Apple oblige ses sous-traitants à suivre les règles à Taïwan

publié

hier à 16h34, mis à jour hier à 18h53

Le groupe de Tim Cook, dont la majorité des iPhones sont fabriqués en Chine, ne veut pas offenser Pékin.

Apple a demandé à ses sous-traitants taïwanais qui exportent leur production en Chine de se conformer strictement à la réglementation douanière chinoise. Cette mise à jour intervient quelques jours après la visite de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine à Taïwan, visite très critiquée par la Chine.

Lire aussiLa visite de Nancy Pelosi à Taïwan irrite la Chine

Une législation datant de 2015

Pour Apple, la plupart des iPhones sont fabriqués sur le territoire chinois, il ne fait aucun doute pour offenser Pékin. Le groupe demande donc à ses sous-traitants qui exportent des pièces détachées et des composants électroniques de Taïwan vers la Chine de mentionner qu’ils sont fabriqués à « Taïwan, Chine » ou « Chinese Tapei », a révélé le site d’information NikkeiAsia. Une manière pour Pékin de rappeler que l’île tant convoitée fait partie de la Chine.

Les sous-traitants d’Apple ne respecteraient qu’une législation entrée en vigueur en 2015. Mais la portée symbolique du message est bien plus importante que le simple respect d’une procédure douanière, alors que les tensions entre la Chine et les États-Unis n’ont jamais été aussi importantes. Déjà touché par des baisses de production liées à la fermeture d’usines pour cause de confinement, le groupe de Tim Cook s’engage à tout prix pour éviter les ruptures d’approvisionnement. Cependant, l’absence d’une très petite pièce qui coûte quelques centimes peut bloquer toute une usine.

Laisser un commentaire