Jeux vidéo : L’expressivité en 3D | UdeMActualités

Un informaticien de l’UdeM et son doctorant ont développé un outil permettant d’utiliser des croquis matriciels pour contrôler la façon dont un personnage se tient debout et se déplace en trois dimensions.

Quelle est la meilleure façon de rendre réels et expressifs les personnages 3D des jeux vidéo ? Deux informaticiens de l’Université de Montréal ont trouvé la réponse : en utilisant de simples croquis raster pour rendre leurs poses plus réalistes & # xD ;

Le professeur adjoint Mikhail Bessmeltsev et son doctorant Kirill Brodt ont développé un outil d’animation qui utilise des dessins pour contrôler la façon dont les personnages de jeux vidéo se tiennent et se déplacent en trois dimensions. & # xD;

L’étude du duo sera publiée le 22 juillet dans la revue scientifique ACM Transactions on Graphics. Nous leur avons demandé de nous en dire plus.

Jeux vidéo : Expressivité en 3D

Quel a été le défi que vous avez dû relever pour mettre au point ce nouvel outil?

Les artistes capturent souvent les positions des personnages à travers des croquis de grille; ce processus est appelé storyboarding en anglais. Ils utilisent ensuite ces dessins comme référence pour intégrer un personnage 3D et sa pose dans leur logiciel. Il s’agit d’un processus fastidieux qui nécessite une formation spécialisée en 3D et un certain effort mental. Nous avons créé le premier logiciel capable de déduire automatiquement la pose d’un personnage en trois dimensions à partir d’une simple esquisse raster, produisant des poses qui correspondent à ce que le spectateur s’attend à voir.

Comment cela fonctionne-t-il?

Bien qu’un humain puisse facilement imaginer la pose 3D dessinée sur un croquis, il est difficile de concevoir un algorithme capable de reproduire ce comportement et de « deviner » la bonne pose 3D. Au niveau de base, l’algorithme doit inclure des informations 3D, par exemple, quelle partie du corps se trouve devant lui, extraites d’un dessin à plat. C’est déjà dur ! Pour compliquer les choses, les croquis sont dessinés très rapidement et contiennent donc des proportions sensiblement déformées. Par conséquent, il est difficile de dire si un bras qui semble court est dû à un raccourcissement délibéré, à une erreur ou à un effet de style. Enfin, les poses utilisées dans les animations ou les jeux vidéo sont souvent complexes, ainsi les croquis présentent souvent des parties du corps qui sont cachées.

Que faites-vous pour surmonter ce problème?

Nous l’abordons en prédisant trois éléments clés d’un dessin qui sont nécessaires pour clarifier les poses dessinées : les tangentes osseuses 2D – ou comment chaque partie du corps est orientée dans le croquis – les contacts automatiques – la main gauche touche-t-elle la tête ? – et le raccourcissement des os. On cherche alors une pose 3D qui préserve exactement tous ces éléments grâce à l’optimisation. Nous validons notre méthode en montrant que la pose finale du personnage 3D est celle qu’un observateur voit dans un croquis.

Les poses semblent donc plus expressives et plus «réelles» de cette façon?

Absolument. Les croquis sont parfois un moyen plus simple de capturer une pose expressive que les logiciels 3D, en particulier pour les artistes de formation classique. Nous essayons de conserver cette expressivité et ce réalisme dans notre algorithme en équilibrant les indices visuels de la littérature artistique et en utilisant la recherche sur la perception visuelle, qui aide à compenser les proportions déformées des personnages générés. Nous validons notre méthode par des évaluations numériques, des études d’utilisateurs, des comparaisons avec des personnages dessinés à la main et des travaux antérieurs, et montrons la diversité des résultats.

Comment cet outil pourrait-il être utile aux animateurs?

Nous espérons qu’il pourra faire partie de la chaîne de production d’animation et gagner beaucoup de temps. À partir d’une simple esquisse raster d’un personnage, notre algorithme permet à l’animateur d’appliquer automatiquement, sans saisie supplémentaire, la pose 3D dessinée à un personnage 3D rigged et couleur chair. Cela signifie essentiellement que les animateurs peuvent désormais créer un premier brouillon d’animation juste après avoir esquissé les images clés.

Quels jeux vidéos ciblez-vous et pensez-vous que les consommateurs remarqueront l’amélioration?

Nous espérons que le système sera utilisé à la fois dans les industries de l’animation et du jeu vidéo, mais si nous parlons spécifiquement de jeux, presque tous les jeux comportant des personnages animés sont ciblés. Nous pensons que notre système peut être utilisé, si vous le souhaitez, avec des technologies d’animation ou de capture de mouvement basées sur la physique qui sont populaires dans les jeux d’action. Nous voulons que notre algorithme permette aux animateurs de passer plus de temps dans le processus de création.

À propos de cette étude

L’étude « Sketch2Pose : Estimating a 3D character pose from a bitmap sketch », de Kirill Brodt et Mikhail Bessmeltsev, a été publiée le 22 juillet 2022 dans ACM Transactions on Graphics.

