Il y a quarante ans, le premier astronaute français s’envolait vers les étoiles

AFP, publié le mercredi 22 juin 2022 à 20h32

Le 24 juin 1982, Jean-Loup Chrétien quitte Baïkonour pour entrer dans la station spatiale soviétique Saliout. Il fut le premier Français à voler dans l’espace, ouvrant la voie, en pleine renaissance de la guerre froide, à une intense coopération scientifique entre Paris et Moscou.

Sa mission fut baptisée « PVH » (« premier vol habité ») : un séjour de huit jours en orbite à bord de Salyout 7, l’ancêtre de la station Mir.

Jean-Loup Chrétien était l’invité de l’équipage permanent, le premier visiteur étranger non communiste et le premier astronaute français.

Beaucoup de symboles. Mais il avait la tête ailleurs le jour du décollage du cosmos de Baïkonour au Kazakhstan. « Vous ne pensez pas à ça. Mon état d’esprit était la fin de l’épreuve de patience, l’apogée des rêves… et tant d’excitation », a déclaré à l’AFP l’ancien astronaute de 84 ans.

Il se souvient de ce « moment de choc » lors du lancement de la fusée Soyouz, à bord d’Alexander Ivanchenkov et de Vladimir Djanibekov. « Après deux ans d’entraînement, deux semaines de quarantaine… c’est allé tellement vite ! »

« En moins de dix minutes, je me suis retrouvé en orbite, j’ai découvert les charmes de l’apesanteur. Par la fenêtre, j’ai vu la Terre… c’était un spectacle inoubliable », raconte-t-il, toujours ému.

Il était pilote de chasse, alors âgé de 44 ans. Enfant, l’aérodrome de Morlaix (Finistère), où il habite juste à côté, lui donne un « intérêt de 3e dimension ».

Les albums de Tintin « Objectif Lune » et « On a marche sur la Lune » réaffirment cette passion du ciel. Avec Youri Gagarine le premier à voler dans l’espace (1961), un élève de l’école d’aéronautique de Salon-de-Provence se fixe l’ambition de devenir astronaute.

Mais l’Air Force ne le garde pas à sa discrétion. « A 41 ans, j’étais trop vieux ». Il se présente alors en candidat libre, franchit les différentes étapes, et est « choqué » qu’il soit finalement retenu par le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) en préparation d’une mission franco-soviétique, avec Patrick Baudry comme stand. – dans. .

« PVH » est l’aboutissement de la volonté de coopération de la France avec l’URSS portée par De Gaulle, qui devient en 1966 le premier chef d’Etat occidental à se rendre à Baïkonour, dans un contexte détendu, explique Lionel Suchet, directeur général de l’Union européenne. Agence spatiale française.

Mais lorsque Jean-Loup Chrétien a commencé sa formation à la Cité des étoiles près de Moscou, les relations Est-Ouest avec la guerre en Afghanistan ont de nouveau été mises sous pression : « Dès que nous sommes arrivés, l’ambassadeur de France nous a dit +que vous êtes prêts à repartir ».

« C’était une période compliquée. Côté URSS, tout était secret. Jean-Loup et Patrick en ont souffert, ils ont été entraînés de manière +serrée+, sans contact avec leur base arrière en France », a souligné Lionel Suchet.

Du côté français, « les techniciens du CNES ont eu affaire à des interprètes russes qui étaient en fait des ingénieurs clandestins et n’avaient pas le droit de donner des informations. Au contraire, ceux qui avaient raison ne savaient pas nous parler… Tout était très lent, mais nous partions de vols volants depuis le début ».

Heureusement, raconte Jean-Loup Chrétien, « sur place on a eu affaire à des gens extraordinaires qui ont tout fait pour que ça soit bien ».

Tissant des liens étroits avec les Russes, muni d’un « diplôme », l’astronaute a joué un rôle de pionnier. On lui doit beaucoup », se félicite Lionel Suchet.

C’est sur ces bases que Paris et Moscou ont pu construire une coopération spatiale, qui s’est accélérée au début des années 1990. «Avec la chute du mur de Berlin, nous avons enfin vu les gens avec qui nous travaillions en secret. pour nous et pour les Russes, qui font des choses inhabituelles depuis que Gagarine ne peut pas les partager », selon le responsable du CNES.

Scientifiques et techniciens des deux pays travaillent depuis de nombreuses années en « symbiose » sur les vols habités. Cette période a culminé au début des années 2000.

Dans la foulée de l’invasion russe de l’Ukraine, la célébration des 40 ans du vol de Jean-Loup Chrétien vendredi au CNES se déroulera sans son ancien équipage, déplore l’agence spatiale.

« C’est triste », a déclaré Jean-Loup Chrétien, en contact quotidien avec ses anciens collègues et amis russes.

