Pierre Gasly, prêt pour un nouveau départ

L’année commence du côté de Los Angeles de Pierre Gasly. Après avoir passé les fêtes de fin d’année en Europe, le pilote de 26 ans n’a pas tardé à se diriger vers Santa Monica, où se trouve l’un des centres de performance de Red Bull en Autriche, Salzbourg, où la météo est clémente. moins favorable en janvier. « A cette période de l’année, je préfère évidemment être à Los Angeles plutôt qu’en Autriche », souriait Pierre Gasly lors de notre appel vidéo, visage au repos et regard vif, un hoodie noir très sobre dans le dos. Dans cet espace de 270 mètres carrés aménagé au siège nord-américain de la marque, le Français s’équipe de matériel high-tech (système de neuroprotection, tapis de course anti-gravité, chambre de cryothérapie, etc.) pour mesurer son niveau en forme actuelle, effectuer une préparation physique avant la saison très personnalisée et favoriser une récupération optimale.

« Une fois la saison commencée, c’est comme des TGV lancés à 300 km/h et qui ne se terminent pas, donc la préparation physique est essentielle », a-t-il dit, déclinant le programme court pour ses six la semaine prochaine. En résumé, une ou deux séances par jour de cardio et de musculation, soit environ 3 heures par jour.

Si ce n’est pas le moment le plus excitant de la saison pour un pilote de Formule 1, Pierre Gasly aborde avec confiance et détermination tant il peut mesurer son développement athlétique d’année en année. « Lors de mes premières saisons avec Pyry (Salmela, son préparateur physique, ndlr), nous avons posé les bases sur lesquelles je peux m’appuyer aujourd’hui. Je ne m’entraînais pas du tout avec le même volume ou la même intensité quand j’ai débuté en F1, assure-t-il. Mes performances physiques actuelles ont été comparées à celles de février dernier, après la préparation. Ils sont évidemment moins bons mais pas tant que ça donc je sais déjà que je serai plus en forme que jamais dans quelques semaines. »

Veste, pantalon et lunettes de soleil Gucci, sweat AlphaTauri.

Prod Antzoulis

Veste, pantalon et lunettes de soleil Gucci, sweat AlphaTauri.

Pierre Gasly a réalisé la meilleure saison de sa carrière en 2021, terminant neuvième du classement des pilotes, derrière les duels des quatre équipes qui ont dominé le championnat de F1 (Mercedes, Red Bull Racing, Ferrari et McLaren) et AlphaTauri imagine difficilement la compétition. Il a terminé sur le podium à Bakou, en Azerbaïdjan, a passé tout le Grand Prix de Monaco avec Lewis Hamilton dans le rétroviseur, a débuté en première ligne au GP de Doha, au Qatar, et surtout il a été plus régulier. Sa régularité, plus précisément sa tendance à débuter ou terminer à la sixième place lui a même valu le surnom de « 6asly » sur les réseaux sociaux.

« Dans la saison de F1, il y a 2 courses qui se déroulent exactement comme prévu et pendant les 20 autres nous devons réagir à des événements imprévus, comme des pneus qui se dégradent trop vite, des mauvais départs ou des bosses inattendues », a-t-il dit et jugé avoir fait des progrès considérables. dans sa capacité d’adaptation. Par rapport au football, au basket ou au tennis qui sont des sports où les athlètes s’entraînent 7 jours sur 7 sur le terrain et s’entraînent avant leur match, la F1 est complètement différente. Pendant la saison, nous passons chaque week-end d’une course à l’autre sans avoir le temps de nous améliorer. Donc l’expérience acquise au fil des ans compte beaucoup. »

« Chaque année, je change des détails et j’essaie de m’améliorer en tant qu’athlète et en tant que pilote », ajoute-t-il. Quels sont ces ajustements que Pierre Gasly fait et lui permet de tirer le meilleur parti de son quotidien et de performer de plus en plus ? Quand je lui pose la question, deux éléments ressortent entre autres : la nutrition et le sommeil. Par exemple, si le natif de Rouen pouvait déjà s’appuyer sur un programme diététique très strict pour dominer les courses, le pilote de F1 travaillera désormais avec un chef personnel qui lui préparera tous ses repas en dehors des circuits. Rien ne doit être laissé au hasard pour maximiser votre niveau d’énergie en compétition et la qualité de votre récupération entre les Grands Prix.

Son compatriote Yuki Tsunoda parle ensuite de son anneau Oura qu’il utilise depuis deux ans. C’est un anneau connecté qui permet un suivi rapproché du sommeil. « Je vois évidemment la différence dans les capacités cognitives et de concentration lorsque je n’ai pas une nuit de 8h ou 8h30 pendant les week-ends de course ou les séances de simulation. Mon temps de réaction empire quand je n’ai pas eu une bonne nuit de sommeil, dit-il. Il est donc extrêmement précieux de disposer de ces données qui permettent réellement de prendre conscience de la qualité du sommeil et de la récupération. C’est l’un des meilleurs outils que j’utilise. »

Chemise et jeans Etro, haut AlphaTauri.

Chemise et jeans Etro, haut AlphaTauri.