Quel est le salaire d’un concepteur de jeux vidéo ?

Le salaire d’un programmeur de jeux vidéo Un programmeur junior peut gagner entre 30 000 et 40 000 euros bruts par an (soit entre 2 500 et 3 300 euros). Au fil du temps, sa rémunération sur l’année peut atteindre 50 000 euros (4 100 euros par mois) voire parfois 90 000 euros (7 500 euros).

Quelles études pour devenir concepteur de jeux vidéo ? Vous devez être titulaire d’un bac 3 au moins : licence professionnelle avec une spécialisation jeux vidéo ou DN MADE mention numérique ou animation ; 5 ans pour une formation spécialisée en école (Ensad, Beaux-Arts, Supinfogame, Gobelins…) ou un master, par exemple audiovisuel, médias numériques interactifs, jeux.

Quel est l’entreprise de jeux vidéo qui gagne le plus d’argents ?

Source : Newzoo. Le numéro 1 du classement est le chinois Tencent, qui possède entre autres Riot Games (League of Legends), Tencent Games (PUBG) et 84,3% de Supercell (Clash Royale). Le groupe aurait gagné 32,2 milliards de dollars, soit plus du double de ce qu’Apple affiche.

Quel métier quand on aime les jeux vidéo ?

Top 10 des emplois dans le jeu vidéo

  • Programmeur de jeux vidéo.
  • Testeurs de jeux vidéo.
  • Flux.
  • Designer de jeu.
  • Editeur de vidéo.
  • Créateur de contenu.
  • Concepteur de personnages.
  • Artiste de concept.

Quel est l’impact des jeux vidéo sur les jeunes ?

Difficultés scolaires liées aux troubles de l’attention et de la concentration et au manque de sommeil chronique, inversion veille-sommeil, sensation de malaise, développement de l’absentéisme, problèmes relationnels, agressivité, donc échec scolaire, qui conduisent à l’échec scolaire ; parents débordés : tout ça…

Quels sont les effets positifs et négatifs des jeux vidéo ? & # xd83e; & # xdd29; Les jeux vidéo rendent plus heureux. Tout est fait pour stimuler la production de dopamine, l’hormone du bonheur : sons, couleurs et récompenses à chaque réussite. Une étude réalisée en Nouvelle-Zélande a même montré que les jeux vidéo peuvent aider à sortir de la dépression !

Quels sont les impacts des jeux vidéos ?

D’autres effets négatifs sont souvent évoqués pour excuser les jeux vidéo, comme la relation entre la pratique des jeux vidéo et l’obésité, les troubles de l’attention, la baisse des performances scolaires, la désocialisation…

Pourquoi les jeunes jouent aux jeux vidéo ?

Le jeu vidéo met en scène en effet un conflit intrapsychique, que l’adolescent vit d’autant plus, entre ses virages, son corps et l’image et le jeu oblige l’adolescent à endurer pour recevoir l’appréciation, qui passe souvent par la victoire.

Quels sont les différents types de métiers ?

Professions par secteur

  • Agriculture – Paysage.
  • Alimentation – Agroalimentaire.
  • Animaux.
  • Architecture – Décoration.
  • Armée – Sécurité – Sauvetage.
  • Artisanat – Design – Mode.
  • Banque – Finance – Assurance.
  • Biologie – Chimie.

Quel est le meilleur travail?

Quels sont les danger des jeux vidéo ?

Problèmes de santé : Les jeux vidéo en général ne sont pas dangereux pour la santé, mais, comme toutes les bonnes choses, les abus peuvent nous mettre en danger : maux de tête, problèmes de vision, yeux secs, rouges ou irrités, troubles du sommeil…

Pourquoi ne devriez-vous pas jouer aux jeux vidéo ? Isolement et épilepsie : les deux gros risques Ces jeux ne rendront pas vos enfants dépendants ou malades si vous prenez les bonnes mesures. Tout d’abord, ne lui demandez pas de jouer dans l’obscurité totale. En fait, les images stroboscopiques occasionnelles des jeux vidéo peuvent provoquer des crises d’épilepsie.

Pourquoi le jeu Est-il dangereux ?

L’effet immersif des jeux pousse le joueur à perdre du temps et du contact avec certains besoins, comme le sommeil. La réaction dans la zone de plaisir du cerveau amène le joueur à répéter le comportement.

Est-il mauvais de jouer au jeux vidéo ?

Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants. Cependant, des études récentes montrent qu’ils améliorent différentes capacités cognitives selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent être facilement évités.

Quels sont les risques des jeux vidéos sur la santé mentale et physique ?

Le problème des jeux vidéo excessifs, les problèmes d’humeur (par exemple la dépression), l’anxiété, ainsi que les sentiments de suicide ; Inattention/hyperactivité ; toxicomanie; Problèmes de sommeil.

Laisser un commentaire