700 boulangers en France : comment Marie Blachère est devenue la « McDo » du pain

Marketing épouvantable, prix bas, mais qualité artisanale… Non content de s’imposer sur le marché du pain, le groupe Marie Blachère a réussi en moins de 20 ans à se hisser à la 3e place de la restauration rapide, après McDonald’s et Burger King.

« Une belle baguette blanche s’il vous plaît. » La demande est courante dans les boulangeries Marie Blachère. Si l’amateur de pain croustillant boude devant ces douces cordes d’albâtre, les Français semblent de plus en plus apprécier leur pain à peine cuit. A tel point qu’un article du prestigieux Wall Street Journal s’est étonné de cette demande croissante de pains à pâte plus grosse, assez éloignés des standards de la gastronomie française.

Le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie, Dominique Anract, avoue que neuf pains sur dix qui sortent de son four ne sont pas entièrement cuits. « C’est la décision du client », avoue ce boulanger du 15e arrondissement de Paris.

Une demande que Bernard Blachère, fondateur des boulangeries à succès Marie Blachère, a accepté. Elle l’a même dit comme argument marketing. Depuis sa création en 2004, la chaîne propose trois options de cuisson différentes pour ses baguettes : bien cuite, dorée et blanche.

Une stratégie qui a fait des émules. Ange, concurrent direct de Marie Blachère, lancé en 2008, propose également à ses clients cette triple cuisson.

74 centimes la baguette

Satisfaire le plus de monde possible. C’est l’obsession de ces nouvelles boulangeries qui fleurissent depuis plusieurs années en France. Et parmi eux, Marie Blachère a réussi à bâtir en quelques années un empire du pain.

Le concept a germé dans l’esprit de Bernard Blachère, un jardinier ardéchois qui dans les années 1980 a eu l’idée d’installer une boulangerie à côté de son magasin de fruits et légumes à Aubenas (06). Face au rejet des boulangers entrants, il décide d’en embaucher un, Hervé Porcherot, et ensemble ils imaginent un concept innovant : des boulangeries plus grandes (en moyenne 400 m²), situées en périphérie des grandes villes et alliant tradition (le pain est pétri sur place ) avec un marketing digne de la grande distribution.

Un prix unique dans toutes les boulangeries (74 centimes la baguette cette année), des pains offerts pour trois achetés et, pour finir la journée en beauté, tous les produits sont à moitié prix une demi-heure avant la fermeture.

Garder les attributs d’une vraie boulangerie. Si l’approche marketing s’apparente à des stratégies industrielles, les produits de Blachère sont artisanaux. Les 2 000 boulangers du groupe (pour 11 000 salariés) fabriquent en effet du pain, des tartes ou des pizzas sur le lieu de vente. Par conséquent, ils ne sont pas satisfaits des produits de boulangerie préparés en usine.

La première boulangerie Marie Blachère (du nom de la fille du fondateur) a ouvert en 2004 à Salon-de-Provence (13). Le succès est bluffant. Les locaux adorent la « Baguette de Marie », un peu plus courte et plus large que la baguette traditionnelle. Le bouche à oreille fait le reste, les files d’attente s’allongent chaque jour.

Offrir plus de pâtisserie, 4 pour le prix de 3, moitié prix au final… Les clients adorent ce nouveau concept de boulangerie et la marque devient rapidement une référence. Nous achetons du pain « chez Marie ».

Surtout, le magasin est facilement accessible en périphérie de la ville et dispose d’un très grand parking. Stationnement facile pour aller acheter du pain, nouveau crédit auprès des grandes enseignes et sa fameuse croyance « pas de parking, pas de commerce ».

70 ouvertures en 2022

Nous y déjeunons également. La boulangerie se met au snacking avec une offre de salades, sandwichs et pizzas pour la pause déjeuner. Quelques tables, chaises et comptoirs, la boulangerie devient un fast-food.

De plus, après McDonald’s et Burger King, Marie Blachère est aujourd’hui la troisième chaîne de restauration en France. En moins de deux décennies, il a couvert le territoire de 700 boulangeries (70 ouvertures prévues en 2022). Toujours fidèles au concept initial, les boulangeries Blachère sont généralement liées aux magasins Grand Frais avec lesquels le groupe s’est associé.

Blachère c’est aussi deux enseignes de produits frais (Provence’Halles et Mangeons Frais) qui réalisent ensemble un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros.

Aujourd’hui, seul Paris n’a pas sa propre boulangerie Marie Blachère. Cependant, le groupe prévoyait d’ouvrir « Café de Marie » à la rentrée, un concept de restauration plus modeste, dans le quartier de la gare Saint-Lazare. Mais il n’entend pas couvrir le capital des boulangeries de Marie.

L’entreprise, qui réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros, dont 800 millions dans la boulangerie, entend désormais développer les franchises et s’attaquer au marché international où elle n’a jusqu’ici fait que de modestes progrès (deux boulangeries à New York, une à Lisbonne et plusieurs en Belgique).

