La fin du « score zéro »

La pratique du classement zéro deviendra bientôt l’histoire.

Chez de nombreux opérateurs télécoms européens et belges, il existe (ou a existé) des contrats tarifaires qui permettent aux consommateurs d’utiliser leurs applications préférées « gratuitement », c’est-à-dire sans…

Chez de nombreux opérateurs télécoms européens et belges, il existe (ou a existé) des contrats tarifaires qui permettent aux consommateurs d’utiliser leurs applications préférées « gratuitement », c’est-à-dire sans réduire la consommation data de leurs forfaits. Cette pratique appelée classement zéro deviendrait bientôt l’histoire. En effet, la Cour de justice européenne a estimé dans son arrêt qu’elle enfreint la réglementation sur l’accès ouvert à Internet et ne respecte pas la neutralité du net en préférant une application à une autre à des fins commerciales. En Belgique, l’IBPT, notre régulateur des télécommunications, a demandé à nos trois opérateurs d’arrêter immédiatement cette pratique. Son parti entend mener une inspection à la fin de l’année pour s’assurer que c’est bien le cas. Orange et Telenet/Base n’offrent plus cet avantage mais ont toujours des clients avec d’anciens contrats qui le permettent. Proximus, en revanche, propose toujours des notes nulles sur certaines de ses formules.

Laisser un commentaire