Le logement familial est libéré pendant les vacances : quel est le moyen pour le locataire d’être expulsé de force ?

Maria A., la propriétaire de la maison louée par le couple Dard à Carcassonne, a été poursuivie pour cambriolage. Ce dernier avait en effet vidé les appartements de ses locataires pendant leur absence. Un point sur les remèdes possibles pour le couple.

Un accident infernal pour le couple Dard. En effet, alors qu’ils étaient en vacances, leur maison a été entièrement vidée par Maria A., la propriétaire du logement à Carcassonne, dans l’Aude, poursuivie pour cambriolage. Le recensement en présence de l’huissier serait prévu le 16 mai, rapporte L’Indépendant, la source de cette information.

De retour d’Orange, dans le Vaucluse, la famille a eu une mauvaise surprise en découvrant que la serrure du portail de leur maison avait été complètement brisée. A l’intérieur, les pièces sont vides, comme l’explique Elodie à nos confrères de RTL : « Je me promenais dans la maison, j’avais mon fils avec moi, il m’a dit ‘maman on n’a plus rien’. On a trouvé des choses de l’intérieur ». .

Dans quels cas le locataire peut-il faire l’objet d’une expulsion ?

S’il ne paie pas de loyer régulièrement (ici Maria A. accuse les Dard de ne pas payer de loyer depuis février)

S’il n’y a pas d’assurance habitation

A noter qu’il ne faut pas confondre l’expulsion avec le congé donné par le bailleur à son locataire, qui ne peut intervenir qu’en fin de bail, moyennant un préavis de six mois, le lieu du service public étant expressément indiqué.

Quelle est la procédure d’expulsion d’un locataire en situation de loyer impayé ?

Le premier motif qui conduit à l’expulsion des locataires concerne les loyers impayés. Dans ce cas, le propriétaire peut désigner un huissier, après avoir lui-même envoyé l’avis officiel de paiement par courrier recommandé avec accusé de réception.

Si le locataire ne répond pas, l’huissier intervient et lui adresse un ordre de paiement qui sera payé dans les deux mois. Sans résoudre le problème passé ces deux mois, l’huissier convoque le locataire au tribunal d’instance de la commune. Si le litige est pour une autre raison que le loyer impayé, le bailleur peut s’adresser entièrement au juge du tribunal de grande instance sans médiation, et demander l’expulsion du locataire et la résiliation de son bail.

En cas d’impayés, l’huissier informe la préfecture qui ordonne une enquête sociale pour déterminer la situation réelle du locataire. Le rapport de cette enquête est ensuite transmis au juge pour analyse. Le locataire est alors traduit devant un juge, qui détermine la gravité de la faute. Celle-ci conditionne l’expulsion du locataire et la résiliation de son bail, détaillées dans Le Figaro.

Que peuvent faire les époux Dard ?

Si l’expulsion a été ordonnée par le tribunal, il est possible de demander au juge un délai de grâce pour évacuer le logement dès lors qu’il est justifié que le relogement ne puisse avoir lieu dans des conditions normales, conformément à l’article L412-3. Code de procédure d’exécution.

Pour ce faire, vous devez demander au juge du tribunal de grande instance (TGI) d’obtenir une prolongation de délai. TGI peut alors accorder un délai supplémentaire allant de 3 mois à 3 ans maximum. Ce délai dépend de la situation du locataire (financière, familiale, de santé, etc.).

Il convient de noter que nous sommes dans une situation très particulière et donc les recours juridiques peuvent être différents pour ce cas.

La procédure d’expulsion

Si le propriétaire ne respecte pas la procédure légale détaillée sur le site Loi et Finances et expulse par la force le locataire des lieux, il commet le délit pénal d’expulsion illégale.

Créée par la loi sur l’Alur de 2014, cette infraction est prévue à l’article 226-4-2 du code pénal qui la définit comme le fait de contraindre un tiers à quitter le lieu où il habite sans l’aide de l’Etat. . dans les conditions prévues à l’article L. 153-1 de la loi relative à la procédure civile d’exécution, en usant de manœuvres, de menaces, de voies de fait ou de coercition. L’auteur de l’expulsion illégale encourt une peine de 3 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

En effet, un propriétaire disposant d’une ordonnance d’expulsion de son locataire doit généralement saisir l’huissier pour faire exécuter cette ordonnance. L’huissier est donc tenu de délivrer une ordonnance de sortie des lieux à l’usager, qui dispose d’un délai de deux mois pour restituer les lieux (art. L. 411-1 du CPC).

