« Druidz », un jeu de société made in Soisy

A l’origine de ce jeu de société familial : les créateurs Vincent Vancassel, Jean-Christophe Chuette et l’éditeur Guillaume Leguyader.

Si le dé vient du Royaume-Uni, c’est la seule touche étrangère du projet. Car sans cela, « Druidz le jeu » vient à 100% du département de l’Essonne et, en particulier, de l’agglomération sud du Grand Paris. Derrière cette prouesse locale, on retrouve les créateurs Vincent Vancaissel et Jean-Christophe Chuette, de la société Mk Team Building, ainsi que le monteur Guillaume Leguyader, de la société Victoria Game (Evry-Courcouronnes).

Ancien responsable du secteur jeunesse municipale de Vincent et artiste de Jean-Christophe, les deux hommes ont créé leur entreprise en 2019. « A la base, on fait du team building pour les entreprises, en plus des escape game nomades et éphémères », explique vincent. « Druidz le jeu » est donc le fruit d’une volonté de diversification et d’une rencontre avec Guillaume, l’éditeur. C’est l’expérience de Vincent avec les enfants et la fibre créative de Jean-Christophe qui font des jeux de société une réalité pendant le confinement. « Il y a eu aussi une phase de test par un large panel, avec des joueurs de jeux vidéo, des jeux de société et des non-gamers », précise Vincent. Après un an et demi de travail, le jeu est enfin prêt.

Une extension prévue pour Noël

L’histoire se déroule pendant les championnats de magie. Organisés tous les 100 ans, ils donnent lieu à une bataille de druidz. « Lancez les dés, positionnez-vous et utilisez le terrain pour faire basculer le jeu en votre faveur », peut-on lire sur le site du jeu. Une partie dure entre 15 et 30 minutes, un seul joueur gagne. Le jeu est accessible dès l’âge de quatre ans, basé sur les images, et le degré de complexité évolue selon les souhaits des joueurs. A noter que les pions et le plateau sont en bois recyclé.

Une nouvelle extension de jeu doit sortir pour Noël, avec à la clé de nouveaux pouvoirs. L’équipe travaille également sur un autre projet, financé par la commune d’Evry-Courcouronnes : un escape game nomade lié au harcèlement scolaire.

C’est quoi un escape game pédagogique ?

Les escape games éducatifs (escape game qui se déroulent en taille réelle dans une salle de formation) sont des solutions pédagogiques très pertinentes à plusieurs égards : le côté ludique motive les participants. la succession d’énigmes renforce la pensée collaborative.

Comment faire un escape game à la maison ? 10 astuces pour créer son Escape game gratuit à la maison

  • 1- Adapter l’Escape Game à l’âge des participants. …
  • 2- Définir la taille des équipes. …
  • 3- Déterminez le temps de jeu pour résoudre les énigmes. …
  • 4- Choisissez et protégez l’aire de jeu. …
  • 5- Rédigez votre scénario. …
  • 6 – Dessinez les énigmes.

Comment fonctionne un escape game ?

Un Escape Game est un jeu d’évasion grandeur nature. Le principe est le suivant : vous êtes enfermé dans une pièce et vous devez vous échapper dans un certain temps (généralement 60 minutes) ou trouver un objet/résoudre une énigme précise.

Quel est le but d’un escape game ?

Le principe est simple : sortir d’une pièce verrouillée en moins de 60 minutes. En équipe de 3 à 5 joueurs, il s’agit de coopérer, d’utiliser sa logique, son sens de l’observation, son esprit de déduction pour s’en sortir au plus vite.

Quelle surface pour un escape game ?

A ce stade, si certaines enseignes permettent de créer son entreprise avec un local de seulement 140m² (pour deux pièces), la plupart demandent des surfaces d’au moins 240m² et, en moyenne, de 300 voire 400m².

Quel est le prix d’un escape game ?

Tarifs escape room3 joueurs5 joueurs
Jeu d’évasion classique84 €110 €
kit d’évasion19,99 €19,99 €

Quel budget pour un escape game ? Que vous décidiez d’ouvrir votre escape game seul ou en franchise, le coût d’ouverture varie entre 120 et 15 000 euros. Les achats de franchise oscillent entre 15 et 25 000 euros avec une demande d’apport personnel d’environ 40 000 euros.

Quel est le but d’un escape game ?

Le principe est simple : sortir d’une pièce verrouillée en moins de 60 minutes. En équipe de 3 à 5 joueurs, il s’agit de coopérer, d’utiliser sa logique, son sens de l’observation, son esprit de déduction pour s’en sortir au plus vite.

Qui fréquente les escape game ?

Les 25-40 ans, la cible principale Les jeux d’évasion ont finalement réussi à attirer un large public. « Les 25-40 ans sont la cible principale, explique Maxime Biewers, co-fondateur de The Game. « Les groupes les plus fréquents sont les ‘jeunes cadres dynamiques’, comme nous l’avons résumé. »

Pourquoi faire un escape game ?

L’escape game permet donc de relever de nouveaux défis et de s’amuser tout en réfléchissant. Cette activité originale est idéale pour fêter un événement dans la bonne humeur et la convivialité : anniversaire, EVG, EVJG, team building et il y en a pour tous les goûts !

Laisser un commentaire