Sept magasins franchisés ont déjà été lancés et une trentaine de contrats ont été signés. Si l’investissement est cher (600 000 euros en moyenne dont 100 000 euros d’apport personnel requis), le groupe assure à ses candidats que le retour sur investissement est rapide avec un chiffre d’affaires d’un million d’euros par boulangerie au bout de deux ans.

Une évolution tardive qui surprend les observateurs de l’industrie.

Des rumeurs rapidement démenties par Bernard Blachère en mars dernier dans un message adressé aux 11 000 salariés du groupe. Le fondateur reste à la barre. L’homme qui détient 91% de l’entreprise et dont le patrimoine de Challenges est estimé à 160 millions d’euros, n’a pas encore mangé son pain blanc.

En 2004, Bernard Blachère et sa fille Marie décident d’ouvrir une boulangerie à Salon de Provence, avec un concept différent de tous les autres : la présentation des produits comme au marché. Le concept séduit… Depuis, les boulangeries Marie Blachère ont traversé l’Atlantique et ravissent les nouveaux gourmands.

Est-ce que Marie Blachère fait son pain ?

Vos pains sont-ils des produits industriels ? Non, tous nos pains sont pétris, façonnés et cuits sur place, dans chacune de nos boulangeries et par nos boulangers, en respectant scrupuleusement chaque étape de fabrication.

Qui se cache derrière Marie Blachère ? Fondé en 2004 en Provence par Bernard Blachère, maraîcher, le groupe est peu présent à l’international – avec une seule agence, en Belgique. La société travaille sur ce développement américain depuis quatre ans.

Comment est fait le pain chez Marie Blachère ?

5 ingrédients, une recette unique et un goût incomparable : notre Baguette de Marie est composée de farine de blé français, de levain fait sur place, d’eau, de levure et de sel. Sa mie fine et alvéolée et sa croûte croustillante seront de parfaits alliés pour tous vos plats !

Quelle est la qualité du pain de Marie Blachère ?

Bons points. Le croustillant exceptionnel de la croûte est une des caractéristiques de la Baguette de Marie Marie Blachère. De plus, cette même croûte est caramélisée, ce qui donne à la baguette un arôme agréable. Une autre spécialité de la Baguette de Marie est son nid d’abeille.

Où est fabriqué le pain de Marie Blachère ?

Marie Blachère mettra pour la première fois les pieds dans les Côtes-d’Armor, en lieu et place de l’ancien Quick (rond-point de Coppens), habituellement cet été. Cela fait sensation chez les artisans boulangers de Lannion, dont deux sont déjà implantés dans le quartier Saint-Marc.

Comment Lidl fait son pain ?

Chez Lidl, tout le pain n’est pas cuit sur place, mais toute la production a lieu à Rosendael (frontière belgo-néerlandaise).

Qui fait le pain chez Lidl ? Dans ses supermarchés, Lidl est ainsi en mesure de garantir à ses consommateurs un choix de produits « industriels » de qualité, 100% français. « L’appartenance au Groupe Soufflet, qui maîtrise l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de la farine de blé et du pain, est un atout non négligeable pour Neuhauser.

Quelle est la composition du pain nordique ?

Ce pain est composé de farine T65 de France, farine de céréales de France, mélange 5 céréales, malt d’orge grillé, levain, levure et sel.

Comment Lidl monte en gamme sans renier le discount ?

Comme l’a révélé Olivier Dauvers, un expert indépendant, Lidl désigne désormais une « chemise verte » dans ses magasins, l’employé chargé de s’occuper des rayons frais. Mais on est loin des chefs de service : le maillot vert change d’épaule tous les jours et celui qui le porte n’est pas exempt d’autres tâches.

Est-ce que le pain de Lidl est congelé ?

En effet, certains magasins LIDL du département du Doubs vendent des baguettes à 0,28 €, alors qu’il n’est pas écrit que le pain est essentiellement de la pâte crue surgelée, qui n’est cuite que par leurs soins.

Où est fabriqué le pain de Marie Blachère ?

Marie Blachère mettra pour la première fois les pieds dans les Côtes-d’Armor, en lieu et place de l’ancien Quick (rond-point de Coppens), habituellement cet été. Cela fait sensation chez les artisans boulangers de Lannion, dont deux sont déjà implantés dans le quartier Saint-Marc.

Quelle est la qualité du pain Marie Blachère ? Bons points. Le croustillant exceptionnel de la croûte est une des caractéristiques de la Baguette de Marie Marie Blachère. De plus, cette même croûte est caramélisée, ce qui donne à la baguette un arôme agréable. Une autre spécialité de la Baguette de Marie est son nid d’abeille.

Comment est fait le pain chez Marie Blachère ?

5 ingrédients, une recette unique et un goût incomparable : notre Baguette de Marie est composée de farine de blé français, de levain fait sur place, d’eau, de levure et de sel. Sa mie fine et alvéolée et sa croûte croustillante seront de parfaits alliés pour tous vos plats !

Laisser un commentaire