site internet professionnel avec un designer (1000-1500 euros pour le site de base), site internet. hébergement (30 euros/an).

Mieux encore, vous n’avez pas besoin d’employé.

C’est ce qui bloque de nombreux aspirants entrepreneurs : « Je n’en ai aucune idée !!! « Mais il y a beaucoup d’idées.

Il y a aussi des gens qui ont beaucoup de bonnes idées, mais ils ne font rien. Puis un jour, quelqu’un a réalisé l’entreprise pour laquelle il avait une idée… juste une idée.

Regardez les entreprises qui se créent aujourd’hui, eh bien bien sûr il y a des grandes révolutions comme Google ou Facebook, mais regardez les petites entreprises (qui représentent la plupart des entreprises), ce sont des vieilles idées qui sont meilleures.

Il s’agit de vous en tant qu’inventeur indépendant créant une variété de solutions géniales aux problèmes de la vie quotidienne.

Pour moi, la vie ne consiste pas à se lever tôt, mettre sa voiture dans la voiture, s’asseoir à table, manger avec ses amis à 12h, revenir travailler jusqu’à 18h, puis rentrer chez soi en pilote automatique. , pour recommencer le même schéma le lendemain. Non, la vie est plus simple que cela.

Nous avons besoin de liberté. Je peux travailler dur pour un client, 13-14 heures par jour, pendant 1 ou 2 semaines. Mais je peux aussi avoir des semaines vides, 20 heures de travail. Vous pouvez regarder House of Cards jusqu’à 2 heures du matin. Je peux décider de passer le vendredi soir à travailler sur mon futur produit. Vous pouvez passer 3 jours à visiter Sydney. Vous pouvez passer du temps avec vos enfants, votre famille. Vous pouvez dormir à 15 heures parce que vous êtes fatigué du travail. Vous pouvez travailler moins le dimanche et vous reposer davantage le lundi.

Ne vous laissez pas emporter par les répétitions de la vie.

Si vous êtes prêt à travailler dur…

Par contre, il faut arrêter d’être paresseux… J’ai commencé, je gagnais zéro euros dans mon entreprise. Après des mois, je recevais toujours zéro euro. Je mettais des centaines d’heures pour apprendre réellement. Mais, ce n’est pas surprenant. Regardez les débutants, ce sont les mêmes, ils ne font aucun profit les 2-3 premières années. S’il n’y avait pas d’investisseur qui croyait à l’idée d’injecter des capitaux, il n’y aurait pas de superstar.

Mais je ne suis pas là pour parler de start-up. Je me concentre sur les créateurs indépendants de petites entreprises, les blogueurs, les indépendants.

La principale raison pour laquelle les gens se lancent en affaires est que vous n’avez pas de limite à ce que vous pouvez gagner.

L’indépendance est la même. Même s’il est rare de les voir gagner plus de 50-70 000 €/an en France. Mais vous pouvez commencer à partir de 18-19 000 €, et augmenter rapidement votre prix au fur et à mesure que vous gagnez en expérience et trouvez de bons clients. Vous êtes hors de contrôle.

La grande chose à propos des affaires est que pour gagner plus, vous n’avez pas besoin de faire de la politique de bureau. Personne n’est attiré. Patron irresponsable. Vous n’avez pas à mettre vos rêves de côté.

L’argent ne peut pas acheter le bonheur, mais il vous donne la liberté – ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Qu’est-ce qui fait un grand entrepreneur ?

Notre dernière enquête Executive Horizons montre que les compétences les plus importantes pour réussir en affaires sont la prise de décision, la confiance en soi, le leadership et la capacité de sortir des sentiers battus.

Quel est l’objectif de l’entrepreneur ? L’objectif premier de l’entrepreneur sera donc d’augmenter la production, laissant la recherche du profit comme objectif secondaire (Le Van-Lemesle, 1988). production seulement, mais aussi son investissement et son profit, pour organiser, ordonner, coordonner et contrôler.

Quelles sont les qualités d’un entrepreneur qui réussit ?

