Investissement en Afrique : le Maroc accueille le Sommet des affaires États-Unis-Afrique

L’agroalimentaire, les infrastructures, l’énergie et le changement climatique, la santé, la cybersécurité et les TIC sont autant de secteurs concernés.

Le Maroc accueille la 14ème édition du Sommet des Affaires US-Afrique, organisé par le « Corporate Council on Africa » (CCA), du 19 au 22 juillet 2022, à Marrakech, sous la devise « Construire l’avenir ensemble ».

Le choix d’accueillir cet événement au Maroc, organisé pour la première fois en Afrique du Nord, traduit l’engagement du Royaume en faveur du développement durable du continent africain et d’une meilleure intégration de ses économies dans les chaînes de valeur mondiales et témoigne de la volonté commune de repositionner l’Afrique. dans les flux commerciaux internationaux, dans un contexte de relance économique post-Covid et de reconfiguration des échecs économiques internationaux.

Ce sommet, selon un communiqué du ministère de l’Industrie et du Commerce, représente une opportunité pour consolider la position stratégique du Maroc, seul pays africain ayant signé un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, comme l’axe de l’Afrique et l’économie. partenaire de référence pour les États-Unis.

Cette 14e édition du Sommet des affaires États-Unis-Afrique, qui réunira une importante délégation du gouvernement américain, des ministres africains et des décideurs de grandes multinationales américaines et des communautés d’affaires africaines, sera l’occasion d’établir un avenir orienté vers les États-Unis. Associations professionnelles tripartites Maroc-Afrique.

Ce Sommet sera marqué par la tenue de dialogues de haut niveau, de sessions plénières, de panels, de tables rondes et d’événements parallèles autour des priorités du continent en matière de sécurité alimentaire, de santé, d’agriculture, de transition énergétique, de nouvelles technologies, d’infrastructures et d’intégration des écosystèmes industriels.

Notez que le Sommet des affaires États-Unis-Afrique est la première grande conférence en face-à-face États-Unis-Afrique en réponse à une demande de plusieurs pays et entreprises de renouer le dialogue et la collaboration depuis le début de la pandémie américaine. Le CEC propose un programme de rencontres et de tables rondes de haut niveau, d’opportunités, de réseautage et d’activités qui permettront aux participants de se rassembler pour s’impliquer dans les questions économiques clés entre les États-Unis et l’Afrique et de rétablir des contacts d’affaires importants qui n’ont pas été possible aujourd’hui. deux dernières années.

Le sommet de cette année comportera plus de 35 sessions sur les domaines de collaboration commerciale entre les États-Unis et l’Afrique, notamment l’agro-industrie, les infrastructures, l’énergie et le changement climatique, la santé, la cybersécurité et les TIC, ainsi que d’autres questions sectorielles. Les sessions porteront notamment sur les thèmes suivants : « Construire une transition équitable vers le zéro net en Afrique », « L’innovation pour la transformation de l’agriculture » et « Les PME : moteurs de la relance et de la croissance économique », pour n’en citer que quelques-uns. Les participants participeront à des tables rondes de haut niveau, à des tables rondes nationales et à des forums, et auront de nombreuses occasions de se connecter avec des chefs d’entreprise et des gouvernements pour développer de nouveaux partenariats commerciaux. Le parc des expositions permettra aux organisations d’étendre leur marque et de présenter leurs activités aux dirigeants et à la communauté des investisseurs.

Lors du Sommet, Africa50 organisera, en collaboration avec le Corporate Council on Africa, une série de rencontres consacrées à l’investissement dans les infrastructures en Afrique. Les sessions comprendront un dialogue présidentiel, une table ronde sur les moyens de mobiliser des capitaux auprès d’investisseurs institutionnels pour financer des projets d’infrastructure, une session sur les opportunités d’accroître les partenariats public-privé dans le secteur de la transmission d’énergie et un panel sur les infrastructures basées sur la technologie.

Le Royaume du Maroc, co-organisateur du CCA, facilitera les visites et excursions à Marrakech et dans d’autres villes du Maroc pour les invités spéciaux du Sommet. Pour les observateurs, en tant que seule nation africaine avec un accord de libre-échange (ALE) avec les États-Unis, un investisseur majeur en Afrique subsaharienne et des réalisations à promouvoir dans la pénétration des principaux écosystèmes manufacturiers mondiaux (y compris l’aviation, l’agroalimentaire et automobile). ), le Maroc a beaucoup à offrir dans les domaines de l’augmentation du commerce intra-africain, ainsi que dans le renforcement du commerce, des investissements et des relations commerciales entre les États, les États et l’Afrique. Le Maroc accueille également les invités du Sommet pour leur permettre de profiter des images et des sons de Marrakech et d’autres attractions touristiques culturelles et historiques au Maroc.

Fondée en 1993, la CEC, la principale organisation privée américaine centrée sur l’Afrique, organise le Sommet annuel des affaires États-Unis-Afrique pour promouvoir les opportunités d’affaires et d’investissement entre les États-Unis et les pays africains et créer des partenariats dans une approche gagnante.

Laisser un commentaire