Malgré la crise, la haute technologie israélienne amasse près de 10 milliards de dollars d’ici 2022

Selon le dernier rapport d’IVC, Israel Tech Review Review for la première moitié. de 2022 compilé par le Centre de recherche IVC et LeumiTech, une branche bancaire de Leumi spécialisée dans les services bancaires pour les entreprises de haute technologie.

Ce chiffre représente une baisse de 30 % par rapport au second semestre 2021 (S2 2021) – une année de financement majeure au cours de laquelle les entreprises israéliennes ont réussi à obtenir 25,6 milliards de dollars d’investissements privés au total – mais les entreprises sont sur la bonne voie pour la fin de 2022 avec des chiffres d’investissement plus élevés qu’en 2020, lorsque les entreprises technologiques ont levé 10,3 milliards de dollars, le record précédent.

2021 a été une année record pour l’industrie technologique mondiale, avec environ 643 milliards de dollars de financement privé. Ce flux de capitaux s’est traduit par des valorisations élevées d’entreprises, voire parfois des surévaluations d’entreprises qui étaient loin d’être rentables. Près de la moitié des licornes existantes (entreprises privées évaluées à 1 milliard de dollars ou plus) sont nées aujourd’hui en 2021.

Recevez notre édition quotidienne gratuite par e-mail pour ne rien manquer de l’actualité

L’inscription est gratuite !

2021 a également été une année record pour les introductions en bourse (IPO) et les fusions et acquisitions (M&A) dans le secteur technologique.

Toujours en Israël, les sorties des entreprises de haute technologie ont augmenté de 520 % en 2021 pour atteindre un montant sans précédent de 81,2 milliards de dollars. (Les émissions sont définies comme des opérations de fusion et d’acquisition ou des offres publiques initiales d’actions).

Mais en 2022, le marché a commencé à se retourner, et les valorisations et les actions ont pris un coup.

Selon les données du journal financier The Calcalist, plus de 1 000 travailleurs de la technologie sont ou sont sans emploi alors que les entreprises tentent de conserver de l’argent, même celles qui ont levé des « méga-tours » (de 100 millions de dollars ou plus) à peine quelques-uns. il y a un mois. .

Les entreprises d’investissement et les institutions financières ont mis en garde contre les défis à venir en 2022, avec la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt, l’impact de la guerre de la Russie en Ukraine sur les chaînes d’approvisionnement et l’économie mondiale, ainsi que la réticence des investisseurs.

Guy Holzman, PDG d’IVC, a déclaré dans un communiqué que le secteur technologique israélien s’est trouvé, au cours des six premiers mois de 2022, « à un point d’inflexion entre des valorisations exagérées et la forte possibilité d’une crise économique mondiale ».

Mais l’économie de la haute technologie a très bien rebondi au dernier trimestre, au deuxième trimestre 2022, avec 4,12 milliards de dollars d’investissements sur 182 marchés, a noté Holzman.

« Le nombre et la taille des transactions n’ont pas changé de manière significative par rapport aux niveaux historiques, et les valorisations contractées par les entreprises à forte croissance se sont ajustées à la tendance de Wall Street. Il reste à voir comment la situation actuelle affectera les startups dans les mois à venir », a-t-il déclaré.

Entre janvier et juin 2022, les entreprises israéliennes ont levé 9,8 milliards de dollars pour 395 transactions, et l’industrie technologique a connu 66 sorties avec neuf introductions en bourse (dont deux SPAC) et 56 fusions et acquisitions (M&A), selon le rapport IVC -LeumiTech.

Parmi les M & Le plus notable est le projet d’Intel d’acquérir la société israélienne Tower Semiconductor pour 5,4 milliards de dollars. Intel est également sur le point d’acheter la startup israélienne Granulate pour environ 650 millions de dollars.

Google a acheté la société israélienne de détection des menaces Siemplify (officiellement Cyarx Technologies) pour 500 millions de dollars plus tôt cette année, et Qualcomm, une grande entreprise américaine de haute technologie, a acquis Cellwize Wireless Technologies, un fabricant de logiciels basé en Israël, sur le cloud et l’intelligence artificielle qui peut accélérer le déploiement des réseaux 5G, pour environ 350 millions de dollars.

Les accords d’investissement notables depuis le début de l’année incluent des rondes pour la plate-forme d’actifs numériques Fireblocks, avec un investissement de 550 millions de dollars en janvier, la société de technologie de construction Veev, également avec un investissement de 400 millions de dollars en janvier, et la société de cybersécurité Axionus, avec une graine d’environ 200 millions de dollars. . en mars.

En juin, Coralogix, une société qui développe des analyses avancées de journaux d’apprentissage automatique, a annoncé un cycle de financement de série D de 142 millions de dollars; La société israélienne de semi-conducteurs Vayyar, qui développe des radars d’imagerie 4D, a reçu 108 millions de dollars ; et Aidoc, fabricant de logiciels basés sur l’IA qui aide les radiologues à lire les scans, a reçu 110 millions de dollars.

Comme dans les rapports précédents pour le secteur de la haute technologie, les entreprises de cybersécurité ont généré le plus de fonds (environ 2,5 milliards de dollars) au premier semestre 2022, suivies des startups fintech (environ 1,5 milliard de dollars), des entreprises IoT (internet des objets) (environ 700 dollars). millions) et des entreprises de technologie alimentaire (450 millions de dollars d’investissements, dont 135 millions pour la start-up Redefining Meat, spécialisée dans la viande végétale).

