Qu’est-ce qu’une « maison de fada » ?

Publié

Il y a 9 heures, mis à jour il y a 4 heures

Indice : le mot fada vient de l’occitan gras (idiot, fou).

C’est ainsi que les Marseillais appelaient la cité lumineuse de Marseille bâtie par Le Corbusier. Pour comprendre l’origine de ce terme régional, il faut commencer par préciser la notion de fado (fée touchée). C’est un dérivé du vieux saindoux occitan (fou, fou) dont l’usage s’est répandu de la Provence au reste de la France à travers les livres et les films de Marcel Pagnol.

Comment! Panisse veut épouser Fanny ? Oh! pauvre fou ! quelle mentalité ! mais il est fou, ce pauvre vieux ?

Fada est à l’origine un niais inoffensif qui regarde le monde à travers les yeux d’un enfant, puis le sens du nom et de l’adjectif a glissé dans une acception plus négative : insensé, fou, fou. Il est parfois utilisé seul pour ponctuer une phrase, équivalent à « je te jure ». « Quand nous sommes enfin arrivés, Fada, ils étaient tous partis. » Il personnifie aussi le fan de nos jours : « Être fou de l’OM ». Les femmes ne sont pas exclues du club fada, car on retrouve des fadas dans le club des femmes.

Extrait de Les plus belles expressions de nos régions. Retrouvez l’intégralité du livre dans notre boutique Figaro.

Laisser un commentaire