Restaurant : quatre tables, en bordure de Lesse

1.Le terroir contemporain

L’Ôthentique, de Florent Collignon et sa femme Maïté Bilas, est situé dans la rue la plus fréquentée de Han-sur-Lesse, à l’emplacement d’une ancienne ferme, et a pris un air contemporain pour se démarquer complètement des tavernes du carte touristique. Habillage bois élégant, roulettes en acier Corten pour dessiner comme trois grandes assiettes au mur. La maison est justement labellisée « Table du terroir ». Le chef fait ses achats au plus près pour donner à ses plats une saveur réelle et locale. Homard de bassin servi en salade aux agrumes et pommes vertes, pièce de boeuf de Patignies grillée au bois, volaille de Noirefontaine enrichie de burrata et de truffes… Des bières de la Brasserie Lesse à Éprave, dont la Marie Blanche, qui apporte fraîcheur et notes d’agrumes en risotto aux asperges et crevettes grises. Cin’Kin Gin au potiron bleu ou aux cerises, produit à Ciney.

Ôthentique, rue des Grottes, 15, à Han-sur-Lesse. Déjeuner 27 €. Menus de 40 € à 65 €. Fermé le lundi soir, mardi, mercredi et samedi midi. Réouverture le mardi 19 juillet après les vacances d’été. 084/40 19 39

2.Tout au bord de la rivière

Cette enseigne joue avec les mots et elle a raison, car ses tables sont dressées en bordure du locataire et permettent de s’évader du quotidien tout en prenant un agréable repas. C’est le restaurant d’Olivier et Caroline Michel, des gens ici, lui en cuisine et elle en salle. Le cadre est sympa : l’ambiance est rustique et familiale, le chef a du caractère et les plats sont raffinés. Entrecôte béarnaise, truite aux amandes, vitello tonnato, shashlik de gambas, homard grillé, porc ibérique façon Blackwell, filet de bar au chorizo… assaisonné au thym. On mange sous la véranda et sur la jolie terrasse fleurie, au pied de laquelle coule et murmure la rivière. Compter environ 50 euros pour l’ensemble : entrée, entrée, plat et dessert. Lundi, midi et soir, menu 3 plats à 38 euros.

Lesse Capade, rue de la Carrière, 155, à Resteigne. Fermé le mardi, mercredi et jeudi. 084/344007 et 0495/61 54 16

3.Une table sympa et royale

La maison est aménagée comme un agréable cottage fleuri au milieu d’un village. C’est le restaurant de Virginie et Michel Delgoffe, elle cuisine, lui en salle et au sous-sol. Ils viennent de Bruxelles et de Waterloo et se sont installés ici il y a plus de 25 ans, amoureux du charme de ce lieu. Belle terrasse pour un bon déjeuner sous la glycine. Salle à manger sous vieilles poutres, tables comme chez les grands-mères. De bons plats d’ici et toujours inscrits à l’ardoise : rognon à la moutarde, filet de porc au miel, magret de canard aux cerises et krik, cuisses de grenouilles, poulet trappiste de Rochefort, tarte Tatin… Une collection de boîtes à moules racontant l’histoire de la famille royale des années 1930. Avec une œuvre particulièrement précieuse car elle porte l’image d’Albert II enfant et a été offerte par Paola. Le roi et la reine qui avaient leurs habitudes ici.

Auberge du Bief de la Lesse, rue du Bief, 1, à Villers-sur-Lesse. Fermé le lundi et le mardi (sauf jours fériés). 084/378421.