10 des qualités les plus importantes d’un entrepreneur

  • Bonne chance
  • Organisme.
  • Confiance en soi.
  • La créativité
  • Courage
  • Le charme de la liberté
  • Éthique.
  • Endurance.

Qu’est-ce qu’un grand entrepreneur ?

Les entrepreneurs qui réussissent ont une éthique de travail élevée parce qu’ils aiment leur travail. Ils s’intéressent avant tout aux affaires, à la création et à la gestion d’une entreprise. Ils sont également passionnés par l’établissement de relations et tout ce qui contribue à la croissance d’une entreprise.

Comment appeler un chef d’entreprise ?

Pour un dirigeant de PME ou de TPE sans titre précis, un simple « Monsieur » ou « Madame » est votre meilleure option.

Comment traiter avec les partenaires ? Vos efforts ne passent pas inaperçus. Nous vous remercions de votre aide et de soutien. Vous êtes vraiment un atout pour notre équipe et toute l’organisation. Votre éthique de travail et votre engagement sont admirables, nous sommes chanceux d’avoir quelqu’un d’aussi dévoué que vous à bord !

Quelle formule de politesse pour son patron ?

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations ; Je vous prie, Madame, Monsieur, d’en croire l’expression de mes meilleurs sentiments ; Je vous adresse, Madame, Monsieur, mes salutations bienveillantes et respectueuses.

Comment appeler son supérieur ?

« C’est important de le saluer dessus, en disant son nom par exemple, pour bien faire comprendre qu’il est reconnu », a-t-il expliqué. S’il ne vous change pas, dans le doute, indiquez votre identité et n’oubliez pas de préciser le service pour lequel vous travaillez.

Comment appelé T-ON un chef d’entreprise ?

Quels sont les autres noms pour le poste de directeur général? Chef d’entreprise, directeur d’agence, dirigeant de petite ou moyenne entreprise (PME), chef d’entreprise, directeur général, fondateur, directeur général…

Quels sont les avantages et les inconvénients d’être son propre patron ?

Quels sont les avantages et les inconvénients d’être son propre patron ?

  • Vivez votre passion.
  • Profitez de l’indépendance financière.
  • Relever des défis personnels et professionnels.
  • Complétez votre projet.
  • Réaliser ses ambitions professionnelles.
  • Choisissez votre espace personnel.

Quels sont les inconvénients de créer sa propre entreprise ? 4) L’inconvénient de la solitude. Démarrer une entreprise, c’est entrer dans un univers que la plupart des gens autour de vous ne connaissent pas. Vous pouvez vous retrouver démuni face aux commentaires de vos proches, voire seul face aux problèmes et stress liés à votre travail et à votre statut.

Quel est le titre d’un entrepreneur individuel ?

Un travailleur indépendant est considéré comme un travailleur indépendant et donc couvert par le régime de sécurité sociale. En effet, une entreprise individuelle (EI) consiste en une société en nom propre.

Quel est le statut juridique d’un entrepreneur individuel ? L’entreprise individuelle est une forme juridique souple. Le système des micro-entreprises appartient à cette catégorie. Responsabilité des époux ou associés : Les entreprises individuelles constituées jusqu’au 15 mai 2022 bénéficient de la responsabilité limitée pour les produits utiles à leurs activités professionnelles.

Comment savoir si je suis Auto-entrepreneur ou entreprise individuelle ?

La vraie différence entre les deux est la suivante : une entreprise individuelle est une entreprise individuelle dans laquelle l’entrepreneur a décidé d’opter pour le régime simplifié de l’entreprise individuelle. Cette faculté lui permet notamment de bénéficier d’obligations comptables et déclaratives allégées.

Quel est le statut social et fiscal de l’entrepreneur individuel ?

Si vous exercez votre activité artisanale, commerciale ou indépendante dans le cadre d’une entreprise privée (y compris un petit entrepreneur), vous êtes considéré par la société comme un travailleur indépendant.

Comment Appelle-t-on le propriétaire d’une entreprise individuelle ?

Un gérant à propriétaire unique est appelé un entrepreneur individuel. Il s’agit d’une personne physique pouvant exercer une activité commerciale, libérale, artistique ou agricole.

Laisser un commentaire