Ces cerveaux high-tech fuyant la Russie : « Cette guerre m’a poussé hors du pays »

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, plus de 100 000 professionnels russes de la haute technologie ont fui le pays. Un coup porté à l’avenir de l’économie russe.

« Quand la guerre a éclaté, j’ai décidé de quitter la Russie le plus tôt possible. Le 5 mars, j’étais dans un avion. Comme Evgueni, développeur de 28 ans, plus de 100 000 professionnels russes de l’industrie high-tech, informaticiens, analystes, patrons de start-up ou de grands groupes, ont tourné le dos à Moscou depuis le début de l’offensive en Ukraine en février. 24. Une fuite des cerveaux qui pourrait avoir des conséquences désastreuses non seulement pour l’avenir de l’industrie high-tech russe mais aussi, à terme, pour l’économie du pays. Pourquoi ce secteur en particulier ? Que dit cette hémorragie sur la société et l’avenir de la Russie ?

« Je n’ai jamais soutenu Poutine », a déclaré Yevgeny d’Istanbul (Turquie), où il vit désormais. Mais avant la guerre, je le prenais plutôt pour un clown. Le 24 février, j’étais pétrifié. J’avais déjà pensé à partir, j’avais appris un peu d’anglais… mais rien de grave. Cette guerre m’a poussé hors du pays. Sans visa en cours, le jeune promoteur a peu de destinations à sa disposition. Il glisse des T-shirts et un ordinateur portable dans un sac, décharge un billet d’avion hors de prix, et part sur un coup de tête : « J’ai encore du mal à expliquer ma décision », dit-il.

Pourtant, il avance plusieurs pistes, dont, bien sûr, la crainte d’être enrôlé dans l’armée et de devoir participer à une offensive qui « ne comprend même pas pourquoi Poutine l’a lancée ». Si Mos

Cet article est réservé aux abonnés. Pour en savoir plus, profitez de nos offres à partir de 1€

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Pour réagir, je me connecte

Salvatore posté le 04/07/2022 à 13:43

Vingt ans dans ce pays, ce n’est pas un cadeau. La Nova Rassia de Poutine garantit aux jeunes qu’ils ne connaîtront pas les terribles et douloureuses souffrances de la vieillesse. Poutine les connaîtra au grand malheur des Russes

VarFedorova publié le 04 juillet 2022 13:12

Et alors? 600 milliards pour l’Ukraine. Zelensky n’en a jamais assez. A titre de comparaison, le plan Marshall pour TOUTE l’Europe était de 16,5 milliards de dollars, soit 173 milliards de dollars en 2020, avec l’obligation pour les Européens d’acheter la même quantité d’équipements et de produits américains (source wiki). Ici, il s’agit simplement de taxer les travailleurs européens pour donner 3,5 fois plus, sans compensation, à UN SEUL pays qui est loin, très loin, d’avoir subi les dégâts de la Seconde Guerre mondiale. C’est vulgaire et obscène. L’UE est un danger pour les Européens.

yega posté le 04 juillet 2022 17:39

Et pourquoi pas 6 000 milliards ? Fin mai, les pays soutenant Kiev avaient versé l’équivalent de 64,5 milliards d’euros d’aide militaire, financière ou humanitaire. Dont 44 milliards des USA. Quant à l’UE, le montant était de 14 milliards.

juste une façon de prendre l’argent des contribuables européens et de le donner aux oligarques ukrainiens et aux financiers américains.

Oubliez l’Ukraine, pays corrompu et antidémocratique, s’il en est un.

Rassurez-vous, ces destructions seront largement financées par la confiscation des avoirs russes… en grande partie par la kleptocratie organisée du régime russe… vous qui vous plaignez du futur drainage des travailleurs européens, celui opéré par les oligarques et leurs maîtres russes c’est encore plus étonnamment brillant pour le peuple. Digne d’une république bananière…. comprendre pourquoi la population russe décline depuis plus de 60 ans, qui vieillit, endémiquement décimée par l’alcoolisme, récemment Covid….

Salvatore posté le 04/07/2022 14:30

Merci pour l’avertissement à l’Ouest. Il n’est pas nécessaire de jeter de l’argent pour un pays qui sera de toute façon rayé de la terre ! Au moins c’est clair. & # XD;

Votre gentillesse envers le dollar me brise le cœur. Ce ne sont pas des larmes de crocodile mais des larmes de dollar.

