Deandre Ayton : « J’ai compris que c’était un business »

Le feuilleton Deandre Ayton est enfin terminé. Lui et les Phoenix Suns ont eu un été frénétique, mais ils peuvent maintenant se concentrer sur l’essentiel. Le pivot est sous contrat pour les quatre prochaines années, pour 133 millions de dollars.

L’offre ne venait pas directement de son équipe. Les Suns ont pu donner 179 millions de dollars en cinq ans l’an dernier, mais ont choisi de négocier. Cet été encore, Ayton a dû accepter la proposition des Pacers pour pousser Phoenix à s’aligner.

Le joueur de 23 ans s’est vite rendu compte que ce n’était rien de personnel. En NBA, les affaires sont les affaires. Certains l’ont appris à leurs dépens, tout en préférant aborder leur première agence libre avec cet état d’esprit.

« J’ai compris que c’était un business. J’avais donc hâte de connaître l’issue de tout ça pour pouvoir me concentrer, avancer et me remettre au travail. J’ai tout fait dans une optique business. Il suffit d’aborder tout de manière professionnelle chemin et ne vois pas trop loin », a-t-il déclaré dans une interview avec Marc J. Spears d’ESPN.

James Jones, le directeur général des Suns, n’a jamais pensé à le laisser partir. Dès que l’offre d’Indiana est arrivée à son bureau, elle s’est précipitée pour correspondre avec elle. Il entendait apparemment signer son pivot coûte que coûte, mais il voulait aussi pousser les négociations jusqu’au bout pour obtenir le meilleur accord possible.

« Nous voulons Deandre ici. Il est vital pour nous, il est au cœur de tout ce que nous faisons. […] Donc, nous n’avons pas à attendre 24 ou 48 heures, car nous savons qu’il était là où il était. Là où nous voulons qu’il soit être de principe », explique GM.

Les rumeurs de rupture se multiplient après la perte du match 7 de Phoenix face aux Mavericks. Un match dans lequel Monty Williams a laissé le joueur sur le banc pendant la majeure partie de la seconde mi-temps. Les deux ont semblé avoir une discussion intense de la part du groupe, que le manager a refusé de commenter lors d’une conférence de presse.

« Je n’avais rien à dire. J’ai juste fait mon travail. On a eu une mauvaise journée, mais on a fait une saison incroyable. Malheureusement, dans le sport et même dans la société, on se focalise sur le négatif. [.. .] Je Je suis content pour Deandre (et son nouveau contrat), car je suis ce qu’il voulait », assure le coach.

Deandre Ayton a également quitté ce match. Il faut « avancer » et considérer cette rencontre comme « une anomalie ». Il se dit en bons termes avec son entraîneur et définit sa relation comme « calme ».

Bien sûr, si Ayton a signé pour les Pacers, ce n’était pas seulement pour le salaire. Il y avait une réelle possibilité qu’il finisse par jouer pour l’Indiana, qui était très disposée à le signer. Ils ont coupé plusieurs joueurs pour cela et étaient ouverts à l’idée de négocier un sign-and-trade si nécessaire. A l’intérieur des Bahamas, il souhaitait aussi former un duo prometteur avec Tyrese Haliburton et devenir l’une des pièces maîtresses de l’effectif.

Phoenix, pour sa part, a refusé de parler de signature et d’échange. Encore une fois, le but était de garder le joueur sous contrat en priorité.

« Il y avait beaucoup d’incertitude tout au long du processus. J’avais beaucoup de respect pour l’organisation des Pacers. Ils étaient agressifs avant et ils ont montré beaucoup d’intérêt.  » A convenu d’une offre maximale. Les Soleils correspondent. Maintenant j’ai. Je suis de retour à Phoenix comme le Soleil », se souvient Ayton.

Enfin, le pivot n’aura pas l’opportunité de figurer parmi les meilleures options de son équipe. Mais c’est peut-être pour le mieux. Maintenant, il peut se concentrer à 100% sur la conquête du titre avec Chris Paul, Devin Booker et Mikal Bridges.

« Je suis content. Le processus est terminé. J’ai tout laissé derrière moi et je me suis concentré sur la victoire du titre avec mes frères cette saison », a-t-il déclaré.

Deandre Ayton reste enfin avec les Suns, à ses conditions

Laisser un commentaire