Malheureusement, Lamborghini arrête de produire la voiture la plus rapide de son histoire (328,6 km/h) vendue plus de 300 000 euros et pilotée par Christian Bale dans Batman.

Une page se tourne vers Lamborghini. Après 11 ans de bons et loyaux services, l’Aventador quitte pour la dernière fois l’usine du constructeur italien. C’est un client suisse qui a remporté le dernier modèle mythique, décliné en version Ultimae Roadster dans la teinte « bleu clair » du catalogue de personnalisation « Ad Personam ». Un programme de personnalisation très exclusif mais c’était le moins que l’on puisse faire pour fêter la fin de règne de la version thermique Aventador V12.

Présentée pour la première fois en 2011 au Salon de Genève au prix de 300 000 euros, l’Aventador proposait un moteur V12 de 700 chevaux entièrement développé en interne qui lui permettait d’effectuer le 0 à 100 km/h en 2,9 secondes. Elle perpétue ainsi la longue tradition des supercars initiée par la Miura et poursuivie, entre autres, par l’ancienne Murcielago. Le moteur n’a cessé d’évoluer au fil des années, jusqu’à disposer de 18 variantes différentes, dont 10 séries spéciales uniques appelées « one off ».

Au-delà de ses performances qui en ont fait la Lamborghini la plus rapide de tous les temps (328,6 km/h aux mains de Jeremy Clarkson dans « Top Gear », l’Aventador s’est progressivement imposée comme l’un des modèles phares de Lamborghini et devenant une icône de la pop culture, avec des apparitions dans des films tels que The Dark Knight Rises et Transformers : Age of Extinction ou dans des jeux vidéo tels que Need for Speed ​​​​Most Wanted, la supercar s’est forgée une bonne image auprès du grand public, loin du monde du luxe. années de production, le bolide transalpin s’est vendu à environ 11 465 exemplaires dans le monde à travers plus de 200 coloris uniques créés spécialement pour elle.

Laisser un commentaire