Les jeux vidéo, véritable vecteur de lien social en temps de crise sanitaire

(ETX Daily Up) – En plus de profiter pleinement de la crise sanitaire, le secteur du jeu vidéo a également joué un rôle essentiel pour les adolescentes lors de l’accouchement. Contrairement aux idées reçues, les jeux vidéo ont permis aux jeunes de maintenir une vie sociale active, révèle une étude.

Pendant la pandémie, les jeux vidéo ont-ils permis à des milliers d’adolescents de créer du lien social, loin des clichés ? C’est en tout cas ce qui semble ressortir d’une étude Ifop menée en collaboration avec HyperX*. Parmi les principaux chiffres de l’étude, on apprend que 94% des adolescents jouent aux jeux vidéo au moins occasionnellement, et plus d’un adulte sur huit déclare y jouer régulièrement. Plus surprenant, la plupart des parents (58 %) jouent régulièrement avec leurs enfants.

« La perception des jeux vidéo évolue positivement, même si les parents restent prudents sur certains points (temps passé, impact sur la santé, etc.). Cependant, en raison de l’excitation des plus petits, la plupart des parents sont encouragés à partager la vidéo familiale. des activités ludiques qui offrent aux parents la possibilité de mieux utiliser ce temps libre et ainsi de mieux accompagner leurs ados avec ces médias », résume Vanessa Lalo, psychologue spécialiste des pratiques numériques. Les jeux vidéo sont de plus en plus considérés comme une activité familiale plus qu’une autre. L’étude indique que 76 % des parents qui jouent à des jeux vidéo avec leur adolescent ont le sentiment qu’ils se sont rapprochés et ont passé plus de temps ensemble.

Le visage des jeux vidéo a beaucoup changé

Grâce à l’étude, toute l’image du jeu vidéo lui-même semble avoir changé. Autrefois ridiculisée et méprisée, la communauté des joueurs semble changer. Selon l’étude, 7 adolescents sur 10 estiment que les jeux vidéo sont une pratique sociale, presque autant que le football (78%). Un avis qui ne rejoint pas forcément les parents, qui seulement 42% adhèrent à l’idée.

« Après fermetures et couvre-feux successifs, on a pu constater que les parents changent peu à peu leur regard sur les jeux vidéo et ne les voient plus comme un objet unique de conflit familial, mais aussi comme un vecteur de lien social et de bien-être psychologique pour leurs enfants en cette période extraordinaire de la pandémie. privés de nos habitudes sociales, scolaires, professionnelles et culturelles normales », explique Vanessa Lalo dans l’étude.

L’essor des jeux vidéo, renforcé par diverses restrictions, était avant tout un moyen pour les jeunes de mieux vivre cette période et de parvenir à maintenir des liens avec la famille et les amis. L’étude affirme que 63 % des adolescents estiment que les jeux vidéo leur permettent de rester en contact avec leurs amis. En menant une étude avec HyperX, société spécialisée dans le secteur du jeu vidéo, les chiffres semblent refléter un réel changement.

*L’enquête « Perception et pratique des jeux vidéo » a été réalisée par l’Ifop pour HyperX en décembre 2021 auprès de 1000 adolescents de 13 à 17 ans et un de leurs parents, représentatifs de la population française.

Quel est l’impact des jeux vidéos sur les jeunes ?

Selon leur nature, les jeux vidéo peuvent aider à améliorer l’estime de soi ou l’humeur d’un enfant. Même si les jeux vidéo ne sont pas la solution aux problèmes d’estime de soi, ils peuvent aider un enfant à se sentir mieux.

Pourquoi les jeunes sont-ils accros aux jeux vidéo ? Pourquoi certains deviennent-ils dépendants ? Pour certains, les jeux vidéo deviennent un moyen d’échapper à des problèmes ou d’oublier leurs problèmes. Avec les jeux en ligne, par exemple, vous pouvez rapidement développer des amitiés avec d’autres joueurs. Plus vous jouez, plus ces amitiés deviennent fortes.

Quels sont les impacts des jeux vidéos ?

D’autres effets négatifs, tels que la relation entre le jeu vidéo et l’obésité, le trouble déficitaire de l’attention, de moins bons résultats scolaires, la désocialisation, etc., sont souvent cités pour condamner les jeux vidéo.

Quels sont les effets des jeux vidéo sur le cerveau ?

Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et épuisants. Cependant, des études récentes montrent qu’ils améliorent différentes capacités cognitives, selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent être facilement évités.

Quels sont les effets positifs et négatifs des jeux vidéo ?

« Les jeux vidéo ont probablement à la fois des aspects positifs (sur l’attention, les capacités visuelles et motrices) et négatifs (risque d’addiction), il est donc essentiel que nous prenions en compte cette complexité », poursuit-il.

Quel est le bienfait des jeux ?

De nombreux atouts du jeu Il favorise le développement : des fonctions exécutives du cerveau : planification, inhibition, mémoire de travail, attention. langage oral et écrit : apprendre de nouveaux mots, exprimer des idées et comprendre.

Quelle est la place du jeu dans la vie sociale ? Le jeu est une activité pédagogique sérieuse, éducative, qui contribue au développement affectif, sensori-moteur, cognitif, moral, intellectuel et social de l’enfant d’une part (c’est la perspective de la psychologie du développement), au développement du plus haute manifestation de la culture d’autre part (Caillois, . ..

Qu’est-ce que le jeu nous apporte ?

Le jeu permet à l’enfant d’acquérir de nombreuses compétences qu’il utilisera constamment pour approfondir son apprentissage et sa compréhension du monde qui l’entoure. L’application de jeu permet le développement intellectuel, social, sensoriel, moteur et encourage l’apprentissage des langues.

Quels sont les bienfaits du jeu ?

Le jeu développe également la réflexion et la capacité à résoudre des problèmes. Par exemple, lorsqu’un bébé s’amuse à faire des sons avec des objets ou à faire tomber des cubes à plusieurs reprises, il comprend peu à peu que son geste produit un résultat. Le jeu encourage également la créativité et l’imagination.

Comment le sport influence la société ?

Le sport offre un modèle de sociétés démocratiques. Le mérite, le travail, le talent primeront, comme dans la réalité du quotidien. Nos coutumes fixent les modèles sur lesquels se fondent les pratiques sportives d’une époque.

Quels sont les bienfaits du sport dans la société ? Faire du sport limite donc la sédentarité en activant les salariés en dehors de leur lieu de travail. Cela peut aider à prévenir les maladies cardiovasculaires, réduire le risque de diabète, de dépression, d’accident vasculaire cérébral et de certains cancers.

Quel est l’impact du sport dans la société ?

L’activité physique et sportive améliore également la qualité de la gestion des relations, l’engagement des salariés, la qualité du travail et crée un climat social favorable qui améliore la productivité. C’est donc un outil d’enrichissement personnel et de développement de la pensée créative.

Comment le sport favorise le lien social ?

Les experts s’accordent : d’un point de vue social, la pratique du sport favorise les échanges, élimine le stress professionnel ou les différences culturelles, et développe la sociabilité. Il est en fait plus facile de se rencontrer ou de rejoindre un groupe si vous partagez le même passe-temps.

Laisser un commentaire