Low Tech : Deux amis se lancent le défi de vivre dans une Tiny House autonome en Bretagne

Le We Love Green Festival qui s’est tenu à Paris les 4 et 5 juin s’est retrouvé sous les orages et devait être évacué le samedi 4 juin… Le même jour devait se tenir une conférence de retour d’une expérimentation menée par Pierre. -Alain Lévêque et Clément Chabot, deux ingénieurs qui ont décidé de vivre dans une tiny house et hors réseau pendant un an, à Concarneau. Leur challenge était donc de vivre 10 mois dans une petite maison autonome de 14 m², mais aussi de mettre en place des technologies peu coûteuses et respectueuses de l’environnement. Une manière de prouver que la « low-tech » est possible… A condition d’être ingénieux et créatif ! Découvrez leur expérience.

La Low Tech c’est quoi ?

Le mode de vie Low Tech promeut un mode de vie sobre et moins énergivore qu’un mode de vie High Tech. Cela ne signifie pas que ceux qui pratiquent ce concept vivent comme au Moyen Âge, mais seulement qu’ils recherchent des solutions pour se déplacer sans technologie en fonction de leurs besoins. Pour les deux ingénieurs, la technologie rime plutôt avec toilettes sèches et garde-manger plutôt qu’avec toilettes connectées ou réfrigérateur américain. Dans leur tiny home, ils disposaient du confort nécessaire mais rien de superflu, à savoir deux chambres en mezzanine, une cuisine équipée, un espace douche, une terrasse et un coin salon, explique le site de la limonde.

Qu’ont-ils imaginé ?

Pierre-Alain Lévêque avait séjourné au Bangladesh en 2012 lors d’un service civique, puis s’était lancé dans un tour du monde des initiatives low-tech sur le catamaran Le Nomade des Mers, et dans le dernier tour en France des mêmes technologies. Pour mettre en pratique les solutions découvertes au cours de son parcours, il décide avec Clément Chabot, un camarade de classe, de construire une petite maison autonome et d’y habiter pendant 10 mois… Pour mener à bien leur projet, commencez par réduire leur consommation d’eau à 30 litres par jour au lieu des 150 litres de la moyenne française. Pour cela, ils installent des toilettes sèches, partagent une machine à laver avec des amis, et pratiquent des « douches rapides » ! Pour le reste de leurs besoins, récupérez l’eau de pluie dans une cuve de 250 litres et filtrez-la. Ils soulignent que le temps pluvieux en Grande-Bretagne les a beaucoup aidés à ce stade !

Et ensuite, que font-ils avec l’électricité ?

Selon l’ADEME, le chauffage représente environ 28 % de la consommation des ménages. Choisissez donc une isolation thermique très solide pour réduire la consommation de chauffage. Les deux amis installent également un chauffage solaire en cas de besoin. Ainsi, le mur noir, exposé au sud, capte la chaleur derrière une fenêtre puis la diffuse dans la Tiny House. Enfin, un poêle à bois apporte sa chaleur enveloppante aux froides nuits d’hiver ! Réduire la consommation d’électricité signifie aussi que le plus grand nombre se passe de réfrigérateur… Pour cela, installez un garde-manger sur la façade nord, la partie la plus fraîche, qui leur permettait d’allumer le réfrigérateur uniquement pendant l’été.

Retour à la High Tech ?

Eh bien non, pas vraiment ! Si les deux acolytes ont repris la vie dans un habitat classique, ils ont finalement conservé quelques habitudes reprises lors de leur expérience low-tech… Ainsi, les toilettes sèches et le garde-manger ont été conservés par les deux hommes. En conclusion, Pierre-Alain et Clément estiment que leur expérience leur a permis de passer du « confort matériel » au « confort mental ». Mais l’autonomie leur a aussi apporté un sentiment de satisfaction lorsqu’ils ont vu que leurs dépenses s’élevaient à 150 € pour les dix mois, avec 3 500 € d’investissement au départ. Comme ça, tout est possible, ou presque !

Quel permis pour une tiny house ?

Sauf si vous avez une très petite maison, un permis EB (également appelé «permis de remorque») sera nécessaire pour déplacer la petite maison. Ce permis coûte environ 700 € et peut être obtenu très rapidement (Vincent, en bon élève, l’a passé rapidement, en seulement deux jours !).

Puis-je mettre une petite maison sur mon sol ? Pour aménager votre petite maison, vous pouvez le faire sur une propriété privée, c’est-à-dire votre terrain ou celui d’un membre de la famille. Toutefois, il ne dépassera pas trois mois sans déclaration. Si vous souhaitez rester plus longtemps, vous devez demander une autorisation à votre commune.

Quelle est la taille maximale d’une tiny house ?

Les dimensions à ne pas dépasser pour ne pas avoir d’inconfort supplémentaire sont de 2,55 mètres de large et 12 mètres de long, sans compter le véhicule qui vous tractera ou le timon de votre remorque.

Comment creer un camping sur un terrain agricole ?

Sur les terrains agricoles, 2 formes de camping peuvent être développées : Le camping déclaré, qui peut accueillir 20 campeurs sur un maximum de 6 stades, ne nécessite qu’une déclaration auprès de la commune. L’aire naturelle de camping limitée à 30 emplacements nécessite une demande de permis d’aménagement à déposer en préfecture.

Comment transformer un terrain agricole en terrain de loisirs ? Pour un projet de construction autre qu’un projet agricole ou une habitation légère de loisirs, il faudra réaliser un changement de superficies : c’est-à-dire modifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU) à la parcelle agricole (A) ou à la parcelle naturellement surbaissée. (N) comme terrain à bâtir (Zone U du PLU).

Comment creer un camping rural ?

La première démarche à entreprendre auprès de la commune est de s’assurer que le règlement et les documents d’urbanisme permettent l’implantation d’un camping à la ferme. Ensuite, si tel est le cas, vous devez faire une simple déclaration à la commune mentionnant les dispositions relatives à l’entretien du terrain.

Quel type de terrain pour un camping ?

Pour créer un camping, le choix du terrain est très important…. Camping : le choix stratégique de l’emplacement

  • Routes et voies publiques ;
  • sites classés ;
  • Réserves naturelles;
  • Les rivages de la mer;
  • A moins de 200 m des points d’eau utilisés pour la consommation.

Quel budget pour ouvrir un camping ?

Créer un nouveau camping coûte cher. En maîtrise d’ouvrage privée, l’investissement est estimé à au moins 15 000 € HT par emplacement, sur une base minimum de 150 places, hors logement en location et achat de terrain. Cela signifie que très bientôt nous serons autour de 3 millions d’euros.

Quelle autorisation pour une tiny house ?

AUTORISATION POUR UNE PETITE MAISON : X DIT LA LOI Actuellement, la Tiny House est considérée comme une habitation normale, elle est donc soumise aux mêmes obligations qu’une maison conventionnelle. Pour une mini maison plate de moins de 20 m² au sol : un simple état des lieux avant travaux suffit.

Où peut-on installer une Tiny House ? Ensuite, vous pouvez installer votre mini-maison :

  • Sur terrain constructible privé.
  • Dans un camping.
  • Dans un parc d’attractions résidentiel.
  • Certaines zones « pilules ».

Laisser un commentaire