FirstName : une nouvelle marque d’hôtellerie lifestyle à Bordeaux

Prénom. Pour lancer sa marque hôtelière, le groupe français Alboran a choisi un nom simple à portée internationale. Un nom qui évoque le prénom – l’information première des formulaires de passage des frontières – autant qu’il évoque l’hospitalité personnelle. Pour autant, il n’y a pas urgence à découvrir cette nouvelle enseigne haut de gamme à l’esprit « feel good » : le premier hôtel n’ouvrira pas avant la fin de l’année avec, comme destination originelle de cette nouvelle enseigne, Bordeaux et le quartier de Commerce très seventies à Meriadeck où d’anciens bureaux sont relookés en hôtel lifestyle.

« Les tours Allianz, on les aime ou pas, mais elles ne laissent pas indifférent. Leur façade a de la personnalité, attire l’attention. Pour cette marque nous voulons des hôtels qui fascinent et donnent envie d’entrer, des lieux qui peuvent être des signaux dans la ville « , souligne Jérôme Bosc, ancien directeur du conseil stratégique de CBRE et ancien pôle Accenture. dans la gestion courante de Disney, Louvre Hôtels, Accor et Pierre & Vacances.

A l’origine, le groupe avait commencé par racheter des établissements, le premier en 2017, Mercure Reims, qui compte désormais une vingtaine d’hôtels gérés par Alboran pour le compte des enseignes du groupe Accor, mais aussi Marriott. avec le Moxy d’Amiens et l’Aéroport de Lyon. L’idée originale de ce groupe repose sur l’intuition que l’industrie hôtelière européenne sera structurée comme le marché américain. C’est-à-dire d’une part de grands groupes qui commercialisent leurs concepts de marque, et d’autre part des franchisés ou petits groupes de taille régionale ou nationale qui les gèrent et sont garants de cette authenticité de plus en plus attendue des clients.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de l’hôtellerie, prédit Yann Caillère. Être gros n’est pas automatiquement un avantage. L’expertise hôtelière passe par des groupes comme le nôtre, avec sa culture et son ancrage local. Mais pendant que vous continuez à travailler à la construction d’un multi -portefeuille de marques avec une vision à long terme, pourquoi laisser aux autres ce que l’on peut faire soi-même ?Quand l’opportunité de transformer des bureaux en hôtel à Bordeaux s’est présentée il y a trois ans, la question s’est posée pour Alboran de se lancer dans une nouvelle aventure. « Et dans un segment où peu de marques nous parlaient », remarque Jérôme Bosc.

D’où l’émergence de FirstName avec un premier hôtel urbain qui portera le flambeau de JdV – Joie de Vivre – du groupe Hyatt. « Pour relever les défis de la distribution, il fallait rejoindre un groupe reconnu mondialement, Hyatt, notamment auprès d’une clientèle nord-américaine et asiatique. La marque JdV correspondait à notre esprit ‘feel good’, mais à chaque projet nous voulons nous démarquer. question de la bonne connexion », explique Jérôme Bosc.

Pour concevoir cet établissement à l’esprit lifestyle mais aussi à l’esprit bleisure, Alboran s’est rapproché d’une agence, Studio Marc Hertricht & amp; Nicolas Adnet, connu pour avoir travaillé dans des hôtels de loisirs comme le Sofitel Marseille ou le Club Med à Cancun. « Nous considérons un hôtel FirstName comme une maison ouverte, où les voyageurs d’une nuit peuvent ressentir l’énergie de la ville et où les locaux auront de bonnes raisons de venir », explique Jérôme Bosc.

Le meilleur pain, les meilleurs cocktails : La qualité de la restauration est l’une des pierres angulaires du concept de marque FirstName avec, à Bordeaux, un bar annoncé comme « monumental » et une table signée par un chef renommé de la scène gastronomique locale, son nom n’a pas encore été dévoilé. Parmi les autres piliers de ce premier hôtel, comme d’autres à venir, une ambiance basée sur une programmation musicale qui se développe tout au long de la journée et la mise en avant d’artistes locaux, que ce soit pour de la musique ou des oeuvres disséminées dans tout l’hôtel.

Un esprit feel good et des chambres cocooning

A l’opposé de ces espaces communs qualifiés d’« inspirants » par Eric Omgba, les chambres jouent sur l’idée de cocooning. « Dans les hôtels lifestyle, la chambre est souvent très simple. Nous avons voulu lui apporter plus d’attention et de confort pour offrir de vrais lieux de repos », précise ce co-fondateur du groupe Alboran. Literie de luxe, salle de bain avec douche tropicale, cube à plusieurs prises et recharge par induction des smartphones côté technologie, mais également un interrupteur principal de part et d’autre du lit et un écran TL masqué par des panneaux effet miroir pour ne pas casser le design des chambres : les clients retrouveront dans les chambres tous les éléments d’un hôtel haut de gamme.

Dans le cadre de la démarche RSE – autre force de la marque à la fois en favorisant les circuits courts et en veillant au bien-être des salariés – les minibars sont absents dans les chambres, mais compensés par des tisanes à chaque étage avec une offre gratuite de thé, café et de l’eau stationnaire ou pétillante sur la carafe. Tout amélioré, côté pratique, avec kitchenette.

Quant au volet travail, les voyageurs d’affaires peuvent trouver plusieurs endroits dans le hall pour brancher leurs ordinateurs, mais ils peuvent aussi travailler tranquillement dans la chambre, avec un banc et une tablette où ils pourront poser le portable. Pour des conversations professionnelles discrètes, l’hôtel ajoute des bulles d’intimité aux corniches.

Si l’hôtel ne cache pas sa dimension bleisure, il est également dédié aux réunions professionnelles avec quatre salles de réunion : deux de 30 m2, une de 60 m2 et une originale salle événementielle façon speakeasy, « espace dans la salle caché derrière un coffre bordelais de tiroirs », précise Eric Omgba. Un concept qui fera partie intégrante de l’ADN de la balise FirstName pour donner aux événements une ambiance particulière. Après cette première implantation à Bordeaux, le groupe Alboran travaille sur deux autres projets, tous deux en France. « Il y a beaucoup de villes où il y a des choses à faire », note Yann Caillère.

Laisser un commentaire