4.Dans la paix d’un vallon

Cette auberge traditionnelle ardennaise est bien sur ses terres, très calme, dans le silence de la vallée où le ruisseau se jette dans la Lesse. Un hôtel confortable, aussi bien pour les amoureux de la piscine et du sauna que pour ceux qui préfèrent la marche ou la pêche. La salle à manger donne sur le parc, la prairie et les grands sapins. Pour les carnivores : thymus de veau et mignon ou surlonge de bœuf avec gratin de pommes de terre et courgettes… Pour les amoureux de la mer : saumon mi-cuit ou une aile de raie… Pour les végétariens : cannellonis farcis aux carottes et pois chiches, galette de polenta sur une salade de haricots. .. Au bar, les amateurs trouveront une collection complète certifiée « Produit Trappiste Authentique », soit 26 étiquettes. Hormis les célèbres belges : l’italien Tre Fontane, l’américain Spencer, l’anglais Tynt Meadow…

Le Moulin de Daverdisse, rue de la Lesse, 61, à Daverdisse. Menus de 36 € à 75 €. Restaurant fermé le lundi midi. 084/38 81 83

Qui a gagné la saison 10 de Top Chef ?

Samuel Albert a remporté cette édition avec 53 080 euros, au prorata du pourcentage de points marqués pour son menu lors de la finale (53,08%). Il s’est imposé après 10 heures de cuisine avec Guillaume Pape, qui a marqué 46,92% des points.

Qui a remporté la finale de Top Chef 2021 ? Mohamed Cheikh a remporté la finale de la 12 saison de « Top Chef », mercredi 9 juin.

Qui a gagné la dernière saison de Top Chef ?

Après dix-huit semaines de compétition, Louise Bourrat a remporté Top Chef 2022.

Qui est le gagnant de Top Chef saison 10 ?

Cette édition a été remportée par Samuel Albert avec 53 080 €, au prorata du pourcentage de points marqués pour son menu en finale (53,08%). Il s’est imposé après 10 heures de cuisine avec Guillaume Pape, qui a marqué 46,92% des points.

Qui est le gagnant de Top Chef 2015 ?

Vous souvenez-vous de Xavier Koenig ? L’Alsacien s’illumine et remporte la sixième saison de Top Chef en 2015.

Qui sont les gagnants de Top Chef ? Les téléspectateurs ont également pu apprécier la présence de Cyril Lignac dans les premières saisons.

  • Saison 7 : Xavier Pincemin (2016)…
  • Saison 8 : Jérémie Izarn (2017)…
  • Saison 9 : Camille Delcroix (2018)…
  • Saison 10 : Samuel Albert (2019)…
  • Saison 11 : David Galienne (2020)…
  • Saison 12 : Mohamed Cheikh (2021)

Quelles filles ont gagné Top Chef ?

Louise Bourrat, 27 ans, est devenue mercredi la troisième femme à remporter le titre de « Top Chef » après Stéphanie Le Quellec et Naoelle d’Hainaut, la première depuis 2013. Elle se confie sur le moment et l’avenir.

Quel est le gagnant de Top Chef 2018 ?

Top Chef : Comment Camille Delcroix, lauréate 2018, a atterri à Saint-Omer. Il est originaire de Valenciennes, a travaillé chez Meurin à Busnes, près de Béthune, et est parti seconder Philippe Etchebest dans son nouveau restaurant à Bordeaux.

Où se trouve le restaurant de Camille Delcroix ?

Le 8 décembre 2021, Camille Delcroix a ouvert son premier restaurant à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais.

Où travaille Camille Maury ? Après son aventure avec Top Chef, Camille Maury a travaillé dans les cuisines du Ritz Paris. Il participe également à de nombreux événements, comme le Festival Taste of Paris aux côtés de Nicolas Sale, le chef de deux excellents restaurants du Ritz Paris.

Où travaille Camille Top Chef ?

Alors, pour digérer l’aventure Top Chef, Camille Delcroix ne va pas tout changer du jour au lendemain. Il a d’abord conservé son poste de second en cuisine au Château de Beaulieu, l’un des rares Hauts-de-France deux étoiles. Cependant, la décision du chef Marc Meurin de vendre le restaurant fin 2020 va changer la donne.

Comment s’appelle le restaurant de Camille Delcroix ?

Le chef Camille Delcroix et son épouse Carla partagent le même attachement au Pas-de-Calais, à Saint-Omer et à son terroir, les valeurs de sincérité et d’humilité, la même envie de faire plaisir aux convives qu’ils reçoivent dans leur restaurant Bacôve.

Laisser un commentaire