Top 10 des business angels français

Les Business Angels sont des hommes et des femmes qui investissent leurs propres fonds dans des projets entrepreneuriaux, aussi divers soient-ils. La rédaction a décidé de vous livrer son Top 14 de ces entrepreneurs passionnés, mettant en lumière les jeunes pousses de demain.

Xavier Niel  

Fondateur du réseau de téléphonie mobile gratuit, Xavier Niel est un excellent business angel. Depuis 2009, l’entrepreneur a investi 35 millions d’euros en fonds propres dans 230 projets différents. La société Fundme le présente comme le premier Business Angel français selon un classement publié en avril. Son originalité vient de la diversité des projets qu’elle soutient. En 2010, il fonde avec Jérémie Berrebi le fonds d’investissement Kima Ventures, qui vise à financer les résultats de start-up. Parallèlement, avec Mathieu Pigasse et Pierre Bergé, il rachète le quotidien Le Monde, alors en difficulté financière.

Station F a été créée par Xavier Niel et est dirigée par Roxanne Varza. Il s’agit d’un startup campus, inauguré le 29 juin 2017, réparti sur 34 000 mètres carrés et situé à la Halle Freyssinet, à Paris.

Catherine Barba 

Fondatrice de Cash Store et de Malinea, revendue depuis à eBuyClub et vente-privee.com, Catherine Barba n’a pas quitté le monde de l’entrepreneuriat. Elle croit au potentiel des start-up et n’hésite pas à les promouvoir. En octobre dernier, elle a réalisé une émission courte sur M6 intitulée « Entreprendre C Grandir », où elle présente des portraits d’entrepreneurs. Une saison 2 est en préparation et sera diffusée dans les mois à venir. Elle fait également partie de l’association 100 000 Entrepreneurs, qui vise à transmettre l’esprit d’entreprendre aux écoliers. En tant que Business Angel, elle finance de nombreuses start-up, dont Leetchi, So Shape, Recommend et Trendsboard. En janvier 2020, elle a investi dans Place2Swap, basée en Île-de-France. Elle fait également partie du jury de l’émission Qui sera mon partenaire ? diffusé depuis cette année sur M6.

Marc Simoncini

Après avoir créé Meetic, le célèbre site de rencontre, en 2002, Marc Simoncini décide d’investir dans de nombreuses start-up innovantes. Avec 12 millions d’euros investis dans 23 projets depuis 2009, l’entrepreneur arrive à la troisième place du classement des Business Angels les plus actifs en France, établi par la société Fundme. En 2010, il crée son propre fonds d’investissement appelé Jaïna Capital dans le but d’aider les entreprises innovantes à fort potentiel. Parmi les start-up soutenues figure Winamax, célèbre site de poker en ligne et de paris sportifs fondé par Patrick Bruel, Alexandre Roos et Christophe Schaming en 2007.

Martine Liautaud 

Banquier d’affaires et fondateur de Liautaud & Cie, société de conseil et d’investissement, Martine Liautaud est un Business Angel très actif en France. Membre du réseau Women Business Angels, elle rachète la marque de jouets Mecano au début des années 1990 et investit dans la construction de centrales solaires en 2009. Très impliquée dans la promotion de l’entrepreneuriat féminin, elle lance en septembre 2010 l’association Women Business Mentoring. Initiative (WBMI), qui vise à accompagner les femmes entrepreneures dans le lancement de leur projet entrepreneurial et, surtout, à les aider à passer le cap difficile des trois années d’activité.

Fabrice Grinda 

Moins connu que ses amis du fait de son exil aux USA en 2000, Fabrice Grinda a néanmoins créé trois sociétés : Aucland.fr, Zingy et OLX. Le premier, lancé en France en 1999, est un site d’enchères en ligne. Les deux autres, fondées aux États-Unis, restent respectivement spécialisées dans les jeux mobiles et les sonneries et les petites annonces en ligne. Aujourd’hui, il les a tous vendus et se consacre aux entreprises du monde entier. Depuis 2009, elle a réalisé 170 investissements pour un montant total de 26 millions d’euros. Rien qu’en 2014, 41 start-up ont bénéficié de l’argent investi par l’entrepreneur.

