Extension de domicile : quelles sont les autorisations ?

L’ajout d’une pièce à votre maison ne se fait pas du jour au lendemain. Un permis de construire doit être obtenu. Selon la surface envisagée, le permis de construire ou la déclaration préalable des travaux peuvent être exigés. Quels permis faut-il obtenir avant de commencer les travaux d’extension de maison ? Notre réponse.

L’extension de la maison permet d’économiser de précieux m2. Un étage supplémentaire pour la suite de vos parents, un nouveau bureau qui facilite le travail à distance ou une véranda lumineuse en guise de pièce à vivre vous donne l’opportunité d’agrandir votre maison.

Qu’est-ce qu’une extension de maison ?

En termes d’urbanisme, une extension de maison est une extension de la surface de celle-ci.

L’extension a les fonctionnalités suivantes :

Lire aussi Installer un port : Quelles sont les règles ?

L’extension de maison peut servir à plusieurs fins, notamment créer :

Avant de commencer les travaux, vous pouvez obtenir un permis d’urbanisme pour les réaliser légalement.

Quelles sont les autorisations d’urbanisme nécessaires pour une extension de maison ?

Les principaux permis de construire requis pour les extensions de maison sont la déclaration préalable de travaux et le permis d’urbanisme. Ils dépendent de la surface créée.

Lire aussi Permis de construire : formalités et démarches

Vérifiez le PLU avant tout projet d’extension de maison

Le plan local d’urbanisme (PLU), qui a remplacé le plan d’occupation des sols (POS), est pour vous une véritable mine d’informations.

Il vous permet de connaître ce qui est autorisé à réaliser l’urbanisme dans votre commune ou dans votre communauté de communes. Il peut notamment préciser des informations spécifiques aux extensions de maison.

Le but du PLU est de viser l’harmonie architecturale dans toute la ville. Mais plus encore pour faire respecter les normes environnementales, thermiques ou acoustiques.

Lire aussi Urbanisme : les nouvelles règles du jeu de la construction

PLU consultable dans votre mairie. Certaines municipalités le mettent également à la disposition des utilisateurs sur leur site Internet. Renseignez-vous avant de commencer vos travaux d’extension.

Extension de maison et déclaration préalable

Lorsqu’ils ne font pas l’objet d’un permis de construire, la loi impose l’obtention d’une déclaration préalable concernant les travaux réalisés sur les bâtiments existants (article R421-17 de la loi sur l’urbanisme).

Concrètement, une déclaration préalable doit être faite, les travaux d’extension de maison situés :

Lire aussi Pergola et permis de construire : que dit la loi ?

Extension de maison et permis de construire

Un permis de construire est requis pour tous les projets d’extension de maison suivants :

Y a-t-il des autorisations d’urbanisme à obtenir à la fin des travaux ?

Si vous avez soumis une extension de votre maison à une notification préalable ou à un permis de construire, vous n’êtes pas exempté des contraintes administratives à la fin des travaux.

Vous devez déclarer la réalisation des travaux et attester qu’ils sont conformes au permis de construire délivré ou ne s’opposent pas à la déclaration préalable (article L426-1 et suivants de la loi sur l’urbanisme).

Lire aussi Poulailler et cabane : quelles sont les règles ?

A compter de la réception de la déclaration en mairie, l’Administration dispose d’un délai de 3 mois pour contester le respect par les travailleurs du permis ou de la déclaration précédente. Passé ce délai, la mairie ne peut plus contester la conformité des travaux.

Que risquez-vous en cas de travaux d’extension réalisés sans autorisation nécessaire ?

Réaliser des travaux d’extension de maison sans déclaration préalable ni permis d’urbanisme n’est pas une bonne idée.

Lire aussi Que faire ou ne pas faire dans son jardin ?

Dans le cadre de travaux non autorisés, le propriétaire peut :

Faut-il déclarer l’extension aux impôts ?

Dès que vous augmentez la surface habitable de votre logement, vous devez adresser une déclaration à votre centre des impôts. L’ouvrage est important pour le calcul de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Elles peuvent également donner lieu au paiement d’une redevance d’aménagement.

Lire aussi Jacuzzi extérieur : quelles règles ?

Vous devez remplir et poster le formulaire n ° 6704 modèle IL et soumettre la déclaration dans les 90 jours suivant l’achèvement des travaux d’extension.

Quelle surface d’agrandissement peut être réalisée sans permis de construire ?

Si la surface totale des travaux d’extension prévus est inférieure ou égale à 5 m2, aucun permis d’urbanisme n’est requis avant de commencer les travaux.

Comment savoir si j’ai le droit de faire une extension ?

Pour être sûr d’être en règle avec tous les permis d’urbanisme requis, mais aussi le PLU, n’hésitez pas à contacter le service urbanisme de votre mairie.

Lire aussi Installer une éolienne dans son jardin : que dit la loi ?

Faut-il un architecte pour une extension de maison ?

Lorsque l’extension de maison couvre une surface de plancher de plus de 150 m2 après travaux, le recours à un architecte n’est pas obligatoire (article L431-3 de la loi sur l’urbanisme).

Lire aussi Sols grinçants : que faire ?

A l’inverse, le recours à un architecte est obligatoire lorsque la surface de plancher prévue dépasse 150 m2.

Si vous habitez en zone protégée ou protégée, le projet d’extension sera soumis à autorisation complémentaire de l’Architecte des Bâtiments de France.

VOIR AUSSI – A quoi faut-il faire attention lors d’une visite pour un achat immobilier ?

Laisser un commentaire