Vidéos et jeux sur consoles, préparation atypique pour les pilotes

Dix ans plus tard, le WRC revient en Nouvelle-Zélande ce week-end ! Initialement prévu en 2020, l’événement a été reporté depuis deux ans en raison de la pandémie de Covid. Mais tout vient à point nommé pour ceux qui savent attendre, et la plupart des pilotes peuvent découvrir des routes fantastiques qui n’ont pas été couvertes par la discipline depuis 2012.

En effet, seuls trois participants ont déjà eu l’opportunité de piloter la série WRC en Nouvelle-Zélande : d’abord Sébastien Ogier, qui a frôlé sa première victoire en WRC en 2010, mais s’est finalement incliné face à Jari-Matti Latvala. Les pilotes Hyundai Thierry Neuville et Ott Tänak, qui ont tous deux participé au dernier en 2012.

Pour le reste du domaine, il s’agit donc avant tout d’acquérir l’expérience des Antipodes. Mais après dix ans d’absence du calendrier et le manque d’essais privés organisés avant l’épreuve, bien préparer cette onzième manche de la saison était un challenge. Ainsi, de nombreux pilotes ont admis avoir utilisé des vidéos YouTube ou même des jeux vidéo pour essayer de se faire une première idée de ce qui les attend au Rallye de Nouvelle-Zélande.

Elfyn Evans a déclaré qu’il était allé sur YouTube pour rechercher des vidéos de caméras de tableau de bord. « J’ai un peu cherché sur YouTube et tout ce que les organisateurs nous ont donné », a déclaré le Gallois à Motorsport.com. « Ce que l’on voit dans les vidéos semble toujours un peu différent de la réalité […]. Mais c’est toujours difficile de se faire une bonne idée des étapes. »

Cependant, Evans pense que les routes néo-zélandaises devraient offrir de nombreuses similitudes avec les routes galloises utilisées au Rallye de Grande-Bretagne jusqu’en 2019. « Le paysage ne semble pas si éloigné [de ce que vous voyez au Pays de Galles] avec l’herbe verte et tous les moutons autour. Certaines des étapes de vendredi sont similaires au Pays de Galles à certains égards. de-Gales et je pense que ce sera idem dimanche […] C’est quand même un grand rallye et c’est un défi énorme. Peu importe où vous allez avec les nouvelles notes, c’est toujours difficile au début.

Loeb a remporté le dernier rallye de Nouvelle-Zélande en 2012.

Entraide familiale chez les Solberg

Oliver Solberg, de son côté, se souvient avoir vu son père Petter en troisième position en Nouvelle-Zélande en 2012. Le jeune Suédois s’est donc appuyé sur les connaissances du champion du monde 2003, tout en soulignant qu’il a joué au Dirt Rally pour parfaire sa préparation.

« Bien sûr, j’ai posé beaucoup de questions à mon père car il a beaucoup d’expérience, et bien sûr YouTube m’a beaucoup aidé », a déclaré le jeune Suédois à Motorsport.com. « Il y a beaucoup de vieilles vidéos et beaucoup de caméras de tableau de bord, donc il y a beaucoup à faire et beaucoup à apprendre. Vous pouvez voir comment les pilotes ont conduit et quelles erreurs ils ont pu commettre. Rappelez-vous également certaines parties du Dirt Jeu informatique de rallye. Quand je faisais du repérage cette semaine, je me suis dit, j’ai reconnu tel ou tel endroit, ce qui est plutôt cool.

Interrogé sur ses espoirs pour ce week-end, Solberg a déclaré : « J’ai eu un assez bon feeling avec la voiture sur le tarmac, mais je n’ai tout simplement pas eu une bonne expérience sur le gravier. Il semble que la voiture s’améliore de plus en plus. » Alors on verra. »

Chez M-Sport, Gus Greensmith a pu profiter des images de la dashcam du Néo-Zélandais de son équipe. L’Anglais, qui décrit le rallye comme l’un de ceux auxquels il a toujours rêvé de participer, est déjà tombé sous le charme des routes qu’il a pu parcourir du temps de sa connaissance.

« Grâce à l’un des gars de l’équipe qui est un ‘Kiwi’, j’ai eu accès à des photos du tableau de bord pour pouvoir regarder les routes et voir à quoi elles ressemblent », a-t-il expliqué, toujours avec Motorsport. .com. « Pour moi, c’est un rallye de rêve. Enfant, je rêvais de participer à la fois à Monte-Carlo et au Rallye de Nouvelle-Zélande. J’ai parcouru les étapes cette semaine et chaque partie était « Comme je l’imaginais. L’une des étapes en particulier de vendredi, les 31 km [probablement Te Akau], est l’une des plus belles que j’aie jamais vues. »

Le Rallye de Nouvelle-Zélande démarre jeudi matin à 07h08 heure française avec la Super Spéciale Pukekawa Auckland Domain de 1,78 km qui, comme son nom l’indique, se déroule dans les rues du centre-ville d’Auckland. L’épreuve rejoint alors les premières spéciales terre.

Laisser un commentaire