Jouer à des jeux vidéo (longs ou non) n’a aucun effet sur le bien-être, selon une étude

Jouer trop longtemps aux jeux vidéo nuit-il à la santé des gamers ? Non, selon une vaste étude menée par l’université d’Oxford (Royaume-Uni) et publiée mercredi. « Nous n’avons trouvé que peu ou pas de preuves d’une relation causale entre les jeux vidéo et le bien-être », indique l’étude, qui a suivi près de 40 000 joueurs de plus de 18 ans pendant six semaines.

« Pour le meilleur ou pour le pire, l’effet moyen (des jeux vidéo) sur le bien-être des joueurs est susceptible d’être très faible, et des données supplémentaires sont nécessaires pour déterminer le risque potentiel », ont déclaré les chercheurs dont les travaux ont été publiés dans la revue. La Société Royale. .

NOUVEAU : Une étude de @oiioxford a révélé que jouer à des jeux vidéo ne semble pas être nocif pour la santé mentale.

L’enquête auprès de près de 40 000 joueurs est l’analyse la plus complète à ce jour, portant sur plusieurs plates-formes et sept jeux différents.

Des résultats contradictoires

Pour étudier leur bien-être, les joueurs ont été interrogés sur leurs émotions au quotidien, notamment leur niveau de bonheur, de tristesse, de colère ou de frustration. Les chercheurs se sont également appuyés sur les données de temps de jeu fournies par les développeurs de sept jeux vidéo, allant du jeu de simulation « Animal Crossing » à la course automobile en monde ouvert « The Crew 2 ». Selon les recherches, les conséquences des jeux vidéo, à la fois positives et négatives, ne se verront que si un joueur joue plus de 10 heures par jour.

Ces résultats contredisent une recherche menée en 2020, en pleine pandémie, par la même université d’Oxford qui concluait plus tard que jouer à des jeux vidéo pouvait être bon pour la santé mentale, contrairement à celle qui faisait état de l’absence de lien. Les jeux vidéo, notamment les jeux en ligne, sont régulièrement accusés d’affecter la santé mentale des joueurs, et des recherches antérieures ont critiqué les effets des sessions de jeu prolongées sur les plus jeunes.

« Une chose est sûre : à l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données et de preuves pour que les autorités publiques élaborent des lois et des réglementations visant à restreindre le jeu parmi certains groupes de population », a déclaré Matti Vuorre, l’un des auteurs de la nouvelle étude. « Nous savions que nous avions besoin de plus de données sur les joueurs provenant de plus de plateformes pour pouvoir éclairer la politique et conseiller les parents et les professionnels de la santé », a déclaré son collègue Andrew K. Przybylski.

CONTRE Les jeux vidéo peuvent endommager le cerveau. Par exemple, ils fragilisent l’hippocampe ce qui peut amener un enfant à vivre une maladie mentale (dépression, stress, schizophrénie) (2) La lumière et les écrans perturbent le sommeil et causent également des problèmes de vision.

Quels sont les risques des jeux vidéos sur la santé mentale et physique ?

Problèmes excessifs liés aux jeux vidéo Problèmes d’humeur (par exemple, dépression), anxiété et sentiments suicidaires ; Inattention/hyperactivité ; Dépendance à une substance; Problèmes de sommeil.

Quelles sont les conséquences d’une utilisation intensive des jeux vidéo dans la vie de tous les jours ? La surconsommation se caractérise par une pratique intensive associée à des conséquences négatives sur le plan psychique (irritabilité, dépression, anxiété, etc.)

Quels sont les effets des jeux vidéos sur le cerveau ?

Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants. Cependant, des études récentes ont montré qu’ils amélioraient différentes capacités cognitives selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent être facilement évités.

Quels sont les effets des jeux vidéo ?

Selon les auteurs de cette étude, à long terme, ces jeux peuvent même conduire au développement de pathologies mentales graves comme la schizophrénie, le trouble de stress post-traumatique ou encore la dépression. Un constat qui pourrait inciter certains parents à interdire ce jeu à leurs enfants.

Comment les jeux vidéo affecte le cerveau ?

Dans quelle partie du cerveau agissent-ils ? Yann Leroux : Les jeux vidéo améliorent la capacité de concentration, mais tout dépend du type de tâche. Généralement, plus vous jouez avec, plus vous deviendrez compétent et les capacités volontaires deviendront légèrement plus grandes.

Pourquoi ne joues-tu pas aux jeux vidéo ? Un vrai risque d’isolement En restant devant un écran en train de jouer à des jeux vidéo, on risque de développer une addiction, c’est-à-dire qu’on risque d’y penser et de devenir dépendant de ces jeux (car certains deviennent dépendants aux cigarettes). Le risque de s’isoler est grand.

Quels sont les effets néfastes des jeux vidéos ?

D’autres effets négatifs souvent cités pour dénoncer les jeux vidéo, comme l’association entre la pratique du jeu vidéo et l’obésité, les troubles de l’attention, la baisse des performances scolaires, la désocialisation…

Quels sont les effets des jeux vidéos sur le cerveau ?

Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants. Cependant, des études récentes ont montré qu’ils amélioraient différentes capacités cognitives selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent être facilement évités.

Pourquoi les gens aiment les jeux vidéos ?

Les jeux vidéo permettent aussi d’incarner des personnages, de gagner des récompenses, de s’amuser en mode multijoueur, et de mettre son cerveau au travail avec des problèmes à résoudre !

Pourquoi les jeux vidéo sont-ils populaires ? Contrairement à d’autres médias, les jeux vidéo proposent aux téléspectateurs de ne pas être passifs face à la volonté de leurs auteurs. Au même titre que les films ou les livres, les jeux vidéo fonctionnent aussi par eux-mêmes et sont donc une contribution à la culture populaire.

Quels sont les points positifs des jeux vidéos ?

Les pratiques de jeux vidéo sont associées à des éléments positifs dans au moins quatre aspects : elles facilitent l’expression de soi, elles maintiennent le bien-être émotionnel, elles renforcent les relations sociales et elles améliorent certaines fonctions cognitives.

Qui aime les jeux vidéo ?

Les ludophiles, ludopathes, ludologues ne me dérangent pas, tant que vous respectez ce bon sens « après réparation ». Ludologue : qui étudie les jeux.

Pourquoi les jeunes sont attirés par les jeux vidéo ?

Les jeux vidéo mettent en effet en scène le conflit intrapsychique, que vivent de plus en plus les adolescents, entre leurs pulsions, leur corps et leur image et le jeu force les adolescents à persévérer pour la valorisation, qui mène souvent à la victoire.

Laisser un commentaire