Au-delà de l’aspect physique de la préparation de cette nouvelle saison de Formule 1, Pierre Gasly devra surtout – comme les autres pilotes du championnat – s’adapter rapidement à la nouvelle réglementation qui comprend notamment une refonte complète des monoplaces et de leur aérodynamisme. ou encore l’utilisation de pneus de 18 pouces (contre seulement 13 pouces auparavant). Les voitures plus lourdes entraîneront une réduction significative de la vitesse et modifieront inévitablement les sensations de conduite, mais le pilote français qui se veut encourageant explique : « Ça va être différent mais on ne change pas de catégorie ! »

Celui qui porte le numéro 10 sur son casque depuis son arrivée en F1 aura l’occasion d’effectuer ses premiers essais avec sa nouvelle monoplace mi-février sur le circuit de Barcelone, puis début mars côté Bahreïn. « Je n’ai pas roulé depuis Abu Dhabi (le GP en question a eu lieu le 12 décembre, ndlr) et il y aura beaucoup de choses à découvrir dans très peu de temps. Au total, je ne passerai que trois jours dans la nouvelle voiture avant de reprendre la compétition, souligne Pierre Gasly. Si on disait à Roger Federer, « tu as trois jours sur terre battue avant de jouer Roland-Garros », je ne suis pas sûr qu’il serait d’accord !

En attendant la fin de l’hiver, Pierre Gasly a dû patiemment prendre ses peines et se contenter de séances de simulation pour commencer à se familiariser avec sa future monoplace. Incapable de tester le circuit, le pilote qui a couru pour l’équipe Red Bull lors de la saison 2019 travaille en collaboration avec les ingénieurs d’AlphaTauri, suit les progrès réalisés sur le prototype, tente de comprendre les nouvelles limites de sa voiture et partage son ressenti sur la semaines. « Depuis quelques années chez AlphaTauri, mon équipe technique a réussi à créer une osmose qui nous a permis d’être très performants, se réjouit-elle. Nous avons atteint un niveau d’efficacité parfois supérieur aux performances réelles de la voiture. C’est comme ça qu’on a gagné Monza, un podium au Brésil et un autre en Azerbaïdjan. »

Toujours « dans le flou » vis-à-vis de la nouvelle réglementation et de sa future monoplace, Pierre Gasly avoue que son équipe ne s’est pas encore fixé d’objectif précis pour la saison 2022. Trop tôt pour le moment. « Je suis quelqu’un de très optimiste et j’espère que cette saison sera l’occasion de faire encore mieux que l’an dernier. Je veux continuer les progrès que nous avons vus depuis mon retour chez Toro Rosso et AlphaTauri et continuer à tirer l’équipe vers le haut. Créée en 2006, la scuderia AlphaTauri (ex-Toro Rosso) a réalisé la meilleure saison de son histoire en Formule 1 en 2021.

Bomber, t-shirt, pantalon et baskets Dior.

Prod Antzoulis

Bomber, t-shirt, pantalon et baskets Dior.

Les bons résultats de Pierre Gasly lui ont valu les éloges des observateurs de la F1 ces derniers mois… et les rumeurs sur son avenir. Nico Rosberg s’est par exemple étonné que Red Bull ne se souvienne pas de son pilote pour la saison 2022 alors que certains médias l’envoyaient chez Mercedes pour remplacer Lewis Hamilton en cas de départ à la retraite anticipée du septuple champion du monde. Quand on évoque ses potentielles envies d’ailleurs, le pilote affilié au groupe Red Bull jusqu’à la fin de l’exercice 2023 a le sourire. « Joker », a-t-il déclaré avant de réaffirmer son intention de revenir dans l’équipe dirigée par Christian Horner. « Tant que je serai sous contrat avec Red Bull, courir pour eux sera toujours mon objectif principal car mon objectif est évidemment de gagner des courses et de me battre pour un titre », a-t-il déclaré. Red Bull vient de remporter un championnat du monde avec Max (Verstappen) et ils ont l’une des meilleures voitures, sinon la meilleure voiture du plateau, donc c’est définitivement un objectif d’y retourner. Mais, bien sûr, dans des conditions qui me permettent de performer. »

Ces conditions, résume le Français, sont en grande partie dues à la volonté de Red Bull de l’intégrer dans un projet qui lui permette de briller. « Je suis un compétiteur et je me lève chaque matin avec l’objectif de me surpasser pour gagner un Grand Prix, mais la Formule 1 est avant tout un sport d’équipe, insiste-t-il. Nous devons créer une force collective et une envie commune de se donner à 110%. C’est ce qu’ils font très bien avec Max. Ils peuvent le faire. Des deux côtés, nous avons appris de l’expérience de 2019 qui n’a pas été positive. Les choses ont beaucoup évolué depuis et je suis sûr que ça pourrait marcher. » Et si ce n’est pas le cas, Pierre Gasly trouvera sans aucun doute une autre équipe de classe mondiale prête à se mettre dans les meilleures conditions pour passer à un nouveau niveau et se battre pour les premières places du classement 2023.