Angélique Gerard 

A l’origine de la relation client et de la stratégie digitale du groupe Iliad, Angélique Gérard est également la fondatrice de la société Memdis, cédée en décembre 2006. En mars 2015, elle devient leader du Choiseul 100, classement des cent futurs dirigeants de l’économie française ! Elle remplace Emmanuel Macron, qui avait pris la première place de l’édition 2014. Business Angel participe depuis maintenant 3 ans au financement de la société Cook Angels, qui propose la livraison à domicile d’ingrédients prêts à l’emploi. En 2019, elle réalise deux investissements dont un en parallèle avec Chantal Baudron. : OurCo — 1,6 million d’euros — Solution numérique sous forme de réseau social pour la liberté d’expression au travail et Aive — montant non communiqué — Outil d’automatisation de contenus vidéo personnalisés.

Oleg Tscheltzoff 

Fondateur de Fotolia, l’une des premières banques d’images mondiales présente dans 14 pays et avec un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars, Oleg Tscheltzoff a également une activité de Business Angel. Il dit qu’il aimerait financer des projets dont il est vraiment amoureux, comme ce fut le cas pour les sociétés 2 Heures Avant, Architurn ou Restopolitan. Il est également entré au capital du fonds d’investissement américain Jeff Clavier. Depuis 2009, le co-fondateur d’Amen a investi 2,1 millions d’euros dans 21 projets de start-up, se classant septième parmi les Business Angels français les plus actifs selon le classement Fundme.

Morgane Rollando 

Entrepreneure française et fondatrice de Synerfia, cabinet de conseil financier et stratégique pour les PME, Morgane Rollando est également la trésorière de « Femmes Business Angels ». Cette association, qui regroupe une centaine de femmes entrepreneures qui investissent personnellement dans des start-up, reste en effet le premier réseau de Business Angels féminins en Europe. Depuis sa création, 80 entreprises ont bénéficié des 4,6 millions d’euros investis. Aujourd’hui, le fondateur lui-même est un Business Angel et aide de nombreuses start-up tant par l’accompagnement que par des prises de participation.

Jacques Antoine Granjon 

Jacques-Antoine Granjon, co-fondateur de Venteprivee.com, place de marché événementielle en ligne, a accompagné 19 projets entrepreneuriaux depuis 2009 et a investi 1,9 million d’euros de sa fortune personnelle. En 2011, avec Xavier Niel et Marc Simoncini, il fonde l’Ecole Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI) qui propose aux étudiants une formation inédite aux métiers de l’Internet et de l’administration du web. En juin 2013, les trois entrepreneurs annoncent le financement de 101 projets d’entreprise portés par des jeunes de moins de 25 ans à hauteur de 25 000 euros chacun. Parmi les lauréats figurent les start-up Snapkin, Tech4Team et Gamping.com.

Marie Christine Levet 

Ancienne directrice associée de Jaina Capital, le fonds d’investissement de Marc Simoncini, Marie-Christine Levet est aujourd’hui directrice de la banque publique d’investissement (Bpifrance) et du groupe Iliad. L’entrepreneur a notamment participé à la levée de fonds de 100 000 euros, qui a été clôturée par la société Carnet de mode à l’été 2012, une plateforme internationale de vente en ligne. Il reste également actionnaire de Frenchweb, le magazine des professionnels du numérique. Elle arrive également à la 34e place des 50 meilleurs Business Angels français compilés par la société Fundme en juin 2013.

Céline Lazorthes

Serial entrepreneur et co-fondateur de France Digitale, France FinTech et SISTA

Le serial entrepreneur (Leetchi, MangoPay) a à ce jour investi dans plus de 30 startups de l’économie collaborative, du crowdfunding et de la Fintech. Parmi eux on retrouve Pumpkin, Tacotax, iVesta, Yuka, Jimmy Fairly ou Welcome to the Jungle.

Pierre Kosciusko-Morizet, créateur de PriceMinister

Avec 9 millions d’euros injectés dans 18 entreprises, le créateur de PriceMinister, Pierre Kosciusko-Morizet, est toujours à la pointe des investissements. Il est aujourd’hui co-fondateur du fonds d’investissement des entrepreneurs internet (ISAI).