Antone publié le 04 juillet 2022 à 09:18

Aujourd’hui, dans le merveilleux pays de Vladimir … Dmitri Kolker, spécialiste du laser, est décédé dans un hôpital de Moscou. Anatoly Maslov a été arrêté dans la capitale russe pour « haute trahison ».

VarFedorova publié le 04 juillet 2022 13:13

il avait un cancer. S’il vous plaît, ne répétez pas les fausses informations du régime de Kiev.

Salvatore posté le 04/07/2022 13:58

Le cancer porte plainte auprès du FSB pour vol et concurrence déloyale. La police enquête ! C’est une information aussi difficile que Poutine l’aime. Le cancer n’a pas dit son dernier mot. Le cancer déteste Poutine.

Poutine a au moins 45 maladies, dont 53 mortelles.

Dmitri Kolker : cancer en phase terminale

lfda publié le 03 juillet 2022 19:42

Pendant ce temps, tous les chefs d’État, politiciens, occidentaux et ukrainiens continuent d’utiliser Telegram…

A chaque fois que ton maître crie au garde à vous, tu réponds servilement présent… entre bruns on se reconnaît… et on se lèche les bottes…

lfda publié le 04 juillet 2022 13:24

C’est mieux que le fascisme ordinaire…

lfda publié le 04 juillet 2022 14:52

Tout est tellement binaire dans votre esprit… C’est probablement dû à votre manque de culture, qui a été amplement démontré ces derniers temps.

yega publié le 04 juillet 2022 à 12:17

Telegram, une application fondée par deux frères, opposants à Vladimir Poutine, après que le gouvernement russe a pris le contrôle de VKontakte. Le siège social de Telegram est situé à Dubaï. Les deux frères vivent hors de Russie, l’un (Pavel Dourov) est même naturalisé français depuis 2021. Avez-vous autre chose comme exemple ?

lfda publié le 04 juillet 2022 13:24

Puisque vous êtes fan du wiki : le magazine américain Wired affirme qu’il (Pavel) exagère ses désaccords avec le pouvoir russe et qu’il continuerait à fréquenter Saint-Pétersbourg pendant au moins trois ans après ses prétendues disputes avec le Kremlin.

Publié le 03 juillet 2022 à 19h56

Pendant ce temps, le petit boudeur et conjoint ne rêve que de vivre à l’Ouest avec piscine, discothèques en sous-sol, bains dorés… le vrai parvenu

Eh bien, étant donné la grave crise économique qui nous arrive, ils vont bientôt rentrer chez eux. & # XD;

Pas de risques à moyen terme pour la Russie.

Avec des météorologues comme vous… nous comprenons pourquoi Poutine n’a pas réussi à développer l’économie russe et à faire de son peuple une contribution éminente au développement économique… nous comprenons que vous, comme lui, préférez les serviteurs aux ordres et bien obéissant au dictateur… cela rappelle beaucoup de choses…

et nous comprenons mieux comment nous détruisons l’économie russe et surtout le rouble ? ha ha ha ha ha

Calao publié le 04 juillet 2022 à 09:02

Pour information, le PIB de la Russie est le même que celui de l’Espagne, alors que la Russie compte trois fois plus d’habitants et dispose de ressources considérables avec ses matières premières fossiles et agricoles. Pensez-vous vraiment que la vie russe est si facile ?

Le PIB en dollars ne signifie pas grand-chose, d’abord pour la parité du dollar, puis pour ce que nous mettons dans le PIB.

Lorsqu’il est composé à 60 % de dépenses publiques payées en dette, comme en France, il devient un très mauvais indicateur.

Si l’on considère le PIB calculé à parité de pouvoir d’achat, la Russie est devant la France et l’Espagne et juste derrière l’Allemagne (source : FMI / Wikipédia)

Nous comprenons avec de telles affirmations que vous êtes aveuglé et accro à la propagande russe. Vous oubliez que le taux d’inflation en Russie est nettement plus élevé qu’en Europe, de sorte que le rouble, qui n’a déjà pas beaucoup de valeur, se déprécie toujours à taux de change constant. Oubliez-vous également la kleptocratie des autocrates russes qui aspirent les richesses du pays et donc l’affaiblissent ? A combien évaluez-vous ces crevaisons ?

Laisser un commentaire