Cookies : la CNIL clôt une injonction prononcée contre Facebook

AFP, jeudi 28 juillet 2022, à 11h01.

La Cnil, la police française de la protection de la vie privée, a annoncé jeudi avoir levé son injonction contre Facebook concernant l’imposition d’empreintes publicitaires à ses utilisateurs, le réseau social ayant mis en place une solution dans le délai imparti.

En décembre, la Cnil a infligé à Facebook une amende de 60 millions – payée par le groupe – et donné aux utilisateurs 3 mois pour accepter les cookies aussi facilement qu’ils peuvent les refuser, comme l’exige la réglementation européenne sur la protection des données, avec une amende de 100.000 euros par jour.

« Au vu de la réponse apportée dans le délai » Facebook, « a mis en place un bouton rejeter+n’accepter que les cookies indispensables++ au-dessus du bouton accepter+les cookies indispensables et facultatifs+ », a limité la formation de la Cnil. Le 11 juillet, le réseau social annonçait avoir « satisfait la commande passée ».

Pour autant, « cette décision de fermeture n’empêche pas la Cnil d’examiner le respect des nouvelles fenêtres de consentement aux cookies », prévient la Cnil, qui n’exclut pas de futurs panneaux d’information sur les réseaux sociaux pour vérifier qu’ils sont suffisamment clairs. Il permet de rassembler « l’accord par objectif ».

Parallèlement à la sanction contre Facebook, la Cnil a infligé une amende record de 150 millions d’euros à Google pour n’avoir tout simplement pas rejeté les cookies sur son moteur de recherche et sa plateforme vidéo YouTube, et l’a assorti de sanctions à cette injonction. , jusqu’à présent pas soulevé.

Google a annoncé en avril avoir « complètement revu (son) approche, notamment en modifiant l’infrastructure que nous utilisons pour gérer les cookies », a-t-il écrit dans un article de blog.

Depuis l’entrée en vigueur du règlement européen sur les données personnelles (RGPD) en 2018, les sites internet doivent suivre des règles plus strictes pour obtenir le consentement des internautes avant de stocker leurs « cookies », traceurs, notamment régis pour suivre la navigation. pouvoir envoyer à l’utilisateur une annonce personnalisée en rapport avec ses centres d’intérêt.

Laisser un commentaire