Pull et pantalon Etro. Pierre Gasly porte sa propre montre et ses propres bijoux.

Prod Antzoulis

Qui a fait la pole position en Formule 1 aujourd’hui ?

Pull et pantalon Etro. Pierre Gasly porte sa propre montre et ses propres bijoux.

Production : Malaika Naik et Allison Sam Photographe : Prod AntzoulisStyle : Carmel Harrison et Farah AbdinChefage : Deepika Deshta Casting : Winta Ghebre

Qui a gagné le Grand Prix de Formule 1 d’aujourd’hui ?

Abonnez-vous au papier GQ Magazine et à l’application IOS et Android

Qui est en pole position du Grand Prix ?

Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), en tête du classement des pilotes, a décroché samedi la pole position du Grand Prix d’Espagne de Formule 1, sa quatrième en six courses cette saison.

Quels pilotes F1 pour 2022 ?

Qui est en tête du championnat du monde de Formule 1 ? Après le Grand Prix du Canada, remporté par Max Verstappen (Red Bull), le Néerlandais accroît son avance au sommet du championnat du monde des pilotes de Formule 1. Contraint à l’abandon, Sergio Pérez (Red Bull) subit désormais la pression de Charles Leclerc (Ferrari ). C’est le site des pilotes.C’est fini : victoire de Sergio Pérez ! Le pilote Red Bull Carlos Sainz s’oppose à la victoire ! Max Verstappen complète le podium.Résumé de la course 2021 Parti en pole position, Charles Leclerc (Ferrari) n’a pas résisté à ses adversaires, se faisant rapidement dépasser par les Red Bulls et Lewis Hamilton (Mercedes).
PositionPilotePoints
Poste1PiloteMax VerstappenPoints 150
Poste2PiloteSergio PerezPoints129
Position3PiloteCharles LeclercPoints116

Position4

Qui sont les 20 pilotes de F1 ?

  • PiloteGeorge Russell
  • Points99
  • Qui pilote ou en 2022 ? Mise à jour jeudi 16 septembre – Aston Martin confirme sa gamme de pilotes pour 2022. Il s’agit de Sebastian Vettel et Lance Stroll. Pas vraiment surprenant. Surtout à Lance Stroll dont le père, Lawrence, est propriétaire de l’écurie.
  • Alexandre Albon. Équipe : Williams. Né le : 23/03/1996 (âge : 26 ans) …
  • Zhou Guanyu. Équipe : Alfa Roméo. Né le : 1999-05-30 (âge : 23 ans) …
  • Esteban Ocon. Equipe : Alpine. …
  • Lewis Hamilton. Équipe : Mercédès. …
  • Mick Schumacher. Équipe : Équipe Haas F1. …

Quelle Ecurie F1 en 2022 ?

Équipe Carlos Sainz Jr. : Ferrari. …

Pourquoi Charles Leclerc part dernier ?

George Russel. Équipe : Mercédès. …

Valtteri Bottas. Équipe : Alfa Roméo.

Quelle est la nationalité de Charles Leclerc ?

Mercedes, Red Bull, Ferrari, McLaren, Alpine, AlphaTauri… Découvrez les aspirations des dix équipes engagées en F1 pour cette saison 2022.

Quel est l’âge de Charles Leclerc ?

Quel est le salaire d’un pilote de course ?

Contraint à l’abandon le week-end dernier en Azerbaïdjan, le Monégasque a été pénalisé après de nouvelles modifications sur sa voiture.

Pourquoi Charles Leclerc a-t-il démissionné ? F1 – GP d’Azerbaïdjan : Charles Leclerc abandonne, trahi par son moteur Ferrari. Parti en pole position du Grand Prix d’Azerbaïdjan, Charles Leclerc (Ferrari) a été contraint à l’abandon ce dimanche, car son moteur monoplace est tombé en panne alors qu’il était devant.

Quel est le pilote de F1 le mieux payé ?

Charles Leclerc, né le 16 octobre 1997 à Monaco, est un pilote de Formule 1 monégasque au sein de la Scuderia Ferrari.

Quels sont les salaires des pilotes de F1 ?

Le salaire médian des métiers de chauffeur automobile en France est de 39 500 € par an soit 20,26 € de l’heure. Les emplois de niveau débutant commencent avec un salaire d’environ 37 000 € par an, tandis que les travailleurs plus expérimentés gagnent jusqu’à 45 000 € par an.

  • Comment devenir pilote de course ? Pour devenir pilote de course, il est indispensable d’avoir plus de 16 ans pour piloter sur circuit. Si les incidents se produisent sur la route, le permis de conduire devient obligatoire. De même, la licence délivrée par la Fédération Française du Sport Automobile (FFSA) doit être obtenue.
  • Évidemment, le champion du monde en titre Lewis Hamilton est premier de ce classement. Il gagnerait près de 25 millions pour l’année 2021, un chiffre en forte baisse par rapport à 2020 (33 millions).
  • Salaire annuel estimé des pilotes de F1 en 2022
  • Lewis Hamilton (Mercedes) : 36 millions d’euros.
  • Max Verstappen (Red Bull) : 31 millions d’euros.

Laisser un commentaire