Les règles d’or d’un business plan efficace

Parmi les cauchemars d’un entrepreneur, l’élaboration du business plan et des prévisions financières occupent une place prépondérante aux côtés du refus de la banque ou du client de se passer d’abonnés. Car le business plan est pour beaucoup de personnes une plongée dans l’inconnu et le véritable lancement de leur future vie de chef d’entreprise. « Que dois-je inclure dans mon plan d’affaires ? Combien de pages doit-il faire ? Ce sont les deux questions que l’on entend le plus souvent », confirme Mathieu Brogniart, de l’Agence de développement régional Limousin Expansion.

Un outil précieux pour y voir plus clair dans votre projet

Que doit contenir un business plan ? Ceci est la présentation de votre projet et est complété par les éléments financiers de celui-ci. Les deux doivent s’éclairer mutuellement. La partie « littéraire » doit faire un tour d’horizon de votre parcours, de votre motivation, de votre idée, du marché, etc. Côté analyse financière, le plan de financement, la trésorerie, les prévisions à trois ans éclaireront vos objectifs et les moyens d’y parvenir. leur.

Bien sûr, les chefs d’entreprise d’aujourd’hui croient souvent qu’entre leur business plan et la forme de leur entreprise, la réalité a fait son œuvre : rarement les business plans sont tenus de bout en bout ! Si ce business plan, en bon français, est souvent vu comme un simple outil pour convaincre les banquiers et autres partenaires financiers, c’est aussi un très bon exercice pour les créateurs : « Le business plan est un outil pour énoncer et donc formaliser la réflexion de le futur entrepreneur, explique Matthieu Brogniart. Après l’avoir écrit, le créateur y voit souvent plus clair et pourra expliquer brièvement son projet. »

4 conseils importants :

Un guide en ligne pour vous aider

Conseils de Matthieu Brogniart (Creer-mon-business-plan.fr, Limousin Expansion)

-Commencer! « Lorsque j’ai créé mon entreprise, je n’ai pas terminé mon business plan car j’ai trouvé rapidement mes premiers clients, mais cela me permet de poser les bases de son projet. »

Attention aux erreurs fréquentes

– Croisement de données : un chiffre doit toujours être barré, coché. « Je recommande aussi des sites comme Apce (Agence pour la création d’entreprise), avec de nombreuses sources pratiques »

-Évitez d’écrire des « chips » : un business plan doit être écrit dans un style littéraire, ce n’est pas un catalogue de personnages.« Présentez votre parcours, vos motivations, puis détaillez le projet, son processus managérial, commercial, etc., le tout enrichi de données chiffrées ».

Quels sont les éléments indispensables à mettre dans un business plan ?

-La durée d’un business plan standard ? « Pas de règle unique, mais pour un secteur classique, une quinzaine de pages suffit généralement. »

  • Pour les créateurs en manque d’inspiration, le site Creer-mon-business-plan.fr, créé en 2011 par Limousin Expansion, permet aux créateurs d’entreprise de se lancer rapidement dans la rédaction de leur business plan, gratuitement. Ce site a d’abord été lancé comme un outil d’affaires pour cette agence de développement régional, mais il a rapidement été mis à la disposition de tous en ligne. Aujourd’hui, 50 000 évaluations de projets ont été réalisées.
  • Les futurs créateurs peuvent y trouver trois types d’outils : un modèle de business plan dont la conception est facilitée par le résumé pré-rempli qui guide pas à pas le chef de projet à travers les différents chapitres du business plan. Chacun d’entre eux est soutenu par une vidéo d’aide qui vous donnera les bons conseils de rédaction pour votre plan d’affaires. Autre outil : la simulation économique, qui montre les éléments à ne pas oublier. Quelle est votre capitale ? Quelles sont les dépenses prévues ? A quel prix souhaitez-vous vendre vos produits ou services ? Toutes ces données vont passer au prisme d’outils de calcul d’honoraires, de dotations aux amortissements, etc. Enfin, le futur créateur a l’opportunité d’évaluer son projet : « Nous nous sommes appuyés sur plusieurs études concernant les forces et les faiblesses des créateurs », explique Mathieu Brogniart est insurmontable, mais il fait savoir au créateur et donc pallier les éventuelles faiblesses. »
  • Les erreurs les plus courantes ? Cachez « comment ». « Beaucoup de créateurs arrivent et disent qu’ils vont obtenir 1% de part de marché. La vraie question à laquelle le business plan doit répondre, c’est comment atteindre cet objectif ! », prévient Matthieu Brogniart. plus vous parlez de votre projet, plus vous élargissez votre réseau autour de lui et l’enrichissez. »
  • L’autre erreur courante est de consacrer trop de temps à la R&D et à la phase de préparation. « J’ai vu une SSII passer des mois à développer ses solutions. Au final, ils ont puisé dans toutes les ressources et n’avaient plus rien pour trouver leurs premiers clients. Un dernier conseil ? Si l’exécution du business plan, certes ennuyeuse, est capitale, le plus important reste de trouver le marché et les clients. Alors ne vous concentrez pas sur l’écriture et lancez-vous rapidement à tester votre concept, en mode itératif, pour l’améliorer, l’affiner en conditions réelles.
  • Quels sont les éléments clés d’un business plan ?

Présentation de l’équipe.

Qu’est-ce qui peut rendre un business plan efficace ?

L’intérêt du projet.

Quels sont les éléments essentiels d’un business plan ?

Modèle économique.

Quels sont les 3 rouages essentiels du business model ?

Étude de marché

Opportunité d’investissement.

Quels sont les éléments essentiels d’un business plan ?

Quels sont les trois éléments essentiels du business case ? Ce document précise précisément trois éléments essentiels du projet : les objectifs, le périmètre et les principales parties prenantes.

Qu’est-ce qu’un bon business model ?

Pour être efficace, un business plan doit avant tout être précis et donc privilégier le qualitatif au quantitatif. Inclure trop de données, surtout si le lien avec le projet est douteux, peut être contre-productif.

Qui contacter pour faire un business plan ?

Certains éléments doivent figurer dans le business plan : description de l’offre et de ses avantages, marché, concurrents, modèle financier (ou business model), équipe et prévisions financières.

Définition du business model Il repose sur les 3 étapes suivantes : étude du marché cible, analyse de la concurrence, présentation de l’offre produit et/ou service.

Où faire un business plan ?

Quels sont les atouts d’un business model ? Produits, prix, distribution et communication sont les quatre éléments qui déterminent les objectifs stratégiques. Cette section mentionne les personnes clés du projet, et décrit leur rôle, leurs expériences et leur complémentarité, pour souligner leur adéquation avec le projet.

Laisser un commentaire