Hérault : il utilise des conteneurs maritimes réfrigérés pour construire une maison économique

Pouzols, un citoyen s’est lancé dans un projet insolite et économique.

Il y pense depuis 20 ans. Et pas seulement en se rasant ! Autant dire qu’aujourd’hui, bien que ses conteneurs maritimes (réfrigérés) soient solidement ancrés au pays de Pouzols, Alexandre Chapellier est pleinement engagé dans la bonne mise en œuvre de son projet.

135 m2 de conteneurs pour 30 000 € livrés

Son idée : construire une maison économique en utilisant ces bâtiments déjà isolés. « Mon but n’est pas de faire une maison insolite et d’attirer le regard. Mais si je peux faire une maison économique et, en plus, une maison écologique, parce qu’on utilise ces containers qui ont nettoyé les océans, c’est super. J’ai mis ma maison . en une journée. Et là, j’attaque directement dans le second job », explique-t-il. Le processus de peinture et de revêtement suivra, donnant à l’équipe de conception un look plus vintage. « La maison restera fin août avec toutes les choses simples. L’intérieur sera complètement terminé pour Noël et vers juillet prochain », lit-il.

« A la fin, ma maison sera comme toutes les autres », assure l’employé de la compagnie d’assurances. L’invité a encore besoin d’un peu d’imagination pour « s’exhiber » mais le propriétaire n’en a pas : « Il y en a, il y aura un séjour de 42 m2 et une baie vitrée à large galandage de 4 mètres, j’adore ! Là-haut , au bout des chambres, il y aura des balcons qui ouvriront sur le jardin », sourit-il. En termes d’économies, le projet tient (ou plutôt la mer ?). « J’ai opté pour des conteneurs isothermes, car aujourd’hui, en termes de coûts, la différence est très faible par rapport à un conteneur normal. Au contraire, j’ai 135 m2 pour moins de 30 000 € offerts ! » Crème de coude, amitiés bénévoles et entreprises spéciales* permettent de respecter un budget. Enfin, le coût total de la construction devrait être « de l’ordre de 80.000 €, du fait de l’ensemble de l’augmentation, (hors terrain) ». Parfois les spectateurs s’arrêtent, ils sont très intéressés par ce lieu. « Beaucoup me disent qu’ils y réfléchissaient depuis longtemps mais qu’ils n’osaient pas se lancer. Mais il n’y a aucune raison d’avoir peur, il faut le faire. C’est très bien de l’idée, même si certains trouvent c’est étrange, jusqu’à ce qu’il soit parfait. » Le fier chef de chantier, Alexandre Chappellier lève les yeux et reste sur la route… Alors, bonne humeur !

Le regard V. Neil, maire de Pouzols

« Il y a beaucoup d’avis des voisins, des villages voisins. Tout le monde est surpris, ce projet est exigeant, il a besoin de beaucoup d’éducation, d’explications, pour encourager les gens. Mais, quand on discute du projet du chef de projet, on « Personnellement, c’est vraiment important en termes de coûts, la nouvelle utilisation du bien. L’idée est vraiment intéressante », souligne Véronique Neil, maire de Pouzols. Et le projet d’Alexandre Chappelier « s’inscrit dans toute la démarche de développement durable que nous essayons de mettre en place dans notre politique municipale et communautaire », a poursuivi l’élu.

Laisser un commentaire