« Nous allons mettre en place une nouvelle organisation pour être plus efficaces », explique Aliette Mousnier-Lompré (Orange Business Services)

&#xD ;

Le mardi 27 septembre, Orange organise l’Orange Business Summit à Paris. Aliette Mousnier-Lompré, Directrice Générale d’Orange Business Services, en profite pour revenir sur les résultats médiocres du premier semestre et dévoiler les premiers pas pour retrouver le chemin de la croissance.

&#xD ;

L’Usine Nouvelle – La présentation des rapports semestriels a révélé qu’Orange Business Services (O.B.S.) était en difficulté. Comment expliquer cela deux mois plus tard ? Aliette Mousnier-Lompré – Au premier semestre, nous avons enregistré des ventes assez stables et une rentabilité en baisse de 25 %. Il y a plusieurs raisons à cela, à commencer par le contexte économique général, le retour de l’inflation, l’impact de la guerre en Ukraine sur le prix des matières premières, la pénurie de composants retardant certains projets, ou encore le contexte de la guerre des talents. .

&#xD ;

Orange Business Services doit subir une transformation massive : les besoins des solutions que nous proposons n’ont jamais été aussi grands et les domaines d’utilisation ont fondamentalement changé. Certains de nos métiers historiques, comme la voix, sont en fort déclin. Personne ne décroche le téléphone au bureau pour appeler le correspondant. Tout le monde est passé à des applications comme Zoom, Teams, Slack…. Cependant, c’était une activité qui créait beaucoup de marges. OBS doit se réinventer. Nous avons attendu dix ans pour cela. La crise du Covid, en modifiant les usages et les habitudes, a accéléré le changement.

SUR LE MÊME SUJET

Laisser un commentaire