Voyage économique et culturel en Asie du Sud-Est

Voyage économique et culturel en Asie du Sud-Est

1ère étape : Singapour

2ème étape : Malaisie

3ème étape : Thaïlande

Quelles sont les réalisations de l’ASEAN ?

Le 37e sommet de l’ASEAN, en novembre 2020, aboutit à la signature d’un vaste accord de libre-échange entre 15 pays, le partenariat économique global régional (PERG), comprenant l’Australie, la Chine, la Corée du Sud, le Japon et la Nouvelle-Zélande.

Quel avenir pour l’ASEAN ? Après une contraction de 3,2 % en 2020 et un rebond de 3,0 % en 2021, le PIB de l’ASEAN devrait croître de 5,2 % en 2022 et 2023, selon les dernières Perspectives économiques pour l’Asie du Sud-Est, Chine. et Inde 2022 de l’OCDE.

Quels sont les objectifs de l’ASEAN ?

Objectifs de l’ASEAN Promouvoir la paix et la stabilité régionale ; Promouvoir la collaboration et l’entraide dans les domaines économique, social, culturel, technique, scientifique et administratif.

Comment fonctionne l’ASEAN ?

L’ASEAN fonctionne par consensus entre ses États membres, avec une présidence tournante chaque année (2020 : Vietnam). Le siège de l’organisation est situé à Jakarta.

Pourquoi l’ASEAN ?

Selon la Déclaration de Bangkok, le projet initial de l’ASEAN visait « à favoriser la croissance économique, le progrès social et le développement culturel dans la région et à promouvoir la paix et la stabilité ».

Pourquoi l’ASEAN a été créé ?

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) est une association d’États fondée en 1967 à Bangkok pour stimuler le développement économique de la région ainsi que sa stabilité dans le contexte de la guerre froide.

Comment fonctionne l’ASEAN ? L’ASEAN fonctionne par consensus entre ses États membres, avec une présidence tournante chaque année (2020 : Vietnam). Le siège de l’organisation est situé à Jakarta.

Quelles sont les relations entre l’ASEAN et les puissances régionales ?

Positionnés entre les deux puissances émergentes d’Asie, l’ASEAN et ses pays membres font le choix prioritaire des marchés régionaux24 ; parallèlement, en contrepoids à une éventuelle satellisation des dynamiques chinoises, elle maintient ses liens avec les États-Unis.

Quels sont les facteurs et les défis de l’intégration de l’Asie du Sud-est à la mondialisation ?

Cette région est traversée par plusieurs des routes maritimes les plus fréquentées au monde. Or, le commerce maritime représente 90 % du commerce mondial en termes de volumes transportés. De plus, l’Asie du Sud-Est concentre les détroits de Malacca et de Singapour, points de passage stratégiques pour le commerce mondial.

Quels sont les principaux facteurs d’intégration dans la mondialisation ? un IDH et un PIB très élevés ; façades maritimes dynamiques ; de puissantes sociétés transnationales dont le siège est situé dans les grandes villes ; participation active aux instances internationales (ONU, OMS, Banque mondiale, etc.).

Quelles sont les principales structures d’intégration régionale en Asie du Sud-est ?

« L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) compte 10 États membres. Créé par l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande et les Philippines en 1967, il a été rejoint par Brunei (1984), le Vietnam (1995), le Laos et la Birmanie (1997) et enfin le Cambodge (1999).

Pourquoi les métropoles sont plus nombreuses en Asie ?

Plusieurs facteurs expliquent cette forte croissance : La main-d’œuvre est abondante et bon marché, elle attire les investissements étrangers. Les économies asiatiques sont très orientées vers l’exportation.

Quels sont les facteurs d’intégration et d’exclusion des territoires dans la mondialisation ?

Les stratégies de mise en œuvre de la FTN constituent le 1er facteur d’intégration dans la mondialisation. Les FTN mettent en concurrence les territoires : la capacité à attirer des capitaux (IDE) est un facteur d’attractivité pour les FTN. Les pays développés émettent 71 % des IDE et en reçoivent 48 %.

Laisser un commentaire