Alibaba veut faire de Hong Kong son deuxième principal marché de cotation

de Josh Horwitz et Scott Murdoch

SHANGHAI/HONG KONG (Reuters) – Alibaba envisage de faire de la Bourse de Hong Kong son principal marché de cotation, en dehors de Wall Street, devenant ainsi la première grande entreprise à profiter d’un changement réglementaire dans le hub financier asiatique visant à attirer les groupes technologiques.

Déjà présent à la Bourse de Hong Kong depuis 2019 via une cotation secondaire, Alibaba a indiqué s’attendre à ce que la procédure d’établissement de cette nouvelle liste soit bouclée d’ici la fin de l’année.

Pour le directeur général du groupe, Daniel Zhang, cette double cotation favorise une « base d’investisseurs plus large et plus diversifiée ».

Les investisseurs de Chine continentale pourront bénéficier du système Stock Connect qui leur permet d’accéder plus facilement aux titres cotés à Hong Kong. La cotation secondaire n’est pas autorisée sur le programme Stock Connect.

Le titre a gagné 4,82 %, ce qui a contribué à la hausse de 1,7 % de l’indice HSI.

Cette décision intervient après que la Bourse de Hong Kong a modifié ses règles en janvier pour permettre à certaines sociétés chinoises « innovantes » d’effectuer une double cotation primaire.

Les autorités américaines et chinoises se battent depuis plusieurs mois sur les règles encadrant l’audit des entreprises chinoises présentes à Wall Street avec le risque que ces dernières soient expulsées de la Bourse de New York.

Alibaba a fait ses débuts à Wall Street en septembre 2014, marquant la plus grande introduction en bourse de l’histoire à l’époque.

Depuis 2020, son cours de bourse a chuté sur les deux marchés, aux États-Unis et à Hong Kong, alors que Pékin a renforcé la réglementation sur les géants du numérique.

Le groupe de commerce électronique a été condamné à une amende de 2,8 milliards de dollars en avril 2021 par les autorités chinoises pour entrave à la concurrence.

(Reportage de Josh Horwitz à Shanghai et Scott Murdoch à Hong Kong ; avec Anshuman Daga à Singapour, montage français par Laetitia Volga, montage par Jean-Stéphane Brosse)

Laisser un commentaire