Denys Chalumeau, fondateur de Se Loger.com

Fondateur de SeLoger.com, Denys Chalumeau a réalisé des investissements pour 2,4 millions d’euros depuis 2009 dans huit sociétés différentes. Il est aujourd’hui co-fondateur d’Openoox (entre autres), une entreprise qui réinvente les sites web pour les navigateurs internet.

Pierre-Edouard Stérin, créateur de Smartbox

Le fondateur de Smartbox et investisseur historique de LaFourchette, Pierre-Edouard Stérin (7 millions d’euros, sept investissements)

Comment est rémunéré un business angel ?

Généralement, le business angel se « rémunère » en revendant sa participation dans un délai de 3 à 5 ans. La somme investie par le business angel pour financer le développement de l’entreprise varie entre 150 000 et 1 million d’euros selon les cas.

Comment convaincre un business angel ? Les conseils de Tanguy de la Fouchardière, vice-président exécutif du réseau France Angels.

  • 1 : Vendre un projet d’entreprise. …
  • 2 : Apporter de l’innovation. …
  • 3 : Montrer un talent de « business developer »…
  • 4 : Présentez un plan d’affaires réaliste. …
  • 5 : Avoir le bon feeling (ou pas)

Comment sont rémunérés les investisseurs ?

L’investissement peut être réalisé : – en capital : le financier est rémunéré sous forme de dividendes ou de plus-values ​​de cession de titres, – en obligations : sa rémunération est sous forme d’intérêts, – ou contre royalties : sa rémunération prend la forme de commission sur le chiffre d’affaires.

Comment fonctionne le business angel ?

Le business angel est souvent un chef d’entreprise en activité ou un ancien entrepreneur : il (ou elle) a donc une réelle expérience de la vie entrepreneuriale, ce qui lui fait partager son carnet d’adresses et donner de bons conseils pour favoriser le développement de l’entreprise et l’amener à succès.

Pourquoi choisir un business angel ?

Les Business Angels apportent alors tout leur soutien aux entrepreneurs qui se lancent dans un projet innovant, ils sont plus que de simples actionnaires ; parce qu’ils investissent au-delà de ce qu’une simple collecte de fonds ferait. Ils apportent un soutien financier, mais aussi un soutien moral.

Qui sont les investisseurs privés ?

Un investisseur est une personne physique ou morale qui alloue une part du capital disponible dans l’attente d’un retour sur investissement. Il peut ainsi investir en actions, obligations, produits dérivés, devises, matières premières, immobilier ou tout autre actif.

Quels sont les différents types d’investisseurs ? Les investisseurs sont des personnes qui apportent des capitaux (argent) pour favoriser le développement de l’entreprise. L’entreprise se procure généralement son capital auprès de deux types de sources : les banques dans le cadre d’un prêt classique.

Quels sont les 3 types d’investisseurs ?

Il existe trois types d’investissement : entrepreneurial, financier ou non financier et hybride. La différence entre les trois est le contrôle que vous pouvez exprimer sur votre investissement.

Qui veut être mon associé investisseurs femme ?

TV – Elle était SDF il y a quatre ans, la voici dans Qui sera mon partenaire. La jeune entrepreneuse Ashley Taieb est venue mercredi 26 janvier dans l’émission de M6 pour présenter « Mon Addie ». Cette application a pour but d’accompagner les personnes souffrant d’une dépendance.

Qui sera mon partenaire de projet ? « Qui sera mon partenaire ? » est une émission de divertissement, mais pas que ! L’émission a pour objectif de mettre en lumière le savoir-faire, la créativité et le génie des start-up françaises, tout en les mettant en relation avec des investisseurs prêts à les accompagner.

Qui sont les jury de Qui veut être mon associé ?

« Qui sera mon partenaire? » : plongée ludique dans le monde de l’entreprise. Parmi les membres du jury : Marc Simoncini, Delphine André, Eric Larchevêque, Jean-Pierre Nadir.

Qui sont les investisseurs de Qui veut être mon associé ?

Marc Simoncini a investi 826 000 euros dans cinq sociétés différentes, devant Jean-Pierre Nadir, qui a débloqué 686 000 euros, et Delphine André, qui a dépensé 640 000 euros. Anthony Bourbon arrive alors avec 376 000 euros investis.

Laisser un commentaire