Football : après le marché des transferts, le business qui développe les rumeurs sur le marché des transferts

Sondage Après une pause de deux mois, la Ligue 1 reprend vendredi soir 5 août, mais les clubs ont jusqu’au 1er septembre pour boucler leurs campagnes de recrutement.

« Le transfert de Jules Koundé à Chelsea est presque terminé », « Zidane au PSG, le deal incroyable », « L’arrivée de Mbappé au Real Madrid se dessine ! ». De ces trois annonces publiées dans l’actualité sportive, aucune ne s’est réalisée : le défenseur français Jules Koundé a rejoint Barcelone, le nouvel entraîneur du Paris-Saint-Germain est Christophe Galtier, et Kylian Mbappé est resté au club. Paris, qui débute sa saison 2022-2023 en championnat de France samedi 6 août, à Clermont.

Au cœur de l’été, l’actualité sportive peut prendre des allures de coffee shop commercial. A partir du 10 juin (France, Angleterre) ou début juillet (Allemagne, Espagne, Italie) et jusqu’au 1er septembre, les clubs de football ont la possibilité de réorganiser leurs effectifs en achetant, prêtant ou vendant des joueurs. De quoi envoyer les fans en panique, à la recherche du moindre indice des mouvements.

Le 10 Sport, Foot Mercato, Maxifoot, Foot 365, Football.fr, 90min, Foot01, Foot11, Le meilleur du foot… la galaxie des sites traitant du sujet semble infinie. Ils appliquent souvent les mêmes recettes : un design rudimentaire, des articles très courts, une photo de joueur et un titre qui laisse espérer plus qu’il ne contient.

A l’intérieur, on retrouve parfois une simple déclaration d’un autre média, français ou étranger, rarement vérifiée ou vérifiable. Plus les dossiers concernent des stars, plus ils sont susceptibles d’attirer des lecteurs. Ce modèle a été prouvé par des sites web de personnes, qui n’ont aucun problème à diffuser des informations contradictoires en quelques heures.

« Si on dit une bêtise, il n’y a pas mort d’homme »

Interrogé par Le Monde, le directeur éditorial de Football.fr, Hassen Ferroukhi, est censé être « en lice pour l’audience ». Celui qui gère également Foot 365, Sports.fr et DZfoot (les quatre sites appartiennent au groupe Reworld Media) explique que les revenus de ses sites reposent uniquement sur la publicité en ligne :

« Nous suivons un modèle où nous recherchons les pages vues, nous écrivons donc autant d’articles que possible : 60 à 80 briefs par jour. Il faut en faire des tonnes sur chaque dossier, et pour cela, il faut trouver des informations : dans la presse étrangère, notamment espagnole et italienne, mais aussi sur les réseaux sociaux. On essaie de contrôler un peu, mais à partir du moment où les concurrents en parlent, on en parle aussi. L’état est très pratique. »

Et si les informations se contredisent, comme sur Football.fr qui, le 12 juin, a publié trois articles, à quelques heures d’intervalle, titrés consécutivement « Zidane au PSG, « tout va mal ! » », « Zidane au PSG, le affaire incroyable », « Zidane au PSG, c’est pas encore ! ? » « C’est un autre article sur le feuilleton. On n’est pas sur un sujet hyper sérieux, ce n’est pas de la politique. Si on dit des bêtises, il n’y a pas de mort d’homme », a déclaré M. Ferroukhi.

59,24% de cet article reste à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Laisser un commentaire