Télémédecine : derrière « Sauv Life », l’affaire douteuse d’un médecin de l’AP-HP

France

Rechercher

Pour débloquer les urgences, le ministre de la Santé déploie des « unités mobiles de télémédecine », officiellement gérées par une association, Sauv Life, qui envoie via les 15 infirmières des mallettes de télémédecine au lit des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur les niveaux de service, les coûts et les procédures d’ordre public. Contre-enquête sur un chouchou des médias.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

connexion

Laisser un commentaire