Une petite maison originale à découvrir près de Scaliger

Pour changer des sites les plus célèbres d’Agen, et avec l’aide du CEDP 47, notre journal vous invite à découvrir les curiosités et détails insolites de la ville. Aujourd’hui, tour d’horizon d’une maison originale du boulevard Scaliger.

Entre deux maisons relativement classiques, il en est une plus petite qui se démarque. Au 45 boulevard Scaliger, son mur rose pâle et ses deux portes ouvragées évoquent une histoire des mille et une nuits. Elle s’appelle la maison mauresque. Elle date du premier quart du XXe siècle, et on la doit, au conditionnel, à l’architecte Salvy Éphraïm Pinètre. C’est aussi à lui que l’on doit la maison Art nouveau face à la Floride. Né à Pont-du-Casse, il trouvera son inspiration au-delà des frontières du Lot-et-Garonne. La maison mauresque du boulevard Scaliger est en rupture totale avec l’architecture haussmannienne en vogue au XIXe siècle à la mode à Agen. Avec ses arches en fer et ses azulejos (petits carrés de terre cuite décorés de motifs géométriques), on serait moins surpris de la rencontrer au Portugal ou en Espagne. Ce style est précisément né en Andalousie. Son éclectisme la distingue et, à moitié cachée par les arbres, elle attire les regards curieux si l’on prend la peine de s’arrêter à ses grilles. Exécuté lors des travaux d’aménagement de la première partie du boulevard en 1862, il est plus petit que ses voisins, mais il vaut le coup d’œil.

Laisser un commentaire