Après le covid : « Les jeux vidéo attirent désormais les 40-50 ans »

Au fil de plusieurs confinements, nos habitudes ont beaucoup changé. Une balade au cinéma, au restaurant ou entre amis a laissé place à un autre travail. Lecture, jardinage, autant de bonnes façons de passer le temps. Certaines personnes se sont passionnées pour les jeux vidéo.

Selon une étude menée par la fédération belge des jeux, le secteur du jeu vidéo générera des revenus de 600 millions d’euros en 2021. Soit, en 2020, le secteur a enregistré une augmentation de 11 %. C’est un secteur rare qui profite donc du coronavirus pour se développer.

Toujours selon la fédération belge des jeux, les joueurs belges préfèrent toujours acheter des jeux sur support physique (58%). Du côté des magasins spécialisés dans le Wapi, le confinement va certainement générer de l’engouement pour les jeux vidéo. « On n’était pas ouvert avant le covid mais on voit que beaucoup de monde commence à aimer cette fois-ci », confie le magasin Smartoys de Mouscron.

« Grâce au coronavirus, nous avons commencé à recevoir une nouvelle génération », indique le magasin Top5 de Tournai. « Les parents initient efficacement leurs enfants au monde des jeux vidéo et un nouvel intérêt naît. »

L’industrie a également remarqué un engouement pour les jeux rétro. « Nous accueillons les jeunes qui recherchent leur première console et étonnamment, les 40-50 ans », précise le gérant de Smartoys. « Cette génération redécouvre sa passion pour les jeux vidéo pendant son confinement », disent les fans. Bien que la vie ait évolué, les grands fans de cet univers ne sont pas prêts de quitter leurs consoles. « Le monde du jeu connaît une croissance exponentielle et continuera de plaire à toutes les générations. »

Malgré la concurrence d’Internet, les professionnels du secteur attirent encore de nombreux amateurs. « Certains aiment être conseillés et confirmer leur achat. C’est quand même un gage de sécurité. Ce n’est pas comme Internet où la mésaventure peut toujours arriver », conclut ce passionné.

Laisser un commentaire