Euré. Une nouvelle étape pour la clinique Saint-Marcel

Une nouvelle étape a été franchie, les élus de Seine Normandie Agglomération ont accordé une subvention à Saint-Marcel (Eure) pour la création de son pôle santé.

Par Mélissa Prou

Publié le 29 juillet 22 à 8:06

Saint-Marcel (Eure) est l’heureux bénéficiaire du fonds de concours alloué par l’agglomération Seine Normandie, et recevra 60 000 € pour financer son pôle santé, une nouvelle étape pour la commune.

Douze cabinets médicaux

En 2018, le SNA a débloqué 224 500 € pour financer des projets communaux ou structurants via un fonds de concours. Cette année, 27 communes avaient déposé un dossier, le projet d’EHPAD a particulièrement retenu l’attention de l’agglomération.

Pour rappel, le centre de santé prévoit de créer douze consultations : six pour les médecins généralistes, une consultation pour deux ou trois infirmières, une salle pour un orthophoniste, une autre pour un psychologue, une consultation d’urgence, une salle avec deux podologues et une Infirmerie Asalée (pour Action de santé libérale en équipe, ces infirmières sont chargées du suivi médical des patients pour lutter contre la désertification médicale, ndlr). Le but? Maintenir l’offre médicale à Saint-Marcel et ses environs, une thématique clairement identifiée par le SNA.

Pérenniser l’offre médicale

La création de cette maison de repos, dans un immeuble de 650 m2 situé rue des Maraîchers, derrière les écoles primaires et maternelles, est considérée par le SNA comme « un projet structurant ».

Dans le cas d’une subvention supérieure à 50 000 €, la consultation et le vote du conseil communautaire étaient nécessaires.

L’agglomération a d’abord rappelé que la zone de vie de Saint-Marcel comprend également les communes de Chapelle-Longueville (Eure), Saint-Étienne-sous-Bailleul (Eure) et Houlbec-Cocherel (Eure), et que le territoire fait face à une « forte désertification médicale ».

Deuxième subvention obtenue

En effet, seuls trois médecins exercent encore, dont un âgé de plus de 70 ans, et ce pour une population de plus de 10 000 habitants.

Les conseillers communautaires ont voté à l’unanimité pour attribuer la subvention. L’Agence Régionale de Santé de Normandie a déjà apporté son soutien, la SNA fait de même et financera une partie du projet.

Avec ces 60 000 € apportés par l’agglo, la Mairie obtient sa deuxième subvention, qui financera le logement à hauteur de 2,7 %. Sur les 2 170 000 € du total, 700 000 € sont versés par une subvention de l’Etat, il reste à la Mairie d’obtenir la subvention régionale de 976 000 €.

Comment calculer la densité médicale ?

Avez-vous trouvé cet article utile? Sachez que vous pouvez suivre Le Démocrate Vernonnais dans l’espace Mes Actualités. En un clic, après votre inscription, vous trouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

L’indicateur a été calculé en calculant le rapport entre le nombre de médecins généralistes multiplié par 1 000 et le nombre total d’habitants.

Quelle est la densité médicale en France mesurée en nombre de médecins pour 100 000 habitants ?

Quel est le nombre de médecins en France ? 226 000 médecins exerçant en France au 1er janvier 2018 Sur les 226 000 médecins exerçant en France, 102 000 sont des médecins généralistes (45 % du total) et 124 000 sont des spécialistes hors médecine générale (55 % du total).

Pourquoi il n’y a plus de médecin ?

Pour l’ensemble des médecins, leur densité est passée de 118,79 pour 100 000 habitants en 1968 à 298 en 2014 et 339 en 2019. Bien que leur nombre ait considérablement augmenté, cette densité place la France dans la moyenne des Etats de l’OCDE.

Au-delà des raisons liées aux services et infrastructures moins présents dans certaines régions, le numerus clausus, trop faible, explique la baisse du nombre de médecins généralistes. Avant 1972, il n’y avait pas de limites. Le nombre de médecins formés n’était pas limité.

Où Y-a-t’il le plus de médecin ?

Pourquoi y a-t-il une pénurie de médecins en France ? Le numerus clausus, « une faute » La plus grande faute vient d’abord du numerus clausus, introduit par une loi de 1971, et aboli 50 ans plus tard, en septembre 2021. « Nous sommes en faute. Cette politique de régulation par les chiffres est un échec.

Comment faire quand on ne trouve pas de docteur ?

C’est le département des Hautes-Alpes qui avait la plus forte densité de médecins pour 100 000 habitants en 2020, avec 139 médecins.

Comment expliquer les inégalités de la desserte médicale ?

Cela se fait via votre compte Ameli dans l’onglet « Mes démarches », ou par courrier en joignant le questionnaire « Difficultés d’accès à un médecin généraliste » téléchargeable sur le site de la caisse.

L’inégale répartition des médecins sur le territoire national pourrait être attribuée en premier lieu au caractère partiellement libéral de la profession, et notamment à la liberté d’installation des médecins libéraux, défendue dans la Charte de la médecine libérale de 1927.

Comment lutter contre les déserts médicaux ?

Comment définir un désert médical ? Par « désert médical » on entend l’impossibilité ou la très grande difficulté pour les patients d’accéder aux professionnels de santé d’un territoire du fait de leur absence ou de leur nombre trop limité.

  • Les 10 engagements du pacte territorial de santé
  • Engagement 1 : Développer les stages des futurs médecins en cabinet libéral.
  • Engagement 2 : Faciliter l’installation des jeunes médecins dans les territoires fragiles.

Quels sont les déserts médicaux ?

Engagement 3 : Promouvoir le travail en équipe, notamment en milieu rural et périurbain.

Quelles sont les raisons de la désertification médicale ?

Un désert médical est une zone définie par des critères de mesure spécifiques qui expriment une densité insuffisante de professionnels de santé, notamment de médecins, par rapport aux besoins d’accès à la santé de ses habitants.

Pourquoi a T-ON créé en 2017 un indicateur d’accessibilité au médecin ?

Ce phénomène est principalement dû au niveau insuffisant du numerus clausus -c’est-à-dire du nombre d’étudiants en médecine ayant atteint la 2e année- au cours des années 1990. Aux difficultés croissantes à trouver un médecin traitant.

Résumé L’indicateur d’Accessibilité Potentielle Localisée (APL) a été développé par la DREES et l’IRDES [1] pour mesurer l’adéquation spatiale entre l’offre et la demande de soins primaires à un niveau géographique fin.

Qui est éligible à l’APL ?

Comment savoir si vous avez droit à l’APL ? Le plus simple pour savoir si vous avez droit à une aide au logement comme l’APL en fonction de vos revenus et de votre logement est de faire la simulation APL gratuite directement sur le site Mes Allocs.

Quel revenu ne pas dépasser pour toucher les APL ?

L’APL est accordée pour votre résidence principale : Logement occupé au moins 8 mois par an (hors obligation professionnelle, raison de santé ou cas de force majeure), soit par le locataire ou la personne avec qui il habite, soit par une charge située dans France et uniquement si votre logement respecte…

Comment est calculer l’APL en 2021 ?

Rappelons qu’en moyenne, le plafond est d’environ 14 000 euros pour une personne seule et de 26 000 euros pour un couple avec deux enfants. Pour plus d’informations sur votre demande d’APL, vous pouvez vous référer à notre article sur l’adhésion à l’APL.

Laisser un commentaire