Après « PVH », il n’a cessé d’essayer de retrouver les stars. Allant jusqu’à convaincre personnellement Mikhaïl Gorbatchev de l’intérêt de renvoyer un Français dans l’espace, où il a compté 43 jours.

Depuis, neuf astronautes français y ont effectué des missions.

Comment s’appelle un astronaute indien ?

Nous utilisons donc le nom taïkonaute – du mot chinois tàikōngrén, & quot; tàikōng & quot; nommer l’espace et & quot; rén & quot; l’homme – aux voyageurs envoyés par les lanceurs chinois ou le terme vyomanaute – du sanskrit & quot; vyoman & quot; nommer; (ciel) et de l’infanterie grecque -, nommant un astronaute indien … même si …

Quelle est la différence entre un cosmonaute ? Les noms « astronaute », « cosmonaute » et « astronaute » sont synonymes. En effet, le nom donné à une femme ou à un homme qualifié entrant dans l’espace dépend de son origine géographique ! En revanche, un simple touriste de l’espace qui a payé sa place ne peut pas être qualifié comme tel.

Pourquoi Taikonaute ?

Le terme Taikonaut fait évidemment référence aux astronautes chinois ! Et cette fois ce sont des « voyageurs de l’espace » dont la dérivation vient du mot chinois tàikÅ ngrén, tàikÅ ng désignant l’espace et rén man) pour nommer les voyageurs envoyés avec des lanceurs chinois.

Comment Appelle-t-on un astronaute américain ?

Certains sont d’avis que des termes différents devraient être utilisés selon la nationalité de l’astronaute : astronaute pour un citoyen américain, cosmonaute pour un Russe, astronaute pour un Européen et taïkonaute pour un Chinois.

Comment Appelle-t-on une personne qui va dans l’espace ?

Si les quatre noms sont éthologiquement corrects, le premier est un astronaute et le second un astronaute. Brève histoire de la langue et des nationalités. Qu’est-ce qu’un astronaute ? Le terme fait référence au membre d’équipage d’un vaisseau spatial.

Comment contacter Thomas Pesquet ?

Joindre Thomas Pesquet : numéro de téléphone de l’agence spatiale. Contacter Thomas Pesquet Numéro de téléphone de l’Agence Spatiale Européenne : 01 53 69 76 54. Contacter Thomas Pesquet Fax Agence Spatiale Européenne : 01 53 69 75 60.

Comment obtenir une signature de Thomas Pesquet ? Comment trouver des autographes ? @ stephsamy1 Demandez poliment par écrit au centre des astronautes de Cologne !

Où rencontrer Thomas Pesquet ?

La Cité de l’espace, l’Agence spatiale européenne (ESA), le Centre national d’études spatiales (CNES) et Toulouse Métropole organisent un moment d’échange exceptionnel avec Thomas Pesquet, astronaute de l’ESA, le vendredi 3 juin 2022 à partir de 16h30. à 7 h. à la Cité de l’espace de Toulouse.

Comment suivre Thomas Pesquet 2021 ?

Le retour de Crew-2 sera diffusé via la NASA sur ESA Web TV Channel 2 (en anglais).

Quel est le salaire de pesquet ?

Le salaire de Thomas Pesquet est basé sur son diplôme, à ce niveau il touchera une rémunération nette comprise entre 6 197,55 et 6 927,94‚¬ par mois. Après avoir passé et réussi la formation de base d’astronaute, une personne atteint le diplôme de A3 dont le salaire varie de 7 647,05 à 8 464,41‚¬.

Quel est le salaire d’un président de la République ?

En 2012, comme promis par François Hollande lors de sa campagne présidentielle, la rémunération du président de la République est réduite de 30 %, passant de 21 300 € à 14 910 € par mois en août 2012. En 2021, la rémunération est la récompense. 15 203 € brut par mois.

Qu’est-ce qu’un salaire de policier ? Salaire mensuel net de la police (en Ile-de-France) au 1er janvier 2021 : 1 370 euros net pour un étudiant (le logement est gratuit) et 2 433 euros net en début de carrière, avec le statut de capitaine, à 4 473 euros en fin de carrière, avec le statut de chef de division.

Qui a le plus gros salaire de France ?

Gestionnaire de la logistique. Sur la première marche du podium, les responsables logistiques sont les professionnels les plus demandés (929 offres d’emploi) mais aussi les responsables logistiques avec le salaire moyen le plus élevé (61 662 euros).

Quelle est la retraite du président de la République ?

La retraite du Président de la République est payable à partir de l’âge de 60 ans et non à la fin de son/ses mandat(s). Il est calculé sur la base des hauts fonctionnaires.

Est-ce que le président payer des impôts ?

Salaire mensuel : 15 200 euros bruts par mois comprenant l’allocation de base (11 808 €), l’allocation de résidence (354,26 €) et l’allocation fonctionnelle non fiscale (3 040 €).

Laisser un commentaire