Nous vous rappelons que les évictions de loyers ne peuvent avoir lieu pendant la période dite de vacances d’hiver. Cette période s’étend généralement du 1er novembre au 31 mars (inclus) de l’année suivante.

En tout cas, comme le rapporte La Dépêche du Midi, les époux Dard se considèrent « toujours locataires » pour l’instant, même si leurs biens sont pour la plupart dispersés et/ou vendus en ligne. Depuis le 19 juillet, les serrures de la maison ont déjà été changées trois fois. Les Dards restent chez leur belle-mère, racontent nos confrères.

Comment trouver un logement avant expulsion ?

Alternativement, vous pouvez simplement soumettre une demande de déménagement. La procédure DALO est celle préconisée à ce niveau. Vous avez de bonnes chances d’être relogé avant l’expulsion proprement dite si la commission DALO vous reconnaît comme un avantage.

Comment savoir si nous serons expulsés ? Le propriétaire peut décider de vous expulser si : Vous ne payez pas régulièrement votre loyer. Vous n’avez pas d’assurance habitation. Endommager le logement, troubler le voisinage ou ne pas payer la caution.

Qui peut nous aider en cas d’expulsion ?

Si vous faites face à une expulsion pour non-paiement de loyer, vous pouvez demander une aide financière telle que : FSL. Garantie Pass Loca. Lire la suite.

Comment être reloger rapidement ?

Eviction de loyer et réoccupation : le recours du locataire Cela peut se faire par convention, directement avec le bailleur et signature d’un plan d’amortissement de la dette. Il peut également adresser une lettre recommandée avec accusé de réception au juge de l’exécution lui demandant de se désister.

Comment trouver un logement en cas d’expulsion ?

Lorsque l’expulsion prend effet, vous pouvez contacter le logement social et faire une demande de logement à loyer modique ou abordable. Ce logement est accessible aux ressortissants français ou étrangers disposant de revenus modestes figurant sur un titre de séjour en cours de validité.

Comment mettre fin à un commandement de quitter les lieux ?

L’ordre de quitter les lieux est l’exécution d’une décision d’expulsion rendue par un juge. Il doit vous être remis par l’huissier. Vous disposez d’au moins deux mois à compter du jour où l’ordre vous a été donné pour évacuer le logement.

Qu’est-ce qu’une ordonnance d’annulation ? Ce que cela veut dire ? Réponse de l’avocat : Qu’est-ce qu’une ordonnance de quitter les lieux ? Le titre exécutoire que vous recevez lors de la résiliation du bail (si le juge a prononcé une expulsion ou si vous n’avez pas respecté les délais de paiement).

Quand délivrer un commandement de quitter les lieux ?

En pratique, après la décision d’expulsion qui met fin au bail, le propriétaire peut demander à l’huissier de justice de délivrer un acte réglementé, une ordonnance de quitter les lieux, qui précède l’expulsion.

Comment arrêter un commandement de quitter les lieux ?

Un recours peut être interjeté contre le jugement ordonnant l’expulsion du locataire. Cela permet de suspendre la procédure d’expulsion dans l’attente de la décision de la Cour d’appel. Si ce dernier estime que le recours est fondé, le locataire peut faire annuler son expulsion.

Qui donne l’ordre d’expulsion ?

Il le fera par l’intermédiaire de l’huissier. Si ses ressources sont insuffisantes, il peut recourir à l’aide juridictionnelle. Le juge appréciera la situation financière du preneur, mais aussi les besoins du bailleur de retarder ou différer le paiement des sommes dues dans un délai de deux ans.

Qui est le juge des expulsions ? Vive le juge de la protection contentieuse ! Depuis le 1er janvier 2020, la procédure civile d’expulsion des immeubles construits est confiée au juge de la procédure de la protection civile.

Qui délivre un commandement de quitter les lieux ?

L’ordre de quitter les lieux est un acte d’huissier qui sera délivré lors de la résiliation du contrat de bail, et qu’aucun accord n’a été trouvé avec le bailleur. Il respecte la décision de justice et ordonne au ménage de quitter les lieux avec l’aide de la police si nécessaire.

Qui ordonne l’expulsion d’un locataire ?

Intervention de l’huissier L’huissier doit se présenter au logement en semaine de 6h à 21h. un propriétaire qui expulse lui-même un locataire peu scrupuleux est puni de 3 ans de prison et de 30 000 € d’amende.

Laisser un commentaire