Accor : vers un équilibre entre marques historiques, luxe et art de vivre

La crise sanitaire n’a pas pour autant mis à mal les perspectives de croissance des grands groupes hôteliers. Accor le démontre avec 288 hôtels ouverts l’an dernier, pour 41 000 nouvelles chambres. Cela représente une croissance nette de 3% en 2021, portant le réseau du groupe français à plus de 5.300 hôtels et 778.000 chambres, plaçant Accor à la sixième place mondiale. Contre les concurrents de Marriott, Hilton, IHG et autres. Accor se félicite également d’être l’opérateur hôtelier qui compte le plus d’ouvertures et de signatures sur ses principaux marchés historiques.

En Europe notamment, Accor a signé 153 nouveaux hôtels (+20% par rapport à 2020), tandis que le taux de croissance en Chine est encore plus élevé (+39%) avec 350 hôtels en développement pour 520 hôtels en exploitation. Et ce n’est pas un hasard si la Chine sera la première destination à découvrir la toute nouvelle marque de luxe d’Accor, Emblems Collection, avec le Guiyang Art Center Hotel dans la province du Guizhou, dont l’ouverture est prévue en fin d’année. Avec des ouvertures phares comme le Banyan Tree Doha La Cigale Mushaireb l’an dernier ou le luxe Raffles et Fairmont attendus cette année au Qatar, la région de l’Inde, du Moyen-Orient, de l’Afrique et de la Turquie maintient également la dynamique de développement du groupe français.

Parallèlement à d’autres développements phares tels que Sofitel Barcelona Skipper et Shanghai North Bund, Pullman Orchard Singapore, Novotel Mexico City Insurgentes, Novotel Liverpool Paddington Village, Accor prévoit d’ouvrir plus de 300 nouveaux hôtels et resorts d’ici 2022. » Nous nous attendons à un taux de croissance encore plus élevé. cette année et sont heureux d’avoir recommencé à signer de nouveaux hôtels, au rythme d’un par jour », a déclaré Agnès Roquefort, directrice du développement, Accor. Le « pipeline », le nombre d’hôtels en projet, comprend plus de 1.200 établissements et 214.000 chambres supplémentaires, bien loin des niveaux annoncés par Marriott ou Hilton, qui ont tous deux près de 500.000 chambres dans leurs cartons.

Dans le cadre de ce développement, Accor s’oriente vers un meilleur équilibre entre ses marques économiques et moyennes, qui continuent de générer les plus gros volumes, et les segments luxe et exclusif, qui représentent désormais près de 40% des ouvertures prévues. Le portefeuille du groupe, déjà parmi les plus diversifiés du secteur avec une quarantaine de marques, va encore s’étoffer avec le lancement de deux marques de luxe : Emblems Collection et Orient Express, dont les débuts sont attendus à Rome et en Arabie Saoudite. Dans le même temps, Accor accélère l’expansion de Fairmont et Raffles, ce dernier attendu cette année à Doha, mais aussi à Macao, Boston et Londres, vers l’une des ouvertures hôtelières les plus significatives de l’année avec la transformation en hôtel de luxe du ancien bureau de guerre, autrefois visité par Winston Churchill.

Mais surtout, le groupe français a fait de l’hôtellerie lifestyle son nouveau fer de lance, né de la création l’an dernier du groupe Ennismore, joint-venture dont Accor détient une participation majoritaire. « Le style de vie est l’un des segments de l’industrie hôtelière qui connaît la croissance la plus rapide et nous le constatons grâce à une demande accrue pour nos marques », a déclaré Gaurav Bhushan, co-PDG d’Ennismore. Avec 90 établissements en exploitation et plus de 160 en développement, le groupe français prévoit de tripler le nombre de ses hôtels modernes d’ici 2023, qui avec leurs restaurants et bars, attractifs tant pour la clientèle locale que pour les voyageurs, ont fait preuve d’une plus grande résilience face à l’impact de pandémie.

Sur les 14 enseignes que compte Ennismore, 2022 verra des ouvertures notables, notamment à Paris avec une Maison Delano Paris, So/Paris et un Mama Shelter qui vient d’ouvrir dans le quartier de La Défense. La marque The Hoxton prévoit pour sa part trois ouvertures à Barcelone, Londres et Bruxelles, tandis que 25 heures sont prévues à Copenhague. Hors d’Europe, la marque de luxe SLS prépare son arrivée dans le quartier de Puerto Madero à Buenos Aires, et la marque Mondrian s’implantera à Singapour dans le quartier de Duxton Hill.

La France et l’Europe du Sud, toujours une priorité pour Accor

Leader incontesté de l’hôtellerie européenne, Accor continue de renforcer son offre sur ses marchés clés, la France et l’Europe du Sud, la région qui, avec 1 914 hôtels, représente plus du tiers du réseau mondial du groupe français. « Avec un hôtel ouvert tous les cinq jours en 2021, on voit comment le Groupe a maintenu sa force grâce à la force de ses marques sur tous les segments, dont 53 hôtels signés représentant plus de 4 600 chambres dans les seuls segments économique et moyen. » a déclaré Maud Bailly, Directrice Générale Accors Europe du Sud.

D’ici 2022, Accor a encore de nombreux projets pour ses marques phares comme Novotel, Mercure et ibis en Europe du Sud, tout en déployant de nouvelles marques haut de gamme dans la zone comme Mövenpick et Swissôtel. Avec son positionnement dans l’air du temps, axé sur les impacts environnementaux et sociétaux et l’économie circulaire, une autre marque se développe rapidement en France et en Europe du Sud : le label économie greet. « Avec 15 signatures déjà en 2021 et 10 ouvertures prévues en 2022, greet s’inscrit dans une conviction forte : l’hôtellerie de demain sera durable et responsable, sinon elle ne le sera pas », a souligné Maud Bailly.

Laisser un commentaire