Timor Arbel-Sadras, PDG de LeumiTech, a déclaré que la majorité de la baisse des niveaux d’investissement au premier semestre 2022 était due à des cycles de financement de plus de 50 millions de dollars (61 transactions de ce type au premier semestre 2022, contre 79 au premier semestre de 2021), et que le financement en dessous de ce niveau est stable, bien que les investissements de démarrage (ou investissements initiaux) aient augmenté.

«Les cycles de financement inférieurs à 50 millions de dollars sont encore relativement stables. Ce chiffre prouve qu’il existe de bonnes entreprises qui parviennent à continuer à lever des fonds en fonction de leur vraie valeur. En même temps, la réalité les oblige à faire des changements rapides. Ces changements peuvent impliquer une restructuration, pour maintenir leur trésorerie plus longtemps », a-t-elle expliqué.

Selon Mme Arbel-Sadras, le secteur est soumis à « des processus qui conduiront finalement au bon comportement économique de l’industrie de haute technologie », en termes de concentration sur la croissance, l’efficacité opérationnelle et les modèles commerciaux des commerçants établis. « Les entreprises établies qui agissent selon ces principes surmonteront les difficultés et réussiront à obtenir des financements », a-t-elle déclaré.

Mme a expliqué. Arbel-Sadras a également déclaré que « la demande de produits technologiques reste constante dans tous les secteurs. Les données montrent que les investisseurs continuent de rechercher de jeunes entreprises, à des niveaux d’investissement similaires. »

Selon le rapport, les cycles de financement de démarrage ont totalisé plus de 2 milliards de dollars au premier semestre 2022.

Est-ce que le Maroc soutient l Israël ?

« La taille des premiers tours (…) pourrait signaler un changement d’intérêt des investisseurs vers des investissements potentiellement plus rentables que les entreprises en hyper-croissance, qui sont désormais considérées comme surévaluées », indique le rapport.

Pour les entrepreneurs en démarrage, Mme Arbel-Sadras a déclaré : « C’est définitivement une opportunité. Ils ont de bonnes chances de lever des fonds à leur juste valeur, s’ils peuvent créer des entreprises attrayantes basées sur des produits, ainsi qu’un modèle commercial durable. »

Qui sont les alliés de l’Israël ?

« Les chiffres pour le premier semestre [de 2022] sont impressionnants mais montrent toujours des signes clairs d’un ralentissement dans des parties spécifiques de l’économie technique d’Israël », lit-on dans le rapport.

Quel pays est allié avec Israël ?

Le gouvernement marocain a accepté la communauté juive sur son territoire même après la création de l’État d’Israël en 1948, facilitant les relations diplomatiques entre les deux États. Plusieurs villes marocaines ont des mellahs (quartiers juifs), notamment Marrakech.

Comment le Maroc est-il devenu un royaume ? Sous la dynastie alaouite, toujours au pouvoir, le pays est passé de l’appellation « Empire chérifien » à « Royaume du Maroc » en 1957, le sultan Sidi Mohammed ben Youssef le roi, comme Mohammed v.

Est-ce que la Russie soutient Israël ?

En 2020, Israël normalise ses relations diplomatiques avec au moins 5 pays : les Emirats Arabes Unis et Bahreïn lors de « l’accord d’Abraham » (15 septembre), le Soudan (23 octobre), le Maroc (10 décembre) et le Bhoutan (12 décembre).

Quels sont les pays qui soutiennent Israël ?

En 2020, Israël normalise ses relations diplomatiques avec au moins 5 pays : les Emirats Arabes Unis et Bahreïn lors de « l’accord d’Abraham » (15 septembre), le Soudan (23 octobre), le Maroc (10 décembre) et le Bhoutan (12 décembre).Pourquoi la France soutient-elle Israël ? La France et le Yishouv dans les années d’après-guerre Il visait notamment à faciliter l’immigration des Juifs européens en Terre d’Israël et à obtenir un soutien significatif à la création puis à la reconnaissance de l’État juif.
En 2005, Vladimir Poutine s’est rendu en Israël pour une visite historique et a déclaré la Russie un allié stratégique d’Israël, lors d’une rencontre avec le Premier ministre israélien Ariel Sharon.États
DateArabie Saoudite
16 novembre 1988Bengladesh
16 novembre 1988Cuba

Pourquoi la guerre en Ukraine 2022 ?

16 novembre 1988

Emirats Arabes Unis

Pourquoi conflit Ukraine et Russie ?

16 novembre 1988

Pourquoi la guerre en Ukraine Le Monde diplomatique ?

Des livraisons d’armes définitives A moyen terme, Kyiv augmentera sa puissance et Moscou aura beaucoup plus de mal à reconstituer ses stocks. En cause : l’industrie de défense russe fortement mise à mal par les sanctions américaines et européennes.

Quand la guerre en Ukraine va s’arrêter ?

Quelle est la situation actuelle en Ukraine ? L’Ukraine est une république parlementaire située en Europe de l’Est et dirigée par Volodymyr Zelensky depuis mai 2019. Indépendante de l’URSS depuis 1991, elle est en conflit avec la Russie depuis plusieurs années sur son territoire.

Laisser un commentaire