Bien manger c’est le début du bonheur

Les régimes à la mode vont et viennent, mais une chose reste toujours la même : votre corps a besoin d’une alimentation adéquate pour fonctionner correctement. Lorsque vous n’obtenez pas les nutriments appropriés, il y a des conséquences, dont l’une est des effets négatifs sur votre humeur et la façon dont vous vous sentez.

En plus de vous sentir paresseux après avoir trop mangé ou fait le plein de sucres ou de graisses malsaines, vous vous sentez probablement coupable. Il y a un lien très évident entre les aliments que vous mangez et la façon dont vous vous sentez. Mais il y a aussi quelque chose de plus profond en jeu.

Certaines personnes mangent lorsqu’elles se sentent tristes, déprimées ou seules. Mais d’autres ressentant la même chose ne mangent rien du tout pour faire face à leurs sentiments. Existe-t-il un lien scientifique entre notre façon de manger et ce que nous ressentons ? Posons-nous sur la question et voyons si nous pouvons trouver la meilleure façon de bien manger et de rester heureux.

flat lay photography of vegetable salad on plate

Nutrition optimale pour un esprit et un corps sains

  • Vitamine A
  • Vitamine B6
  • Vitamine B12
  • Vitamine D
  • Vitamine E
  • Vitamine K
  • Calcium
  • Folate
  • Fer
  • Chrome
  • Sélénium
  • Magnésium
  • Zinc

Les aliments sains qui nourrissent correctement le corps humain sont les graisses polyinsaturées et monoinsaturées, les glucides complexes, les protéines complètes, les fruits et les légumes. Il est recommandé d’obtenir les vitamines et les minéraux dont vous avez besoin dans les aliments que vous mangez. C’est pourquoi il est important de bien manger, en rassasiant votre faim avec des aliments bénéfiques pour votre santé au lieu de ne fournir que des calories vides.

Suralimenté et sous-alimenté

La transformation des aliments a supprimé de l’approvisionnement alimentaire ce dont nous avons besoin pour rester en bonne santé, laissant le consommateur lambda sans les nutriments appropriés. Les grandes puissances telles que les USA, et les pays européens sont concernées. Ce qui entraîne une nette augmentation du nombre de personnes en surpoids.

Outre la prise de poids associée à de mauvaises habitudes alimentaires, les effets sur l’humeur sont également indéniables. Une étude portant sur des adultes souffrant de troubles de l’humeur a trouvé une relation directe entre la dépression et le comportement maniaque et les régimes alimentaires dépourvus de nutriments essentiels.

Une relation plus profonde entre la nourriture et l’humeur

Au-delà des preuves trouvées dans les études, pensez un instant à une époque où la nourriture vous a fait du bien. Et cela ne fait pas référence à la gratification de courte durée qui accompagne le fait de manger une tranche épaisse de gâteau au chocolat. Considérez plutôt un repas que vous avez mangé qui vous fait vous sentir bien, qui a bon goût et qui est également bon pour vous. Il n’y a pas de culpabilité qui accompagne un tel repas. Espérons que le repas était nutritif, plein de protéines et de légumes ou d’autres options saines – un repas sans culpabilité. Il pourrait s’agir du scénario 1.

Inversement, dans le scénario 2, pensez à un moment où vous avez mangé quelque chose et avez ensuite été rempli de regrets. Qu’il s’agisse de plusieurs tranches de pizza, d’un repas de restauration rapide surdimensionné ou d’une autre forme de nourriture manquant d’une nutrition adéquate, vous vous êtes probablement senti mal par la suite. Peut-être êtes-vous devenu ballonné, ou peut-être vous êtes-vous senti fatigué et coupable.

Les personnes qui se retrouvent continuellement dans le scénario 1 ont probablement une taille plus petite, de meilleures habitudes de sommeil, moins de cas de diabète et d’autres maladies et moins de stress. Les personnes qui se retrouvent souvent dans le scénario 2 sont probablement prises dans un cycle négatif. Ils mangent mal, se sentent coupables et mal à l’aise, puis mangent à nouveau les mauvais aliments alors qu’ils gèrent leurs émotions négatives et leur culpabilité.

Vous avez le pouvoir de changer le cycle

Peu importe à quel point vous pouvez vous sentir désespéré si vous êtes pris dans le scénario 2, vous avez le pouvoir de le changer à tout moment. Les effets positifs d’une alimentation saine, comme une meilleure humeur et plus d’énergie, se produiront assez rapidement. Vos choix alimentaires ont le pouvoir de transformer votre humeur en quelques jours, mais peuvent s’accompagner de quelques effets secondaires initiaux, tels que des maux de tête ou de l’irritabilité, car votre corps s’adapte à moins de toxines et à de meilleurs nutriments. Ces effets secondaires négatifs sont de courte durée et devraient disparaître en un jour ou deux.

selective focus photography of pasta with tomato and basil

Offrez-vous de la nourriture pour le cerveau

  • des noisettes
  • des avocats
  • des graines de lin
  • des œufs
  • du saumon
  • des myrtilles
  • du brocoli
  • des grains entiers à faible IG
  • des tomates
  • des cassis
  • des graines de citrouille

Si vous commencez lentement, en ajustant votre alimentation dans le but de manger plus sainement et de vous sentir mieux, vous ressentirez moins de symptômes qui accompagnent un changement radical de votre alimentation. En d’autres termes, ce sera plus facile pour vous qu’un changement brusque.

Faire des choix alimentaires sains pour se sentir bien est une question d’équilibre. Si vous ne mangez que du poulet nature et des légumes sains tous les jours, vous commencerez peut-être à vous sentir mieux, mais vous vous ennuierez rapidement. La nourriture doit être appréciée! Si vous vous entraînez à rechercher des options plus saines sans être trop restrictif, vous en récolterez les bénéfices et vous ne vous ennuierez pas avec ce que vous mangez.

Trouver le bon équilibre

L’équilibre est la clé pour se sentir bien, et cela commence par votre alimentation. Essayez de remplir votre assiette avec beaucoup de couleurs différentes, et ne vous surchargez pas d’aliments d’un groupe particulier et n’en négligez pas un autre. Ne vous limitez pas, mais maintenez le contrôle des portions.

En définitive, chaque corps est différent. Écoutez votre corps et apprenez ce qui vous convient, car tout le monde est différent. Certaines personnes peuvent boire un soda de temps en temps sans en subir les conséquences, mais d’autres ne le peuvent pas. Certaines personnes trouvent qu’elles ont besoin de plus d’une vitamine particulière pour des avantages optimaux. Écoutez votre corps et apprenez ce qui vous convient. Après un certain temps, vous deviendrez parfaitement conscient de la façon dont votre nourriture affecte ce que vous ressentez. Si cela vous aide, tenez un journal et notez votre nourriture et votre humeur pendant quelques semaines, et voyez si vous remarquez des tendances. De fil en aiguille, vous aurez la preuve que bien manger c’est le début du bonheur.

Laisser un commentaire